Ne manquez pas le Kala Ghoda Arts Festival 2019

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 01/02/2019 à 01:00 | Mis à jour le 01/02/2019 à 01:00
KGAF 2019

Le KGAF (Kala Ghoda Arts Festival) est un événement annuel qui a lieu en février et combine art, culture, cinéma, théâtre, musique, danse et plus, et se déroule dans les rues du quartier du même nom. Il a été fondé en 1999 par l’association Kala Ghoda, formée par des résidents afin de préserver le patrimoine artistique et culturel de Bombay Sud.

 

Kala Ghoda signifie cheval noir et provient de la statue du cheval d’Edouard VII qui se situe à l’entrée du quartier. Le festival est une célébration des arts visuels et des arts du spectacle mais aussi un évènement de rue pendant lequel des dizaines d’artisans venus de toute l’Inde viennent présenter et vendre leur production et de nombreux créateurs exposent leurs compositions sur le thème de l’année. Concentrées au départ dans le quartier de Kala Ghoda dont la rue principale est rendue piétonne pour l’occasion, les activités se sont aujourd’hui étendues jusqu’à l’Azad Maidan et le Horniman Circle.


 

Statue du cheval noir Kala Ghoda

 

En 2019, le festival célèbre ses 20 ans ainsi que les 150 ans du Mahatma Gandhi. Le thème est la mesure du temps. Il démarre le samedi 2 février et durera 9 jours jusqu’au dimanche 10 février. Comme chaque année, tous les événements sont gratuits et il y en a pour tous les goûts, concerts, spectacles de danse et de théâtre, conférences, … Les enfants ne sont pas oubliés et pourront participer à divers ateliers. Le programme complet figure sur le site du KGAF.

 

L’Alliance Française est partenaire du festival et organise en 2019 un concours de photo.

 

Parlant des succès du KGAF au cours des vingt dernières années, Maneck Davar, Président honoraire de la Kala Ghoda Association dit, “C’est une année charnière pour nous et pour tous ceux qui ont été impliqués dans l’organisation du Kala Ghoda Arts Festival, depuis ses débuts. A partir du 2 février, de nombreux artistes et créateurs venant du monde entier vont présenter leurs œuvres dans les rues de Bombay.

L’objectif du festival a toujours été d’inclure toutes les couches de la société et de leur permettre de se distraire sans avoir à payer. C’est un travail de titan pour les artistes, les artisans, les organisateurs et les volontaires qui font de cet événement une véritable célébration de la culture.

Cette année, nous rendrons aussi hommage au Père de la Nation à l’occasion de son 150ème anniversaire avec une exposition spéciale dans la Jehangir Art Gallery et au travers de programmes musicaux, de danse et de théâtre.”

 

KGAF scene a Azad Maidan
La scène à Azad Maidan

 

Nicole Mody, la coordinatrice du KGAF, affirme : “Le mouvement créatif généré par le festival au cours des 20 dernières années a toujours reconnu les communautés diverses qui sont impliquées dans la branche des arts visuels et des arts du spectacle. Le KGAF a reçu un soutien inconditionnel de la part de tout le pays et c’est ce qui a fait son succès. C’est pourquoi, cette année, nous célébrons toutes les categories artistiques avec un brin de nostalgie pour le passé tout en se tournant vers les développements futurs.”


 

Attention, évitez de vous rendre au festival le samedi ou le dimanche après midi. Au cours des années, c'est devenu l’événement de la saison à Bombay et l’affluence est considérable. Il est quasiment impossible de marcher dans la rue où sont installés les stands en fin d'après midi le week-end et le bruit est inimaginable, il y a un brouhaha entre les conversations des gens, la musique et les coups de sifflets des volontaires assurant la sécurité à chaque bout de la rue !

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale