Samedi 4 juillet 2020

David Lah, le pasteur qui a diffusé le Covid-19

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 19/04/2020 à 23:00 | Mis à jour le 19/04/2020 à 23:00
Photo : David Lah, le religieux qui a aidé à répandre le Covid-19 en BIrmanie
David Lah, le religieux qui a aidé à répandre le Covid-19 en BIrmanie

Tous les pasteurs ne sont pas bons pour la médecine… Entre les intégristes de Saint-Nicolas-du Chardonnet qui célèbrent une messe en plein Paris en plein confinement, la secte musulmane du Tabligi Jaamat dont les événements de masse en Malaisie ou en Inde ont permis au virus de se répandre dans des lieux aussi isolés que la bande de Gaza, les rassemblements hindous qui ont aidé le virus à toucher toute l’Inde, la secte chrétienne Shincheonji en Corée du Sud… ou les intégristes protestants de David Lah la semaine dernière a Yangon !

Le 14 ou le 15 mars, la date n’est pas clairement établie mais elle est en tout cas postérieure au 13 mars, le jour du début de l’interdiction des « grands rassemblements », le pasteur David Lah ainsi qu’une vingtaine d’autres personnes se sont réunies dans l’église de Mayangone pour prêcher. Depuis, la plupart des participants à cette réunion, que la police considère comme ayant violé la loi, ont été testés positifs au Covid-19. De fait, le pasteur David Lah a tenu des prêches publics jusqu’en début avril ! Si elle n’était dramatique en diffusant la maladie, la situation serait presque drolatique puisque David Lah affirmait encore récemment lors d'un prêche diffusait en ligne « qu’il pouvait garantir que ceux qui suivait le chemin de la vérité avec uniquement le Christ au cœur n’attraperaient jamais le Covid-19 ». Sans doute le bon prêcheur ne suit-il pas « le chemin de la vérité avec uniquement le Christ au cœur » car il fait partie de ceux qui sont atteints du Sars-nCov-2. En tout cas, il a clairement ouvert la voie du virus puisque entre le 13 et le 14 avril, le ministère de la Santé et des Sports enregistrait 22 nouveaux cas de Covid-19, dont 21 parmi les participants des réunions religieuses de David Lah ou leurs familles.

La police a fini par intervenir et a interpellé David Lah ainsi que trois autres personnes, les quatre mis en accusation pour violation de la loi sur les catastrophes naturelles. La peine maximum qu’ils encourent est d’un an de prison ferme. Mais il est peu probable que David Lah sera condamné aussi lourdement car l’homme est très populaire dans certains milieux influents, avec son discours violemment islamophobe et anti-homosexuels seyant bien à une petite minorité. L’homme est régulièrement invité à des événements d’importance, comme la Journée pour la jeunesse de Birmanie, le 9 février dernier. C’est là qu’il a croisé le vice-président Henry Van Thio, fervent chrétien lui-même. Il a donc fallu soumettre le vice-président, sa famille et une trentaine de personnes à des tests afin de s’assurer qu’ils n’avaient pas contracté la maladie lors de cette rencontre. Les tests premiers tests ont été négatifs.

Autre personnalité en vue qui lui est un fidèle de David Lah : le chanteur de rock Myo Gyi. Le chanteur du groupe Iron Cross a lui aussi été contaminé dans une de ces réunions religieuses. Il est aujourd’hui en soin mais il a fallu mettre en quarantaine tous ces proches et ses voisins, soit les 82 appartements du Pearl Condominium où il réside. Le chanteur de hip-hop J-Me compte parmi les amis de Myo Gyi qu’il a fallu mettre en quarantaine. En tout, ce sont dix blocks différents dans cinq quartiers qui ont dû être isolés à cause des frasques de David Lah. Les autorités municipales réfléchissent d’ailleurs à intenter des poursuites également contre d’autres participants aux réunions du pasteur.

 

Nous vous recommandons

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Priscilla mer 22/04/2020 - 09:56

Votre article fait mention d’une messe à St Nicolas du Chardonnet en plein confinement : c’est une fake news mal intentionnée du journal Le Point, suite à une délation (tiens on a connu ça lors de la dernière guerre). Cette messe était officielle et retransmise sur YouTube. Le curé n’a pas été verbalisé. https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/saint-nicolas-du-chardonnet-fake-news-et-coronavirus-les-medias-en-pleine-crise-de-mauvaise-foi-118124 Je vous prie de bien vouloir rectifier votre article. Cordialement, Priscilla

Répondre

Communauté

IDÉE SORTIE

Le restaurant Babett et l’Hôtel G ont rouvert

Depuis hier, le restaurant Babett et l’Hôtel G attenant ont rouvert au public, dans le respect des règles de sécurité imposées par les autorités mais avec toujours la même chaleur et convivialité.