Jeudi 24 septembre 2020

Révolution, acte II, semaine 6… l’actu de la semaine au Liban

Par Rédaction LPJ Beyrouth | Publié le 13/12/2019 à 23:58 | Mis à jour le 22/12/2019 à 12:06
Liban actualité beyrouth

L’actualité des sept derniers jours a été marquée par le report des consultations parlementaires suite au retrait de la candidature de Samir Khatib, la réunion du groupe de soutien au Liban à Paris, et la polémique ayant suivie l’arrestation d’une haute fonctionnaire pour corruption.
 

Consultations lundi prochain

Contre toute attente, les consultations parlementaires ont été reportées d’une semaine en raison du désistement à la dernière minute de Samir Khatib après le soutien du moufti de la République à Saad Hariri désormais redevenu favori. Néanmoins, l’impasse reste totale après la décision du Courant Patriotique Libre de ne pas participer à un gouvernement dirigé par le premier ministre démissionnaire et la volonté du Hezbollah et du mouvement Amal que son allié chrétien intègre le cabinet.
 

La contestation cible d’agressions

Dans la nuit de mardi à mercredi, des manifestants ont été violemment pris à parti par des membres de la police du parlement présidé par Nabih Berry, dans un contexte de montée de tension entre contestataires et partisans du tandem chiite Hezbollah-Amal. Les protestataires, qui continuent d’organiser des actions ciblées, se plaignent de la façon dont les forces de l’ordre agissent de manière musclée.
 

Les amis du Liban prêts à l’aider sous condition

Cette semaine, Saad Hariri a sollicité le soutien du FMI et de la Banque mondiale pour aider le Liban à sortir de la crise économique et financière qu’il traverse, deux jours après que les pays amis du Liban, réunis à Paris, ont assuré qu’ils étaient prêts à être aux côtés du pays à condition qu’un nouveau gouvernement soit formé et mette en œuvre les réformes nécessaires.
 

L’arrestation d’une haute-fonctionnaire tourne à l’affrontement

Mercredi, la procureure du Mont-Liban, Ghada Aoun, a ordonné l’arrestation de la directrice du trafic routier, Hoda Salloum, pour corruption, sur la base d’informations données par un avocat membre de la direction du CPL. Cette arrestation a provoqué la colère de l’avocat de la haute-fonctionnaire, le député Hadi Hobeiche qui a déboulé dans le bureau de la juge pour l’insulter copieusement. La procureure a déposé une plainte en diffamation contre Hobeiche qui, lui, a également déposé plainte contre la juge Aoun.

 

Nous vous recommandons

20604182_1986862718196222_75806932469089064_n

Rédaction LPJ Beyrouth

L'édition de Beyrouth de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles dans le monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Beyrouth

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Madrid Appercu
SE DÉPLACER

A partir du 25/09, il n’y a plus de restrictions de voyage dans l’UE

A partir du vendredi 25 septembre, les choses sont donc plus claires et il n’y aura plus de restriction. Aucun pays européen ne pourra interdire les voyages à un pays où à une région de l'Union europé