Lundi 21 septembre 2020

Plus de 60 000 ouvriers au chômage à cause du Covid-19

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 29/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 29/04/2020 à 23:00
Photo : La peur du Sars-nCov-2 a vidé Yangon de ses passants et de nombreuses usines du pays de leurs ouvriers
La peur du Sars-nCov-2 a vidé Yangon de ses passants et de nombreuses usines du pays de leurs ouvriers

Le constat est évident un peu partout dans le monde : la gestion de la crise du coronavirus entraîne une fragilisation des plus faibles sur le plan économique. C’est ainsi que U Myo Aung, le secrétaire général du ministère du Travail, de l’Immigration et de la Population a reconnu le 29 avril que « 175 usines ont cessé leurs activités en Birmanie depuis le début de l’épidémie à Wuhan en Décembre. Beaucoup d’entre-elles parce que leurs fournisseurs n’envoyaient plus les matières premières nécessaires. Beaucoup d’autres parce que les donneurs d’ordres ne passent plus du tout commande, faute de clients chez eux. Au final, ce sont environ 60 000 qui ont perdu leur travail sur ces quatre dernier mois ».

Et le haut-fonctionnaire de détailler : « Tous s’est passé dans les règles et le respect du droit du travail dans 70 de ces usines mais en revanche dans les 105 autres les ouvriers n’ont pas encore reçu les salaires qui leurs sont dus ». Des mouvements sociaux ont déjà commencé, peu visible cependant puisque le droit de réunion a été restreint à cinq personnes maximums, ce qui ne permet pas vraiment de manifester efficacement…

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Expatriation : se faire des amis malgré la pandémie

Vous venez d’arriver dans un nouveau pays d’expatriation? Vous aimeriez vous faire des amis mais vous sentez bloqué.e par la distanciation sociale ? lepetitjournal.com vous livre ses astuces

Vivre en Birmanie

Élection

Les partis ethniques veulent s’inviter à la fête électorale

Le 8 novembre 2020, les Birmans sont appelés à voter. Jusque-là, LPJ Birmanie propose chaque vendredi un éclairage sur le système politique birman. Aujourd’hui, les partis politiques ethniques.

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma