Le premier aéroport de l’état de Chin toujours pas en service

Par Julia Guinamard | Publié le 23/06/2020 à 23:00 | Mis à jour le 24/06/2020 à 10:59
Aeroport Surbung Falam Birmanie

Longtemps espéré, longtemps attendu, le premier aéroport que comptera l'état montagneux de Chin est de nouveau retardé et, si sa mise en service est toujours annoncée pour 2020, force est de constater que la date initialement prévue de mai n’a pas pu être tenue et que les autres échéances suggérées relèvent dans le contexte actuel de la méthode Coué. L’aéroport de Surbung, construit sur les hauteurs de la ville de Falam, au centre du Chin, pâtit de la crise de la Covid-19. « La construction de la piste d'envol, du bâtiment de l'aéroport et de la tour de contrôle est achevée. L'eau et l'électricité ont déjà été installées », détaille le porte-parole du gouvernement régional de l’état du Chin.

La dernière pièce manquante du projet est la vérification des systèmes de communication par la société américaine qui les a mis en place. Après un premier retard dû à des coûts imprévus, le projet devait être fini en mai, mais les répercussions de la crise de la Covid-19 ont empêché les experts américains de se rendre sur place et ont d’autant plus repoussé la date limite. Les essais de vols n’ont pas encore commencé et sont maintenant aussi dépendants des conditions météorologiques locales, peu clémentes en cette période de mousson.

La mise en service de l’aéroport est très attendue dans cet état isolé qui ne disposent d’aucune liaison entièrement goudronnée et sécurisée avec les états voisins, ses seules voies d’accès étant des routes boueuses et inachevées, qui implique des limites importantes des relations avec le reste du pays. En cas d’accident grave ou de maladie nécessitant des soins spécifiques, la population est souvent obligée d’effectuer de longs trajets – jusqu’à deux jours - pour accéder à des services de base comme des hôpitaux de bon niveau.

Les travaux de l’aéroport ont commencé en 2015 et ont coûté 34 milliards de kyats (environ 21 millions d’euros). La piste fait 1828 mètres de long et 30 mètres de large et peut accueillir un avion type ATR 72 qui transporte jusqu’à 78 passagers.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale