Un Oscar pour un documentaire sur les tabous liés à la menstruation

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 27/02/2019 à 00:45 | Mis à jour le 04/03/2019 à 23:33
Period. End of sentence.

Period. End of sentence. est un court métrage de 26 minutes réalisé par Rayka Zehtabchi (irano-américaine). Il raconte la révolution silencieuse qui se déroula dans le village de Kathikhera en Uttar Pradesh lorsqu’une machine à fabriquer des serviettes hygiéniques y fut installée. 

 

Comme dans de nombreux villages en Inde, la menstruation y est tabou et les jeunes filles et les femmes ayant leur règles sont interdites dans les lieux de culte et exclues des fêtes du village. Les filles ne sont pas acceptées à l’école pendant leur période de menstruation.

 

Avec l’installation de la machine, les femmes apprirent à utiliser les serviettes hygiéniques mais aussi à les fabriquer. Dans le film, on entend une des jeunes filles dire : “les filles n’ont pas beaucoup de liberté ici, elles ne sont pas encouragées à travailler ou à devenir indépendantes.”

 

Il y a 7 ans, un groupe d’élèves de Oakwood School à Los Angeles et leur enseignante, Melissa Berton, ont décidé d’agir lorsqu’ils ont pris conscience que les filles habitant dans les zones rurales de nombreux pays n’utilisaient pas de protections sanitaires et étaient exclues de l’école pendant leurs règles. Ils ont alors fondé l’ONG, The Pad Project et lancé une campagne de financement participatif pour acheter une machine à fabriquer des serviettes hygiéniques. Ils ont ensuite eu l’idée de faire un film sur l’utilisation de la machine dans le village indien où elle a été installée. 

 

Period. End of sentence.

 

En Inde, l’ONG Action India participa à l’installation de la machine et à la création de la petite fabrique de serviettes hygiéniques dans le village de Kathikhera. 

 

Le documentaire relate aussi le travail de Arunachalam Muruganantham, surnommé “Pad Man” qui a inventé la machine à fabriquer des serviettes hygiéniques à bas prix. Le film de Bollywood du même nom, sorti en 2018, est inspiré de la vie de Pad Man.

 

Sneha, qui travaille dans la petite fabrique de serviettes hygiéniques et a 22 ans aujourd’hui, est la protagoniste de Period. End of Sentence. Elle était présente lors de la cérémonie de remise des oscars à Los Angeles. C’était son premier voyage et sa première sortie de son pays. 

 

Melissa Berton a reçu l’oscar avec la réalisatrice et a déclaré “je partage cette récompense avec la Feminist Majority Foundation et toute l’équipe du tournage. Je le partage aussi avec les enseignants, les étudiants du monde entier : a period should end a sentence, not a girl's education.”

 

Period. End of sentence. a été co-produit par Guneet Monga et la société Sikhya Entertainment, qui a aussi soutenu les films connus The Lunchbox et Masaan. Le film est disponible sur Netflix. 

 

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale