Lundi 27 septembre 2021
TEST: 3548

Pour cause de Covid-19 et de pollution, un Diwali sans feux ?

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 13/11/2020 à 01:02 | Mis à jour le 13/11/2020 à 01:02
Photo : @essabhaifireworks
diwali petards coronavirus

Le festival hindou de Diwali habituellement synonyme de festivités sonores et lumineuses risque d'être bien calme en 2020 et le coronavirus et la pollution en sont les principaux responsables. 

En effet, les innombrables pétards et feux d’artifice tirés pendant les cinq jours du festival de Diwali engendrent généralement une détérioration importante de la qualité de l’air. Or, cette année, dans de nombreuses villes et en particulier dans la capitale, la pollution atmosphérique dépasse déjà largement les normes de l’OMS. De plus, l'épidémie de coronavirus est loin d'être contenue en Inde et la plupart des experts sont d’accord pour affirmer qu’un air pollué augmente les risques d’une intensification de la maladie chez les personnes contaminées.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by D Chhotray (@d.chhotray) on

 

Le National Green Tribunal (NGT) a donc ordonné lundi une interdiction totale de la vente ou de l'utilisation de toutes sortes de pétards entre le 10 et le 30 novembre dans toutes les villes du pays où la moyenne de la qualité de l'air en novembre était inférieure à la catégorie “mauvaise” (soit un Indice de qualité de l'air, ou AQI, entre 201 et 300). L’interdiction concerne en particulier la région de Delhi ou l’AQI était supérieur à 400 le 10 novembre.
 

diwali petards coronavirus

 

Nous sommes d'avis que, puisqu’il est prouvé que la pollution aggrave la Covid-19, non seulement les pétards doivent être interdits ou limités en fonction de la qualité de l'air, mais tous les conseils et comités nationaux de lutte contre la pollution doivent prendre des initiatives spéciales pour contenir la pollution atmosphérique et réglementer toutes les autres sources de pollution”, a déclaré le National Green Tribunal.

 

Si les horaires d’utilisation des pétards ne sont pas spécifiés par les États respectifs, alors celle-ci sera autorisée entre 20h et 22h pour Diwali et Gurupurb, de 6h à 8h pour le Chhat et de 23h55 à 0h30 pour Noël et le Nouvel An (si l'interdiction se poursuit jusque-là), a-t-il ajouté.

 

Plusieurs États, dont l'Odisha, le Rajasthan, le Sikkim, Delhi et Chandigarh, ont déjà interdit la vente et l'utilisation de pétards pour éviter la pollution engendrée par ce type de produits. La mairie de Mumbai a aussi interdit l’utilisation des pétards et feux d’artifice jusqu’au 30 novembre à l’exception du 14 novembre, premier jour de Diwali. 


 

Pour tout savoir sur les traditions de Diwali :


 

La rédaction vous souhaite un excellent festival de Diwali malgré les restrictions en place. 


 


La loi votée par le Parlement indien en 2010 a engendré la création d'un tribunal spécial, le National Green Tribunal, chargé de traiter rapidement les affaires relatives à la protection de l'environnement, à la conservation des forêts et autres ressources naturelles et à l'application de tout droit juridique lié à l'environnement.


 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir