Deux cafards de 99 millions d’années retrouvés piégés dans de l’ambre

Par Julia Guinamard | Publié le 22/06/2020 à 23:00 | Mis à jour le 23/06/2020 à 10:09
Photo : Le morceau d'ambre contenant les deux cafards
ambre cafards birmanie

Deux cafards troglobies – qualificatif des organismes qui vivent en milieu souterrain, souvent dans des grottes – de la famille des Nocticolidae ont été trouvés dans de l’ambre fossilisé dans la vallée de Hukawng, dans l’état de Kachin, au nord de la Birmanie, par une équipe internationale de paléontologues. La découverte a été publiée dans la revue spécialisée Gondwana Research le 11 février dernier, mais elle est un peu passée inaperçue au vu de l’actualité du moment…

Les deux cafards, nommés par les scientifiques Crenocticola svadba et Mulleriblattina bowangi, ont vécu sur le site de Hukawng voilà 99 millions d’années, ce qui en fait les plus anciens troglobies retrouvés à ce jour. En pleins crétacé, ils ont donc côtoyé les dinosaures les plus célèbres : Velociraptor, Triceratops et bien sur la vedette Tyrannosausus rex. Avant cette découverte, les plus anciens troglobies trouvés étaient vieux de 66 millions d’années, soit la fin du crétacé et des sauropodes géants.

Les cafards sont renommés pour être robustes. Pour s’adapter aux milieux sous terrains, ces insectes troglobies se nourrissaient d’excréments de dinosaures et de guano. Leur métabolisme est aussi adapté aux cavités obscures, et ils ont ainsi des yeux et des ailes plus petits que leurs parents diurnes. La vallée d’Hukawng est connue pour son ambre depuis le premier siècle de notre ère. L’ambre est une résine fossilisée produite par des espèces anciennes de conifères. Elle est reconnue pour sa grande capacité à préserver divers corps ; dans certains échantillons d’ambre fossilisé, il est possible d’observer des fragments de peau ou de plumage. Une tête d’un minuscule dinosaure, des grenouilles et des lézards ont déjà été retrouvés prisonniers dans de l’ambre en Birmanie, le pays étant aujourd’hui célèbre pour ce genre de fossiles.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Birmanie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale