Mardi 16 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Laurence Jaegly : "Bombay te fait perdre tous tes repères !"

Par Isabelle Bonsignour | Publié le 09/05/2019 à 01:00 | Mis à jour le 09/05/2019 à 15:47
Laurence Jaegly portrait Mumbai

Laurence Jaegly, originaire de la région parisienne, a toujours eu envie de voyager et n’a pas hésité à 18 ans à quitter sa famille pour partir vivre en Angleterre. Après plusieurs séjours à l’étranger, elle est aujourd’hui expatriée à Bombay depuis trois ans et en a profité pour ajouter à son bagage d’esthéticienne une formation à l’Ayurveda, une médecine indienne traditionnelle qui rééquilibre le corps et l’esprit.

 

Laurence Jaegly Bombay Mumbai

 

Sur le point de quitter Mumbai pour rentrer en France, elle revient sur son parcours en expatriation de l’Angleterre à l’Inde, en passant par la Grèce et la Pologne et nous a raconté les multiples expériences enrichissantes qu’elle a pu vivre dans ces pays : 

 

“Je suis originaire de la région parisienne. J’ai été très jeune marquée par l’envie de voyage et j’ai franchi le pas en prenant mon envol à 18 ans lorsque j’ai quitté ma famille pour partir vivre en Angleterre à Cambridge.

Lorsque j’ai rencontré mon mari, j'étais esthéticienne à mon compte et faisais des soins à domicile sur Paris. Lorsque celui-ci, qui travaillait pour la Société Générale, m’a proposé de partir en Grèce à Athènes en 2008, j’ai tout de suite dit oui !

J’ai un métier qui peut s’exporter n’importe où. J’ai pu exercer un peu à Athènes. J’ai aménagé une pièce dans notre maison dans laquelle je pouvais recevoir mes clientes de manière cosy. Parallèlement, je prenais des cours de grec ! Pas toujours simple, mais j’y ai pris beaucoup de plaisir !

Le début n’a pas été facile. Ayant deux filles d’un premier mariage, j’ai dû laisser ma fille aînée à Paris car elle venait de passer son bac, donc pas de possibilité de nous suivre en Grèce pour ses études supérieures. Ma seconde fille a fait son entrée en 3eme au Lycée Français d’Athènes. Ce n’est pas évident pour une adolescente de quitter son papa et ses amis ! Mais ce fut une très belle expérience pour elle. Elle est toujours en lien avec ses amis de Grèce dont beaucoup habitent Paris maintenant.

Les liens que nous tissons à l'étranger peuvent être très forts car nous sommes loin de la famille et des amis.

En ce qui concerne mon petit dernier il avait 3 ans à notre départ. Une entrée en maternelle beaucoup plus simple pour lui !

Après 3 ans en Grèce, nous sommes partis direction la Pologne à Varsovie. Une destination moins exotique ...  pour moi qui déteste le froid ! La première chose que j’y ai acheté est un manteau supportant -30 degrés ! Eh oui, il peut neiger d’octobre à mai et les températures sont très souvent très négatives pendant le long hiver sans lumière !!! 

Je me suis investie très vite dans l’association Varsovie Accueil, très active et aidante pour les nouveaux arrivants ! Au bout d’un an, ma seconde fille passe son bac à Varsovie. Et c’est le départ pour elle en France pour ses études supérieures ... un nouveau déchirement pour moi !

Pendant ces 5 années à Varsovie, je faisais beaucoup d’allers-retours entre la Pologne et la France pour continuer à me former à d'autres méthodes et techniques de massages et de soins énergétiques.

Grâce à ces nouvelles compétences et expériences, j’ai pu proposer de nouveaux soins à la communauté expatriée. J’avais aussi bien des adultes que des enfants en soins, souvent pour travailler sur leurs difficultés à se sentir bien dans leur nouveau pays d’accueil. Les soins énergétiques leur permettaient de se détendre et de calmer leurs angoisses !

Après 5 ans à Varsovie, nous partons pour l’Inde à Bombay. 

Le début fut difficile ! Mais la gentillesse des Indiens fait vite oublier les points négatifs.

J'étais très enthousiaste car cela m’offrait la possibilité de me former à des méthodes de soins ayurvédiques et de découvrir cette culture qui me fascinait.

J’ai mis un peu de temps à trouver une formation sur Bombay car la plupart se faisait dans le sud de l’Inde, au Kerala notamment. Je ne voulais pas partir de longs mois loin de ma famille. Mais, un jour, j’ai fait la rencontre d’une jeune femme qui décide d’ouvrir sa clinique Ayurveda à Bandra dans mon quartier. J'étais extrêmement heureuse ! Enfin, les portent s’ouvraient. J’ai mis un peu de temps à la convaincre de créer un programme d'enseignement avec ses docteurs, mais, finalement au bout de 6 mois, je réussis à réunir un groupe international composé de femmes coréennes, japonaises, australiennes et brésiliennes décidées à se joindre à moi pour une première session de formation et l’aventure a commencé.

L’Ayurveda est une médecine indienne traditionnelle qui rééquilibre le corps et l’esprit. Nous sommes composés de 5 éléments : Eau, Feu, Ether (espace), Air et Terre. Le but de l’Ayurveda est le maintien en bonne santé et la réalisation de soi.

L'être humain est formé des 5 éléments ci-dessus mais aussi de 3 Doshas (énergies de base de l’Être) - Vata, Pitta et Kapha. Le Dosha ou les Doshas déterminent ses tendances ainsi que ses forces et faiblesses. Le médecin conseille au patient un style de vie : Alimentation (manger à heures régulières et en conscience), Sport, Massages (permet de booster le métabolisme, de réduire une inflammation, de diminuer le stress, et draine), Méditation (pour calmer le mental).

J’ai pu aussi me former aux Marmas points. C’est un soin de digitopuncture qui permet de réduire les blocages énergétiques dans le corps et donc les douleurs.

Laurence Jaegly estheticienne massage
Séance de massage

 

De plus, je me suis investie dans l’ONG LP4Y pour donner des cours d’anglais à des jeunes âgés entre 18 et 27 ans venant de bidonvilles.

Quel bonheur de voir cette volonté d’apprendre pour pouvoir s’en sortir et trouver un travail décent !

 

Laurence Jaegly NCPA
Les jeunes au NCPA avec Laurence et Gauthier

 

Je leur ai fait découvrir le NCPA qui est la salle de concert de Bombay. Mon ami Gauthier Hermann, violoncelliste qui créé des festivals de musique classique en Inde m’a donné l'opportunité d'inviter une trentaine de jeunes pour assister à un concert et à un atelier pour qu’ils puissent y découvrir des instruments de musique. Quelle joie de voir l'émerveillement dans leurs yeux !

 

Laurence NCPA LP4Y
Découverte du piano pour les jeunes

 

Ma vie en Inde m’a permis de découvrir la gentillesse et la bonne humeur des indiens, leur sens aigu de la famille, de la communauté et de l’entraide. 

Les Indiens ouvrent facilement leur maison sans connaître leur invité et sont fiers de faire partager leurs cultures et leurs coutumes. Leurs festivals, nombreux, apportent une joie immense !  

Lors de notre séjour à Bombay, nous avons aussi été marqué par les énormes différences entre riches et pauvres qui sont particulièrement dérangeantes pour nous autres, étrangers. Je ne compte plus les fois où je suis allée faire la visite du quartier de Dharavi, un des plus grands bidonvilles au monde. A chaque fois que j’accueillais des amis à Bombay, j’y allais. 

 

Guide Dharavi Mumbai
Janna, le guide de Reality Tours qui m'a fait visiter Dharavi

 

Ce pays m’a apporté énormément. Pour moi, il était normal d'apporter un moment de bien-être à ces gens qui ont une vie difficile au quotidien. 

Je ne peux pas changer le monde, mais je peux contribuer un peu à ma façon en apportant des moments de bonheur. C’est pourquoi j’ai organisé des séances de massage gratuites à Dharavi. Cet échange a été un moment magique pour moi. J’ai pu faire des soins aux enfants et à leurs mamans. Je donnais mais je recevais tellement. Ils ont une gratitude immense. Pour finir, j’ai pu partager un repas avec eux en toute simplicité.

 

Dharavi massage Laurence Jaegly
Séance de massage gratuite faite par Laurence

 

Ils n’ont rien mais donnent le peu qu’ils ont ! J’en retire un moment de partage intense ! Être dans l'instant présent ! Une sensation d’avoir complètement oublié d'être dans un bidonville, juste donner.

 

Mais, vivre en Inde n’est pas toujours facile et il faut apprendre à gérer les différences culturelles : par exemple, les Indiens disent toujours oui, mais il faut savoir décoder le oui qui veut dire non car ils ne respectent pas toujours leurs engagements. Le manque de fiabilité et de ponctualité agace aussi parfois. La circulation, chaotique et anarchique, peut parfois inciter à rester chez soi par peur de passer la plus grande partie de sa journée dans la voiture.

 


Mon conseil pour un nouvel arrivant 

Lâcher prise, ne pas prévoir à long terme, car ça change tous les jours… ce que j’ai eu du mal à faire la première année !

Cette ville fait perdre tous ses repères, on y apprend la patience et l’impatience ! Mais dès qu’on accepte le “modus operandi” des indiens et qu’on se laisse porter par l'énergie de Bombay, la ville qui ne dort jamais, on peut enfin aller plus loin !

 

Petite anecdote lors de notre arrivée : Nous étions partis acheter quelques équipements pour la maison près de chez nous. Nous faisons nos achats et là se pose le problème de la livraison car nous n’étions pas motorisés … mais, comme toujours en Inde, « no problem, Mam and Sir », et nous voilà sortis du magasin avec une TV, un aspirateur et le gentil employé qui arrête un auto-rickshaw à la volée et hop tout monde (4 !) dedans avec les cartons !! Ah le système D du Darty local et surtout quel fou rire sur le trajet, engoncés entre nos cartons et notre livreur !”

 

Auto rickshaw
Une armée d'auto-rickshaws !

 


Mes endroits favoris à Bombay 

  • Bangaga Tank le matin au lever du soleil et à la tombée de la nuit
  • Juhu Beach 
  • Chowpatty Beach

 

 

Nous vous recommandons

isabelle bonsignour

Isabelle Bonsignour

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée au long cours et fervente lectrice du site lepetitjournal.com, elle a rejoint l’équipe en créant l’édition de Bombay.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MANIFESTATION

Il y aurait 125 "murs de Lennon" à Hong Kong

Moyen d’expression spontané, les “murs de Lennon”, affichage fait de stickers de couleur, fleurissent un peu partout dans Hong Kong