Lundi 9 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Croyances hindoues : l’arbre, un être sensible et conscient

Par France Azema | Publié le 11/07/2019 à 00:45 | Mis à jour le 11/07/2019 à 11:00
croyances hindoues arbre dieu

Une fois n’est pas coutume, lepetitjournal.com Bombay s’est invité à Delhi pour enquêter sur le caractère sacré des arbres. Alors que les Nations Unies incitent les villes et les métropoles à planter des arbres dans le but de freiner le réchauffement climatique, ce phénomène existe à Delhi depuis fort longtemps. La ville est en effet, remarquable pour sa verdure. Outre ses immenses parcs, la grande majorité de ses rues est bordée d’arbres. 

 

Il est bon de souligner que dans la ville, qui atteint depuis plusieurs années des records de pollution, les arbres sont une ressource inestimable. Ils éliminent la pollution en absorbant le dioxyde de carbone et la poussière. Ce sont de véritables purificateurs d’air. Grâce à la photosynthèse, les arbres produisent de grandes quantités d’oxygène. Ils servent également de climatiseurs. Pendant la saison chaude, ils aident à faire baisser la température dans la ville grâce à leur feuillage qui empêche la grosse chaleur de toucher trop violemment le bitume et de se réfléchir. 

 

croyances hindoues arbre dieu

 

L’arbre est depuis toujours l’ami de l’homme, il représente une ressource vitale. Ne parle t-on pas de « l’arbre de vie » dans de nombreuses religions, mythologies ou encore philosophies ? Il représente la continuité et la stabilité dans l’évolution. Il est aussi le symbole de la sagesse. Il est protecteur et pourvoyeur de nourriture. Les croyances indiennes ne sont pas en reste.

 

L'hindouisme accorde une grande valeur aux arbres

Cela provient de l’ancienne croyance védique (à peu près 1200 avant notre ère). À cette époque la nature était vénérée, les rivières, les montagnes, les grottes étaient des déesses, les arbres des puits de vie. 

Pour les Hindous, les arbres ont une conscience et sont de ce fait des êtres dotés de sensibilité. Ils répondent donc à la règle des cycles des vies, des morts et des renaissances : samsara.

D’après les Purana, les arbres sont capables de connaître le bonheur et de ressentir du chagrin.

Il est dit aussi que les arbres sont connectés entre eux par une énergie qui nous est totalement inconnue.

Il est alors aisé de comprendre pourquoi tous les arbres sont respectés à Delhi et pourquoi ils sont encore si nombreux à ombrager nos rues.

Cependant, ce respect de l’arbre arrive à un paroxysme parfois cocasse, et ce qui nous amuse lorsque nous le voyons est tout à fait naturel pour les Indiens.

 

croyances hindoues arbre dieu

 

Les heures passées dans les embouteillages nous laissent tout loisir d’observer tout autour de nous. Et il n’est pas rare de voir dans les rues, un arbre en plein milieu de la chaussée qui nous oblige à changer de file. Il arrive parfois que sur le bord de la chaussée, les bandes blanches contournent tout le tronc d’un arbre.

 

croyances hindoues arbre dieu

 

Mais cela ne s’arrête pas aux routes. Les murs d’enceinte des parcs et les murettes sont construits autour des arbres. Des trous laissent passer les branches. Il en est de même pour les hautes barricades des chantiers : un trou est découpé et les branches s’y faufilent.

Parfois des temples sont construits autour d’un arbre, ses plus hautes branches peuvent traverser le plafond. 

 

croyances hindoues arbre dieu

 

Mais cela n’est pas surprenant lorsque l’on sait que qu’une divinité habite dans chaque arbre.

L’arbre le plus sacré : le neem est habité par la déesse de la médecine Dhanvantari, c’est pourquoi les feuilles sont utilisées pour leurs vertus, sous toutes les formes (crèmes, poudres, décoctions, etc.)

Certains textes hindous relatent que Garuda, l’oiseau mythique, véhicule de Vishnou, aurait renversé quelques gouttes de l’élixir d’immortalité sur la terre alors qu’il s’envolait vers les cieux et qu’un arbre aurait poussé, né de cet élixir.

 

croyances hindoues arbre dieu

 

Le pipal, sous l’un desquels Siddharta a connu l’Éveil et est devenu Bouddha est réputé par les Hindous être le domicile terrestre du dieu Vishnou. On trouve souvent à son pied des icônes ou des offrandes. Il est vénéré lors de chaque fête religieuse ou pour un événement familial particulier, les naissances, les mariages ou simplement pour demander la protection du dieu.

 

croyances hindoues arbre dieu

 

Il est en Inde, une coutume qui impose à une jeune femme dite mangalik  de se marier avec un arbre avant d’épouser son futur mari. Cela a été le cas de la célèbre actrice Ashwaryia Rai avant son mariage avec Abishek Bachhan.

C’est lors de la consultation chez l’astrologue, comme avant tout acte important de la vie, que ce dernier se rend compte de la position de Mars dans le ciel de la future épouse qui entrave cette union. Par l’acte de mariage avec le pipal, elle demande l’approbation de Vishnou et après un certain nombre de jours, elle peut enfin épouser son prétendant.

Lors du mariage avec l’arbre, des fils rouges sont entourés au poignet de la jeune femme et au tronc du pipal.

L’expression « les dieux sont partout en Inde » prend tout son sens maintenant !

 

Même si vous croyez être seul ou seule le matin lorsque vous faites votre jogging dans un parc et que vous tombez nez à nez avec un arbre planté en plein milieu du chemin de course, vous saurez que, peut-être Vishnou, peut être une autre divinité, veille sur vous et vous encourage secrètement.

 

croyances hindoues arbre dieu

 

 

Nous vous recommandons

France Azema lepetitjournal.com Bombay contributrice

France Azema

Touchée par la foudre de l'Inde très jeune, passionnée par sa culture, ses arts et ses traditions. Danses Bollywood, Kathak, yoga et méditation. Anthropologue indianiste et sociologue du genre et des religions de l’Inde.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Frédéric Landy jeu 11/07/2019 - 09:20

Merci pour ce bel article et ses photos éloquentes ! Juste un complément sur la coutume d'épouser un arbre (tiré de wikipedia) : "A person born under the influence of Mars (Mangala) as per Hindu astrology is said to have "mangala dosha" ("mars defect"); such a person is called a Mangalik (or Manglik). According to the superstition, the marriage between a Manglik and a non-Manglik is disastrous. People who believe in this superstition think that a Mangalik bride will cause her husband's early death. To prevent this disaster, the bride may be married to a tree (such as banana or peepal), an animal, or an inanimate object. This mock marriage custom has different names depending on the "groom" used in the ceremony; for example, if the bride is married to a clay pot (kumbha), the ceremony is called "kumbh-vivah" ("wedding with a pot"). It is believed that all the evil effects resulting from the Mangala Dosha befall on the mock "groom": the bride is thus freed from the consequences of being a Mangalik, and her subsequent marriage to a human is expected to be a happy one." A mon sens, cette coutume ne reflète donc pas tellement un respect de l'arbre. On pourrait même dire : tout au contraire puisque c'est l'arbre qui va prendre la malédiction. (Surtout si on peut le remplacer avec un simple pot de terre : cela veut dire qu'il ne vaut pas grand chose en fait).

Répondre
Commentaire avatar

Fara ven 12/07/2019 - 08:48

Merci Frédéric pour ces précisions!

Répondre

Communauté

Singapour Appercu

Trophées des Français d’Asie/Océanie, mise en lumière des 6 lauréats

Nous pouvons être fiers de nos communautés françaises d’Asie-Océanie qui bâtissent brique à brique l’édifice de la France à l’étranger ! Le 5 décembre, s’est déroulée la cérémonie de remise des Trophé

Vivre en Inde

TRANSPORT

Se déplacer à Mumbai en train : mode d'emploi

Le “Mumbai local” est le moyen de transport public le plus utilisé et sûrement le plus rapide aujourd'hui pour se déplacer du nord au sud ou vice-versa. Lepetitjournal.com Bombay vous explique tout.

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO