Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2242

Quatre ponts détruits ou endommagés par les crues dans l’Arakan

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 02/08/2021 à 22:00 | Mis à jour le 02/08/2021 à 22:00
Photo : Ce qu'il reste de l'un des ponts détruits (DR)
Des morceaux d'un pont de bois dans une rivière en crue en Birmanie

Quatre ponts permettant de passer d’un village à l’autre dans la région au Nord de la ville de Maungdaw, dans l’état d'Arakan, ont été endommagés ou détruits par les inondations de ces derniers jours. Cette zone frontalière du Bangladesh subit des pluies diluviennes depuis plusieurs jours. Une trentaine de villages se retrouvent ainsi isolés et dans l’immédiat leurs habitants n’ont plus la possibilité de faire venir de la nourriture, explique un journaliste local. Trois ponts ont été emportés par la crue le 27 juillet et un quatrième ouvrage a lui été endommagé par le 28 juillet. « Le pont Wet Kyein est très abîmé et sa traversée est dangereuse et difficile. Toutes les routes sont inondées et les véhicules ne peuvent aller nulle part », explique au reporter un routier habitué à circuler dans cette région.

Selon les données fournies par le département de la gestion des catastrophes du canton, qui dépend du ministère de la Protection sociale, du Secours et de la Réinstallation, « 1 757 victimes des inondations, dans neuf villages, recevront deux boîtes de riz et autres denrées alimentaires en quantité suffisante pour une semaine ». Plus de 500 maisons dans ces neuf villages ont été touchées par les inondations. En outre, suite aux attaques de la population locale et de l’armée contre les musulmans dits rohingyas fin 2016 puis les combats entre cette même armée régulière et le mouvement combattant ethnique de l’Armée de l’Arakan (AA), il existe plus de 100 camps de personnes déplacées dans l'Arakan. Et nombre de ces camps de réfugiés sont actuellement inondés.

0 Commentaire (s) Réagir

Actualités

ECONOMIE

Le kyat y’en a plus rien valoir du tout

Rumeurs, inflation, planche à billet… La devise birmane s’étiole depuis trois ou quatre mois et a atteint son plus bas historique vendredi 17 septembre à 2 200 kyats pour un dollar étasunien.

Que faire en Birmanie ?

BIEN-ÊTRE

Le Laguna Spa a ouvert ses portes à l’hôtel Melia

Difficile de se changer les idées entre le couvre-feu et la Covid-19… Un petit coin de paradis fait pourtant peu à peu son nid à l’hôtel Melia : un nouveau spa de luxe où tout est calme et volupté.

Vivre en Birmanie

ECONOMIE

Le kyat y’en a plus rien valoir du tout

Rumeurs, inflation, planche à billet… La devise birmane s’étiole depuis trois ou quatre mois et a atteint son plus bas historique vendredi 17 septembre à 2 200 kyats pour un dollar étasunien.