Samedi 4 juillet 2020

David Lah dort désormais en prison

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 24/05/2020 à 23:00 | Mis à jour le 24/05/2020 à 23:00
Photo : Le prêcheur David Lah emmené à la prison d'Insein
Le prêcheur David Lah emmené à la prison d'Insein

L’information n’a été officielle que jeudi dans l’après-midi : suivant une requête du gouvernement de la région de Yangon, la police a procédé à l’arrestation de David Lah, pasteur canadien d’origine birmane, pour infraction à la loi contre les catastrophes naturelles. En l’occurrence, il est reproché à ce prêcheur de 43 ans vivant à Toronto et dont la famille vient de l’état de Chin, le seul territoire du pays qui ne soit pas de majorité bouddhiste mais plutôt largement de confession protestante, d’avoir tenu début avril 2020 un prêche public réunissant plusieurs dizaines de personnes en dépit de l’injonction prise mi-mars par le gouvernement qui interdit les rassemblements de plus de cinq personnes afin de lutter contre la propagation de la Covid-19.

A l’époque, dans un prêche en ligne, David Lah affirmait « qu’il pouvait garantir que ceux qui suivait le chemin de la vérité avec uniquement le Christ au cœur n’attraperaient jamais le Covid-19 ». Le religieux affirmait aussi que « le seul qui puisse guérir les gens de la Covid-19 est Jésus ». Au final, le pasteur et plusieurs de ses assistants ont attrapé la maladie et l’ont allègrement transmise à la plupart des participants de la cérémonie interdite. En tout, selon les autorités locales, ce sont plus de 80 personnes qui ont été contaminées suite à cette « prestation ».

La question demeurait de savoir quoi faire, car David Lah bénéficie de nombreuses amitiés parmi les dirigeants birman ayant été éduqués dans des pays anglo-saxons. Le vice-président Henry Van Thio, qui a étudié la théologie en Nouvelle-Zélande, a notamment été vu aux côtés du prêcheur. Des rumeurs circulaient donc comme quoi David Lah allait échapper au procès qu’il méritait pour avoir sciemment défié la loi et surtout mis la vie de dizaines de personnes en danger. Le fait que la police n’avait encore procédé à aucune arrestation alimentait bien sûr cette rumeur.

C’est donc chose faite : David Lah est maintenant détenu à la prison d’Insein, dans le nord de Yangon. Sa première audition devant la justice devrait se tenir le 3 juin prochain. Et il ne sera pas seul : trois de ses comparses, Saw Kwe Wah, Saw Regeandy et Wai Tun, auront aussi à répondre de leurs actes devant la justice. Ils demeurent cependant actuellement en quarantaine, après être sorti guéri de l’hôpital de la Covid-19 qu’ils avaient contracté. C’est d’ailleurs à cause de la quarantaine que la police ne serait pas intervenue plus tôt, a confié un officier des forces de l’ordre à l’AFP.

Les quatre prévenus encourent une peine maximale de trois ans de prison. Le charge d’affaires canadien a déclaré être au courant de l’affaire et qu’il fournissait une assistance consulaire au prêcheur.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

IDÉE SORTIE

Le restaurant Babett et l’Hôtel G ont rouvert

Depuis hier, le restaurant Babett et l’Hôtel G attenant ont rouvert au public, dans le respect des règles de sécurité imposées par les autorités mais avec toujours la même chaleur et convivialité.