Samedi 16 octobre 2021
TEST: 3548

En Inde, des manifestations anti-France limitées et très localisées

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 01/11/2020 à 19:53 | Mis à jour le 02/11/2020 à 06:43
Macron Inde France musulman

Alors que les manifestations anti-France se sont multipliées au Bangladesh et au Pakistan, les musulmans indiens n’ont pas pris part à ce mouvement, hormis lors de quelques incidents très localisés. 

 

Des manifestations localisées

A Mumbai, le jeudi 29 octobre, la police est intervenue dans le quartier de Muhammad Ali road (non loin de Chor Bazar et de Crawford market) pour enlever des photos du Président français qui avaient été collées sur la route. 

 


 

Le même jour, l’organisation All India Muslim Personal Law Board (AIMPLB) a appelé les musulmans à boycotter les produits français. 

A Bhopal, capitale de l’Etat du Madhya Pradesh, des membres de la communauté musulmane ont également manifesté sur une place de la ville, Iqbal Maidan, contre Emmanuel Macron au sujet de la controverse sur la représentation du prophète Mahomet dans des caricatures. Environ 2 000 personnes ont été arrêtées à la suite de cette manifestation pour infraction aux règles de non rassemblement dues à l'épidémie de coronavirus. A Srinagar, la capitale du Cachemire, ce sont quelques centaines de personnes qui ont manifesté sous le slogan, “Tuez-nous, mais ne manquez pas de respect à notre prophète”.


 

Mais, un soutien à la France de la part du gouvernement et d’organisations musulmanes

Le gouvernement indien, de son côté, a affirmé son soutien à la France et au gouvernement français dans cette crise. 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by French Embassy in India (@franceinindia) on

 


L’organisation, le Forum des femmes musulmanes, a condamné sans équivoque les “meurtres brutaux et inhumains de trois personnes à Nice et de l’enseignant Samuel Paty, par des extrémistes”. 

La semaine précédente, les membres de l’IMSD, l’Union des Indiens Musulmans pour la Démocratie Laïque, avaient condamné le meurtre de l’enseignant français lors d’un webinar pendant lequel un spécialiste de l'islam a affirmé que l’Islam n’autorise pas à tuer des gens pour blasphème et que la décapitation qui a lieu à Paris doit inciter les dirigeants du monde musulman à réagir. 

D’autre part, cent trente Indiens venant d'horizons divers ont publié une déclaration condamnant la décapitation de Paris et les déclarations faites contre la France.

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Bombay ?

Chennai Appercu
DÉCOUVERTE

A la découverte du fleuve KAVERI dans le sud de l’Inde

Fleuve sacré, la Kaveri est un enjeu économique majeur pour l’Inde du sud, le partage de ses eaux est une source de conflit depuis des décennies principalement entre le Karnataka et le Tamil Nadu.

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne