Mercredi 27 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Festival de Ganesh : bilan en chiffres

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 16/09/2019 à 19:35 | Mis à jour le 17/09/2019 à 04:12
Photo : Raja Tejukayacha, Lalbaug - Girgaon Chowaptty Charni Road
Ganesh chaturthi Ganpati elephant

Ganesh est probablement le dieu le plus fêté dans le Maharashtra. Son arrivée parmi les hommes et son départ par l’eau sont des moments de célébration intense. Mais, le festival ne se résume pas aux dix jours pendant lesquels les Indiens accueillent Ganesh chez eux. Il alimente une intense activité économique pendant plusieurs semaines. 

 

Ganesh chaturthi ganpati elephant
Lalbaug cha Raja - Shroff Building

 

Dès le début du mois d’août, les ateliers, surtout localisés dans le centre de Mumbai vers Lalbaug, commencent à produire les idoles. Elles sont ensuite acheminées dans les magasins pour y être vendus quelques jours avant le début du festival. Plus de 35 000 statues ont été immergées le dernier jour !

Fleurs, noix de coco, sucreries, matériel d’éclairage et de sonorisation, de nombreux secteurs commerciaux tirent profit du festival. Sans oublier les musiciens qui peuvent accompagner plusieurs cortèges dans la même soirée. 

 

Ganesh chaturti ganpati elephant Inde
Kalachowki cha Mahaganpati - Shroff Building, Chinchpokli

 

A Mumbai seulement, les médias parlent d’un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de milliers de roupies généré par le festival.   

 

La construction des structures publiques pour accueillir Ganesh et des tribunes pour les spectateurs les jours d’immersion a occupé un nombre incalculable d’ouvriers. On parle de plus de 8 000 ouvriers de la mairie pour le dernier jour du festival.

Enfin, la sécurité de la ville a monopolisé policiers, forces spéciales et cameras de surveillance. Le 12 septembre, 40 000 policiers patrouillaient les rues de la ville assistés par 5 000 caméras de surveillance ainsi que 300 maîtres nageurs.

 

Ganesh chaturti ganpati elephant
Lalbaug cha Raja Visarjan procession

 

Cette année, les Mumbaikars ont été plus réceptifs aux risques de pollution de la mer générés par l’immersion de statues. Il semblerait que plus de 30% d’entre elles aient été produites dans des matériaux biodégradables comme l’argile et la boue et non en plâtre de Paris (!) qui est, selon les organisations environnementales beaucoup plus polluant. Les peintures utilisées représentent aussi un facteur de pollution de part les agents chimiques qu’elles contiennent. 

 

Ganesh chaturti ganpati elephant
Ganesh in palki - Girgaon Chowpatty Charni Road

 

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
POLITIQUE

300 arrestations à Hong Kong!

L'opposition à la loi sur l’hymne nationale et sur la sécurité ont conduit à l'arrestation de 300 personnes venues manifester à Hong Kong