Samedi 6 mars 2021
Birmanie
Birmanie

Pluies et tempête s’invitent pour le 1er mai et les jours suivants

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 30/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 30/04/2020 à 23:00
Photo : Une maison endommagée par le vent dans la région de Mandalay
Une maison endommagée par le vent dans la région de Mandalay

C’est une inquiétude dont la direction de la météorologie et de l’’hydrologie a déjà fait part récemment : le système de basse pression qui se forme actuellement sur la mer d’Andaman et le golfe du Bengale pourrait déclencher une ou plusieurs tempêtes tropicales. La période allant de fin avril à fin mai est traditionnellement propice aux événements venteux extrêmes, de la tempête tropicale au cyclone. Et selon U Kyaw Lwin Oo, directeur de la DMH, « les risques sont grands pour la semaine à venir. Nous surveillons tout cela de près. Nous sommes inquiets pour le 2 et le 3 mai notamment. Nous recommandons à la population de bien surveiller les alertes afin de ne pas être surprise ».

Depuis deux semaines, des coups de vents très violents ont frappé le pays, détruisant maisons, monastères, entrepôts… Le 17 avril, le vent a détruit sept maisons et emporté les toits de 96 maisons et d’un monastère dans la région de l’Ayeyarwady. Dans la région de Sagaing, ce sont 24 demeures que le vent a démolies ; cinq dans l’état de Shan, 4 autour de Nay Pyi Taw et neuf dans l’état de Kachin. Le 21 avril, à Muse, près de la frontière chinoise, dans le Shan, plusieurs maisons sont anéanties et un entrepôt est parti en fumée – selon les pompiers, le vent a provoqué un court-circuit en rabattant un câble électrique sur un autre câble et cela a tourné en incendie car ce hangar abritait du coton. Et les 25 et 26 avril, d’autres coups de vent ont endommagé plus de 100 maisons dans la région de Mandalay. De même à Toungoo, dans la région de Bago, entre le 24 et le 26 avril, plus de 160 bâtiments ont été détruits par le vent.

U Kyaw Lwin Oo considère que la forte chaleur actuelle et ces zones de basses pressions favorisent la formation de cumulo-nimbus, les gros nuages noirs des orages, comme ceux qui frappent Yangon quotidiennement depuis 4 jours. Il s’attend donc à ce que la semaine qui vient soit celle de gros orages et de coups de vent et encourage la population à se préparer et se prémunir des maintenant. Les prévisions sont que plusieurs centimètres de pluie devraient tomber durant la semaine un peu partout en Birmanie.

Mais ce ne sont là encore que des escarmouches de la saison des pluies. Selon la DMH, la mousson arrive par le sud-ouest et commencera vraiment dans le sud du pays la troisième semaine de mai avant de s’étendre progressivement à tout le reste de la Birmanie. Mais même si plusieurs centimètres de pluie sont attendus, ne nous y trompons pas : les prévisionnistes météo birmans sont plutôt pessimistes et s’attendent à une saison des pluies avec… peu de pluies ! Ils ont prévenu le gouvernement le 20 avril dernier : pour eux, les mois à venir seront très chauds et peu pluvieux par comparaison avec les moyennes saisonnières. Une mauvaise nouvelle de plus pour un pays dont une grosse partie de l’économie repose sur l’agriculture et dont la production d’électricité est à 75% fournie par des barrages.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SOCIÉTÉ

L’IFB conclut une semaine autour de la Nuit des idées

La 6ème édition s'achève aujourd'hui vendredi après s'être tenue toute la semaine, et notamment le 28 janvier, sur le thème « Proches », qui a permis d’explorer notre relation à l’espace et à l’autre.

Communauté

TROPHÉES 2021

Les lauréats lumineux des Trophées des Français de l'étranger 2021 !

Découvrez les parcours bluffants des lauréates et lauréats de l’édition 2021 des Trophées des Français de l’étranger, qui du Bénin aux Philippines, font rayonner la France dans une période si sombre.