Le parti du gouvernement perd 2 états lors des élections

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 13/12/2018 à 01:00 | Mis à jour le 13/12/2018 à 01:00
Elections Inde Vidan Sabbah BJP Congress

Elections des membres des assemblées législatives dans les états du Madhya Pradesh, Rajasthan, Telengana, Chhattisgarh et Mizoram : le BJP perd 2 états et le Congrès reprend le pouvoir dans 3 autres.

Les résultats sont presque officiels pour les élections des membres des assemblées législatives dans les états du Madhya Pradesh, Rajasthan, Telengana, Chhattisgarh et Mizoram. Chaque état indien est gouverné par une assemblée législative, certains états ayant une assemblée à deux chambres, d'autres ayant seulement la chambre basse, le Vidan Sabah. Cette semaine, les électeurs ont élu au suffrage direct les membres des Vidan Sabah des 5 états cités ci-dessus.

Selon le Hindustan Times, le parti du Congrès (INC - Indian National Congress) a obtenu le plus grand nombre de voix dans trois états (Chhattisgarh, Madhya Pradesh et Rajasthan). Les deux premiers étaient précédemment gouvernés par le parti de Narendra Modi, le BJP (Bharatya Janata Party). Dans les états du Telengana et du Mizoram, ce sont des partis locaux qui sont arrivés premiers. 

 

Inde etats


Selon le Times of India, ces résultats laissent présager d'une bataille pour les élections du Lok Sabah en mars-avril 2019 plus ardue que prévu pour le parti au pouvoir, le BJP. Le Lok Sabah est la chambre basse du parlement au niveau national et ses membres sont élus pour 5 ans au suffrage direct, le Premier Ministre en est le leader. 

Les sujets abordés pour cette campagne vont sûrement être économiques et porteront plus particulièrement sur la situation du secteur agricole et le taux de chômage. 

Le parti du Congrès attribuerait une partie de ses bons résultats à ses allégations de corruption dans le cadre du contrat Rafale. Pour contrebalancer cette prise de position, le gouvernement Modi va certainement faire tout son possible pour rapatrier les personnes à l’origine des gros scandales de ces dernières années et ainsi prouver le succès de son programme anticorruption. Les trois personnes en fuite sont Vijay Mallya pour l’affaire de la faillite de Kingfisher Airlines et Nirav Modi et Mohul Choksi, les diamantaires ayant escroqué la banque Punjab National Bank. 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale