Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Life Project Center de LP4Y à Mumbai

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 22/10/2019 à 00:45 | Mis à jour le 22/10/2019 à 00:45
Photo : Cérémonie de remise de diplômes des Jeunes au moment de rentrer dans une "step" supérieure
LP4Y Mumbai Malwani

En 2015, les Nations Unies ont adopté 17 objectifs de développement durable pour mettre fin à toutes les formes de pauvreté, combattre les inégalités et s’attaquer au changement climatique en veillant à ne laisser personne de côté. Fondée en 2009 aux Philippines par un couple de Français, Life Project 4 Youth (LP4Y) a pour but de faciliter l’insertion sociale et professionnelle des jeunes défavorisés. En dix ans, l’ONG a essaimé 22 “Life Project Centers” dans plusieurs pays d’Asie afin de répondre sur le terrain à 11 de ces 17 objectifs (extrait de la newsletter LP4Y de mai 2019).

Dans chaque pays, l’organisation LP4Y est de droit local à but non lucratif, enregistrée auprès des autorités locales. En Inde, LP4Y est présente à Delhi, Calcutta, Bombay, Bangalore, Chennai et Raipur. LP4Y est partenaire de l’ONG indienne Tomorrow’s Foundation basée à Calcutta et en représente la branche “Insertion des jeunes”. 

Pour en savoir plus, lepetitjournal.com Bombay a rendu visite au Life Project Center de Mumbai. Installé depuis 2017 au nord de la ville, ce centre a mis en place le programme et les concepts de LP4Y dans le quartier défavorisé et musulman de Malwani à Malad West. Il fonctionne grâce à la présence de trois volontaires de LP4Y et de formateurs bénévoles (les "trainers") :  

  • deux coachs, chacune en charge d’une équipe, gèrent le programme de formation des jeunes, en ce moment, Mathilde et Loriane,
  • un membre de l’équipe communication de LP4Y en Asie, en 2019, Alexia. 
  • un "trainer" en communication professionnelle, actuellement, Johana
  • un "trainer" en informatique, aujourd'hui, Jérôme

 

Les concepts de LP4Y

Le "Professional Training for Entrepreneurs”

Le “Professional Training for Entrepreneurs”, programme conçu par LP4Y, permet aux jeunes d'acquérir les savoir-être et savoir-faire nécessaires à leur employabilité et à leur insertion au sein de la société. Il est élaboré sur neuf mois et combine projet de micro-entreprise et formation en anglais, informatique et communication professionnelle. L’apprentissage comprend les savoirs comportementaux pour pouvoir intégrer une entreprise et y être à l’aise. La motivation pour rejoindre LP4Y est le premier critère pour intégrer le programme.

Les jeunes du centre nous ont présenté les étapes et leur position actuelle dans le programme.

 

LP4Y Mumbai Malwani
lepetitjournal.com Bombay chez LP4Y à Malwani

 

Comme la plupart des Life Project Centers, le centre de Malwani à Mumbai forme en continu deux équipes. Actuellement, vingt jeunes sont présents. Il n’y a pas de date fixe de rentrée et les jeunes intègrent le programme à tout moment de l'année. Le cursus comprend plusieurs étapes :

  • 1 semaine de Découverte
  • 2 mois d’Autonomie pendant lesquels les jeunes apprennent les comportements professionnels, le travail en équipe et découvrent leur projet de vie
  • 3 mois de Responsabilité, pendant lesquels les jeunes ont des missions précises dans l'équipe et qui comprend 2 semaines de stage dans une entreprise
  • 4 mois de Management, pendant lesquels les jeunes ont plus de responsabilités et transmettent leurs savoir-faire et connaissances aux nouveaux arrivants.

L’emploi du temps hebdomadaire est divisé entre les apprentissages techniques (anglais, informatique et communication professionnelle) pour 30% du temps, une initiative micro économique (MEI) pour 50% du temps et un suivi collectif et individuel du projet professionnel des jeunes pour 20% du temps. 

L’initiative micro économique (MEI) permet aux jeunes d'expérimenter en équipe la création, le développement, la gestion d’une entreprise … Et d’avoir une première expérience positive du monde du travail ! Au centre de Malwani, la MEI a pour objectif de développer une application mobile qui permettra d’aider les médecins et les soigneurs traditionnels à améliorer les services de santé apportés à la communauté locale : Lifeline. 

Une des jeunes filles nous a expliqué que sa fonction consistait en la collecte de données concernant les médecins et soigneurs du quartier. Elle les transmet ensuite à un médecin reconnu par le centre qui va déterminer quels sont les “vrais” médecins et ainsi obtenir une liste de personnes à laquelle les membres de la communauté peuvent s’adresser en toute sécurité. 


Durant les deux derniers mois de la phase Management, les jeunes cherchent un emploi et à l’issue des neuf mois de formation, ils entrent dans la phase Entrepreunariat et intègrent la vie active. Ils continuent d'être suivis par le centre pendant les premiers mois de leur activité professionnelle jusqu'à ce que leur situation professionnelle soit stable.

 

Le "Life Project Money"

Le Life Project Money, une spécificité du projet LP4Y, permet aux jeunes les plus exclus de suivre une formation professionnelle et de sortir de l'extrême pauvreté. A la suite de la première semaine de Découverte, chaque jeune reçoit une indemnité hebdomadaire qui lui permet de subvenir financièrement à ses besoins (nourriture, hygiène, transport, logement, santé), d’apporter une aide financière à sa famille et de faire des économies qui seront indispensables au développement de son projet de vie. Les économies du jeune sont gérées avec le soutien du coach (extrait de la newsletter LP4Y de mai 2019)

Mathilde (une des deux coachs) cite comme exemple de dépense prise sur l'épargne, l’achat d’une chemise blanche pour aller passer un entretien.

 

Les partenaires de LP4Y

LP4Y bénéficie du soutien de nombreuses entreprises partenaires qui lui permettent de se développer, proposer des visites et des stages aux jeunes ou organiser des formations comme, par exemple, une formation de "web development" proposée par Capgemini.

Depuis l’ouverture du centre de Mumbai, 40 jeunes ont intégré la vie active dans des emplois très variés, allant du poste de vendeur dans un magasin de vêtements dans un des centres commerciaux de la ville à la micro entreprise de réparation pour les habitants du quartier en passant par des emplois d’assistant dans des bureaux.

 

Face aux besoins, le défi 2019 des équipes de Malwani est de trouver un nouveau bâtiment pour abriter le centre qui soit suffisamment grand pour accueillir une troisième équipe. D’autre part, le centre a toujours besoin de formateurs volontaires pour la partie enseignement technique. Aujourd’hui, Johana intervient pour la communication professionnelle et Jérôme pour l’informatique.

 

LP4Y Mumbai Malwani
Enseignement en communication professionnelle

 

Témoignages des volontaires du Life Project Center de Malwani

Mathilde Grancher, coach

“Être Coach chez LP4Y est une expérience très enrichissante : on en apprend tous les jours sur la culture indienne  car on travaille avec les jeunes au quotidien. On a aussi beaucoup d'autonomie pour mener des projets intéressants avec des journées très variées : organisation d'événements avec la communauté, remise de diplômes des jeunes, visites des familles, trainings, coaching professionnel individualisé, rendez-vous avec nos partenaires, etc. C'est en même temps très gratifiant de voir l'évolution des jeunes au fil des neuf mois de formation ainsi qu'une fois qu'ils terminent le programme.”

 

Loriane Damicis, coach

“Lorsqu’on se décide à partir en mission de volontariat, il nous faut être adaptable et ouvert d’esprit. C’est une mission qui nous permet de connaître la culture du pays de l’intérieur. On est au contact de la communauté en étant avec les jeunes 5 jours sur 7. On a la chance de rencontrer leur famille et de découvrir leur quotidien. On apprend de nouvelles compétences professionnelles comme manager une équipe, la gestion d’un micro business et gérer les partenaires locaux. Ainsi que savoir travailler dans un environnement où l’on ne parle pas français.”

 

Johana, "Trainer" en communication professionnelle

“Même si l’on essaie de mesurer la distance qu’il existe entre ces jeunes et nous, il y a des blocages qu’on ne peut pas imaginer. Je n’avais, par exemple, personnellement pas compris que rien que le fait d’entrer dans un magasin H&M pouvait sembler inatteignable ! Alors de là à y travailler … Il est donc très intéressant et impressionnant de les voir évoluer au fur et à mesure qu’ils prennent confiance en eux et que leur anglais s'améliore. Leur enseigner des façons de se présenter, leur donner des outils solides sur lesquels s’appuyer et les préparer aux entretiens est très gratifiant. Leur marge de progression est immense. Certains ont une motivation et une persévérance qui touchent beaucoup.”

 

 

 

 

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

TRAVAIL À L'ÉTRANGER

Volontaires Internationaux : ressource précieuse pour les entreprises

Le dispositif de Volontariat International en Entreprise / Administration représente une véritable aubaine pour les entreprises françaises basées à l’étranger. Business France Mumbai nous en dit plus

Que faire à Bombay ?

Chennai Appercu
DÉCOUVERTE

Traversez Darjeeling et le Sikkim, entre le Népal et le Bouthan

Lepetitjournal donne la parole à Thibaut, passionné de treks partout dans le monde, réalisés avec ou sans sa famille. Il nous raconte aujourd’hui son aventure du côté de Darjeeling et du Sikkim.