Vendredi 28 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Révolution, acte III, semaine 1… l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 22/12/2019 à 12:06 | Mis à jour le 22/12/2019 à 12:12
Liban actualité beyrouth

L’actualité des sept derniers jours a été marquée par la désignation surprise d’un universitaire pour former le gouvernement qui a provoqué la colère des partisans de Saad Hariri, les affrontements entre fauteurs de trouble et forces de l’ordre à Beyrouth et la mise sous l’éteignoir du mouvement de contestation.
 

Hassane Diab sorti du chapeau

Les consultations prévues lundi ont finalement été reportés à jeudi sur demande de Saad Hariri, jusque-là favori à sa propre succession, lâché la veille par les Forces libanaises. Mercredi, le PM sortant annonce qu’il se retire de la course. En quelques heures, le Hezbollah et ses alliés s’accordent sur un nouveau candidat, Hassane Diab, un universitaire à l’AUB inconnu du grand public. Le lendemain, il obtient une majorité étriquée de 69 voix sur 128, lui permettant de former le prochain cabinet qui sera formé, promet-il, d’experts indépendants, comme le souhaite le mouvement de contestation qui accueille avec méfiance cette désignation.
 

Les partisans de Hariri crient leur colère

La désignation de Hassane Diab, qui n’a pas obtenu le soutien franc et massif des députés du Futur, le parti de Hariri, provoque surtout la colère des partisans du Premier ministre sortant, notamment dans les quartiers sunnites de Beyrouth acquis à Saad Hariri où ils s’en prennent à l’armée, mais aussi à Tripoli ou à Saïda.
 

La contestation réprimée, les forces de l’ordre en première ligne

Les jours précédant la désignation de Diab, la tension est très fortement montée autour des places fortes du mouvement de contestation, étouffé sous les coups de boutoir des forces de l’ordre au centre-ville de Beyrouth, où les entrées du Parlement ont été murés, et des partisans du tandem chiite dans d’autres régions. La révolte pacifique est soudainement reléguée au second plan par des fauteurs de trouble chiites et sunnites, dont la colère est attisée par des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, qui s’en prennent à l’armée et à la police. Ce chaos généralisé a fait des dizaines de blessés à travers le pays.
 

Tournée d’un émissaire américain

Le numéro trois de la diplomatie américaine, David Hale, arrivé à Beyrouth au moment de la désignation de Hassane Diab, a effectué une tournée auprès des responsables libanais au cours de laquelle il a tenu un discours plutôt conciliant concernant le prochain gouvernement, que certains accusent d’être celui du Hezbollah, insistant surtout sur la nécessité d’engager des réformes.

 

Nous vous recommandons

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Nuit des idées 2020 au Liban : interview express de Bruno David

Le président du Muséum national d'histoire naturelle est l’invité de la première conférence qui ouvrira la Nuit des idées 2020 au Liban, le vendredi 31 janvier.

Vivre à Beyrouth

Les Français sont-ils propres ?

Français expatriés, on a tous déjà entendu « mais vous les Français, vous ne vous lavez jamais ». Serait-ce une vérité ? Notre nation bouderait-elle l'hygiène corporelle ?