Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le prix des oignons en forte baisse avec la fermeture des frontières

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 08/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 08/04/2020 à 23:00
Oignons en Birmanie

Avec l’écroulement de la demande internationale liée a la fermeture des frontières, c’est toute l’agriculture birmane qui souffre. Le marché du poisson pour l’exportation, que ce soit séché ou surgelé, est atone au mieux, ce qui crée du chômage et pourrait conduire à des faillites, et il en va de même avec des produits alimentaires généraux qui en temps normal représentent une grosse partie des revenus d’une exploitation. C’est ce que subissent actuellement les producteurs d’oignons d’hiver de la région de Monywa, dans le centre du pays. « L’année dernière en avril, nous envoyions trois gros camions remplis d’oignons vers les frontières avec la Chine, l’Inde ou le Bangladesh. Cette année, c’est juste un camion. Le reste va le marché national, Yangon, Mandalay, Mawlamyine… Mais ce ne sont pas les mêmes prix du tout, et notre marge est extrêmement faible. Or nous comptons sur ces bénéfices pour tenir toute une partie de l’année. Là, nous ne savons pas comment nous allons faire », déplore un producteur local. Environ 30 kilomètres-carrés de terres agricoles sont consacrées à la culture de ces oignons de printemps dans la région de Monywa. Dans certains cas, les paysans ne se donnent plus la peine de les ramasser car ils n’arrivent pas à écouler leur production déjà récoltée. Alors que la hausse du prix des oignons alimentait les conversations voila encore deux mois, c’est aujourd’hui son écroulement qui fait jaser. Avec de lourdes conséquences économiques puisque nombre d’ouvriers agricoles n’ont pas pu travailler correctement pour l’instant.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DÉVELOPPEMENT

L’électricité, un défi pour la Birmanie

Sans un approvisionnement en énergie fiable et régulier, pas de développement possible. Une équation que les dirigeants ne parviennent pas à résoudre, tiraillés entre intérêts publics et privés.

Communauté

La main à la pâte

Respecter l’hygiène du « frigo »

Dans cette nouvelle rubrique, lepetitjournal.com Birmanie et le chef du restaurant « Le Planteur » Christophe Buzaré vous propose quelques conseils sanitaires pour cuisiner en limitant les risques.

Vivre en Birmanie

DÉVELOPPEMENT

L’électricité, un défi pour la Birmanie

Sans un approvisionnement en énergie fiable et régulier, pas de développement possible. Une équation que les dirigeants ne parviennent pas à résoudre, tiraillés entre intérêts publics et privés.

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.