TEST: 3548

Connaissez vous l’Ambassador, voiture iconique pour les Indiens ?

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 30/01/2019 à 00:45 | Mis à jour le 04/03/2019 à 23:16
Photo : Credit Instagram kolkatataxi
Kolkatta taxis

Aujourd’hui pratiquement disparue des rues de Mumbai, mais encore présente en tant que taxi à Kolkatta, l’Ambassador est l’unique voiture produite en Inde à avoir été utilisée par tous les Indiens, qu’ils fussent dignitaires ou hommes du peuple. Produite après l'indépendance par la société indienne Hindustan Motors, elle fut la voiture de rêve des Indiens pendant plus de 50 ans. De nos jours, l'Ambassador est un peu comme la 2 CV en France, une voiture vintage et iconique. 

 

C’est en 1958 que l’Ambassador, construite par Hindustan Motors, prit la route pour la première fois. Cette dernière était une véritable incarnation de l’initiative ‘Make in India’, presque un demi siècle avant que ce terme fasse son apparition.
 

C’était une voiture qui pouvait supporter littéralement n’importe quoi et qui ne nécessitait pas que l’on en possède une connaissance ésotérique afin de l’entretenir. On disait même qu’un enfant pouvait réparer une Ambassador  !
 

Peut-être était-ce le but de ses constructeurs : produire une voiture extrêmement efficace, capable de résister à tout, et en particulier aux rues pleines de nids de poule, et dans laquelle on pouvait assoir toute la famille même éloignée.
 

3000

 

L’Ambassador originale fut calquée sur la Morris Oxford series III, manufacturée par Morris Motors Limited de 1956 à 1959 à Cowley, en Angleterre. Elle possédait un moteur 1489cc et fut la première voiture diesel en Inde.
 

Au total, sept générations de cette voiture se succédèrent ; la première fut nommée Mark-1 tandis que la dernière prit le nom de Encore, et était conforme aux standards BS-IV.
 

L’histoire d’amour de l’Ambassador avec l'État et la bureaucratie fut longue. Ce véhicule costaud réussit à acquérir une toute nouvelle identité lorsqu’un gyrophare fut placé sur son toit. Fussent-ils premiers ministres, politiciens ou encore fonctionnaires, l’Ambassador constitua le premier choix en tant que véhicule officiel durant plusieurs décennies. Une des publicités pour cette voiture disait même “nous sommes toujours la force motrice des vrais dirigeants”.
 

Flotille d'ambassador voitures make in India

 

Tout changea en 2003 lorsque le défunt Premier Ministre Atal Bihari Vajpayee laissa tomber ‘l'éléphant blanc’ au profit d’une BMW de luxe. Nombreux sont ceux qui furent choqués par ce geste qui marqua la fin d’une ère.
 

Selon une anecdote plutôt amusante, Nehru, quand il était Premier Ministre, utilisait généralement une voiture ‘made in India’ pour ses trajets de tous les jours. Cependant, il optait pour une Cadillac lorsqu’il devait recevoir des chefs d'États étrangers à l'aéroport. Quelque peu confus, Lal Bahadur Shastri, Ministre des Affaires Etrangères de l'époque, posa la question à Nehru qui lui répondit que c’etait afin qu’ils sachent que le Premier Ministre indien pouvait aussi être conduit dans une Cadillac.

Mais, lorsque Shastri prit sa place en tant que Premier Ministre en 1964, il conserva l’Ambassador - même durant les visites de dirigeants étrangers. À la question qui lui fut aussi posée, il répondit que Nehru était un grand homme et qu’il était difficile de l'égaler mais que ce que les dignitaires étrangers pouvaient penser ne faisait aucune différence, pourvu qu’ils sachent que le Premier Ministre Indien se déplaçait dans une voiture “made in India”.
 

 

Dans les années 1990, l’industrie automobile mondiale commença à pénétrer le marché indien  ; la domination dont bénéficiait autrefois l’Ambassador commença alors à faiblir et de plus petites voitures telles la Marutti apparurent. A l’exception des voitures officielles et des taxis, la présence de l’Ambassador dans les rues se fit de plus en plus rare.
 

vieille ambassador Mumbai

 

En 2014, Hindustan Motors se décida à mettre fin à la production de l’Ambassador, à la suite d’une tentative échouée de relookage de la voiture en une version plus compacte et plus luxueuse, prénommée ‘Amby’.
 

Début 2017, Peugeot a acheté la marque Ambassador et a monté une joint venture avec le groupe CK Birla pour produire des voitures en Inde. Pour l’instant, la société française n’a pas encore dévoilé ses plans pour l’utilisation du nom Ambassador et les spéculations vont bon train.

 

Cet article a été en partie traduit à partir du site The better India

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale