Mardi 21 septembre 2021

Inde : 500 000 visas touristes gratuits pour relancer l'économie

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 30/06/2021 à 00:59 | Mis à jour le 30/06/2021 à 00:59
un visa de tourisme indien

Lundi 28 juin 2021, la ministre des Finances, Nirmala Sitharaman, a dévoilé le nouveau plan pour relancer l'économie indienne après les chocs de la première et de la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19. Les huit mesures s'élèvent à 6 290 milliards de roupies (soit environ 70 milliards d’euros) et comprennent une aide à l'industrie, aux agriculteurs, aux secteurs de la santé, du tourisme et du microcrédit et aux gouvernements des États. Les chefs d'entreprise et les économistes estiment que, même si ces mesures soulageront les difficultés rencontrées par les intervenants économiques, elles ne seront pas suffisantes pour relancer la croissance économique.


Selon le Premier ministre, ces mesures permettront d’améliorer les installations de santé publique, de stimuler les investissements privés dans les infrastructures médicales et d’augmenter le nombre de personnes employées dans les secteurs de première nécessité.

 

 

Priorité au tourisme et à la santé

Le gouvernement espère relancer le secteur du tourisme fortement affecté par les restrictions de déplacement depuis le début de la pandémie, mais aussi par la suppression des visas de tourisme et des liaisons commerciales internationales

La ministre a promis que les 500 000 premiers visas touristiques délivrés (lorsque le gouvernement aura décidé de lever l'interdiction sur ces visas) seront gratuits. Elle a également annoncé l'octroi d'une aide financière à plus de 11 000 guides touristiques et acteurs du secteur du voyage par le biais du système de garantie de prêt pour les secteurs touchés par le Covid. 

 

Pour le secteur de la santé, la ministre des Finances a annoncé un programme de garantie de prêt visant à développer l'infrastructure médicale dans les zones sous équipées ainsi qu’une couverture de garantie pour l'expansion et les nouveaux projets liés à la santé, aux infrastructures médicales dans les villes autres que les huit villes métropolitaines.

 

 

Poursuite de l’aide aux plus pauvres

Le gouvernement a prolongé la distribution de rations alimentaires (principalement des céréales) aux personnes les plus pauvres jusqu'en novembre 2021.

D’autre part, il va fournir une garantie aux banques commerciales qui sont autorisées à prêter aux institutions de microfinance. La garantie couvrira des prêts allant jusqu'à 1,25 million de roupies à environ 25 millions de petits emprunteurs.



Des mesures qui ne sont pas suffisantes selon les économistes

Contrairement aux Etats-Unis ou aux pays européens, qui ont mis en place d’importants plans de relance pour les ménages, le gouvernement indien se concentre sur les infrastructures en injectant davantage de fonds publics, sur les prêts bancaires aux entreprises touchées par la pandémie et sur la distribution de céréales aux pauvres.

 

L'économiste D.K. Srivastava a estimé que la charge supplémentaire sur le budget 2021-22 des "trois initiatives de stimulation directe" - fourniture de céréales alimentaires gratuites, dépenses supplémentaires pour les projets de santé et connectivité rurale - serait d’environ 0,5 % du PIB estimé pour 2021-22. “Bien qu'il s'agisse d'un programme direct d'ampleur limitée, il serait souhaitable de le faire suivre d'un deuxième programme plus tard dans l'année", a-t-il déclaré.

 

Les dirigeants de l'industrie et de l'opposition ont demandé des mesures plus directes pour relancer la consommation telles que des réductions de taxes sur l'essence et le diesel, ainsi que des transferts en espèces aux pauvres pour stimuler la demande des consommateurs.

 

"Il est nécessaire de redonner confiance à la population pour que la demande de consommation s'intensifie durablement", a déclaré Sanjiv Mehta, premier vice-président de la Fédération des chambres de commerce et d'industrie indiennes.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

ASSOCIATION

France Retour Accueil : un café pour fêter la rentrée

L’association membre de la FIAFE, France Retour Accueil, a célébré le 14 septembre sa rentrée 2021-2022. Une réception sobre mais emplie de bonne humeur, à l’image de ses participants.