Dimanche 16 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CREATIVITE – La Betahaus, hébergeur de jeunes talents

Par Lepetitjournal Berlin | Publié le 07/08/2013 à 22:00 | Mis à jour le 30/07/2013 à 15:17

 

Si Berlin se montre créative, innovante et dynamique ces dernières années, elle le doit en particulier à ses nombreuses infrastructures qui accompagnent les jeunes entrepreneurs. Les espaces de co-working, en particulier,  offrent un cadre stimulant aux start-ups berlinoises en phase d'incubation. Pour ce troisième volet consacré aux start-ups, Lepetitjournal.com/Berlin s'est intéressé à l'un des plus célèbres d'entre eux : la Betahaus. Rencontre avec Madeleine, membre fondatrice du projet.

Tout est parti d'un simple constat. En 2009, Madeleine et cinq de ses amis ont réalisé qu'ils avaient tous besoin d'un espace de travail flexible et adapté à leurs attentes. "Nous travaillions tous dans un local trop petit ou trop grand, et donc trop cher, ou trop peu polyvalent. Supposant que de nombreux jeunes actifs étaient dans le même cas de figure, nous avons donc décidé de créer un espace de travail commun susceptible de combler leurs attentes", explique la jeune femme.


Un local loué avec des amis, quelques coups de marteaux, un peu d'huile de coude et une couche de peinture plus tard, la Betahaus était née. Le succès ne s'est pas fait attendre. Les demandes ont commencé à affluer, si bien que Madeleine et ses amis se sont vite retrouvés contraints de louer de l'espace supplémentaire. Aujourd'hui, la Betahaus se déploie sur 2 500 mètres carrés répartis sur quatre étages (l'immeuble en compte six au total). Deux-cents locataires viennent y travailler tous les jours. A leur disposition : une cafétéria ouverte au public,  un atelier réservé au travail manuel, des bureaux, des salles de réunion, un grand open space et un étage entier réservé à l'organisation d'événements. Ainsi que quelques installations pour le moins atypiques, comme deux imprimantes 3D flambant neuves, ou encore ces étranges canapés entourés d'un cockpit tapissé d'herbe synthétique, qui isolent des bruits extérieurs.


Forts du succès de leur expérience Berlinoise, Madeleine et ses associés ont accru leurs ambitions. De nouveaux espaces de co-working, construits sur un modèle similaire, ont été aménagés dans d'autres villes d'Allemagne, comme à Hambourg et Cologne, puis ailleurs en Europe. Un projet a été lancé à Sofia en 2012, et un autre est en cours d'aménagement à Barcelone. Madeleine ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et a déjà d'autres métropoles dynamiques dans le viseur, en particulier au sud-est de l'Europe. "Nous pensons à Belgrade, voir à Tel-Aviv? nous avons envie d'une expérience un peu folle ! A long terme, nous comptons aussi sortir d'Europe. Personnellement, je rêve de San Francisco? ", affirme-t-elle, une pointe d'enthousiasme dans la voix. Elle assure désormais la direction du projet à plein temps, en compagnie de deux autres membres fondateurs.


Un cadre très prisé des start-ups
Les prestations de la Betahaus attirent de nombreux jeunes talents. La plupart ont moins de trente ans et viennent de l'étranger. L'anglais, ou plutôt le « globish », la langue de Shakespeare retoquée à la sauce mondialisation, règne en maître. Ils restent entre six mois et un an en moyenne. Un tiers d'entre eux sont en train de monter leur propre start-up. Une proportion élevée, qui n'étonne pas Madeleine. "Nous offrons un environnement idéal pour ces jeunes qui se lancent dans l'entrepreneuriat. En plus des bureaux adaptés à leurs besoins, nous leur fournissons un réseau professionnel et des conseils d'experts. Nous organisons également un concours entre start-ups".


Ce concours, le Betapitch, se déroule en plusieurs étapes. Huit concours ont d'abord lieux dans huit villes différentes, hébergeant une Betahaus ou l'un des partenaires du projet. A l'issue de chaque concours, les deux start-ups les plus prometteuses sont sélectionnées. Elles gagnent des mois de loyer gratuit et des fonds pour développer leur projet, ainsi qu'une place pour la grande finale, le Betapitch Global, qui aura lieu le 6 juillet prochain à Berlin. A l'issue de cette journée, le meilleur projet se verra attribuer de nombreux prix alléchants, comme une invitation à la maison-mère de Google, des conseils juridiques gratuits, ou encore une semaine offerte dans un incubateur de la Silicon Valley.

"Nous tenons compte du caractère innovant du projet, de la solidité du business modèle, et du but poursuivi par l'équipe. Nous voulons qu'ils cherchent à avoir un impact positif sur la société, qu'ils s'efforcent de répondre à des besoins existants plutôt que d'en créer de nouveaux",  précise Madeleine.  Ainsi, parmi les start-ups sélectionnées pour le Betapitch Global, on retrouve Solarbrush, une jeune entreprise commercialisant un robot qui nettoie les panneaux solaires, et GoEuro, une plateforme visant à faciliter l'organisation de ses voyages en Europe.


Des ateliers pour accompagner les jeunes talents
La Betahaus possède un dernier atout pour attirer les jeunes entrepreneurs. Elle organise régulièrement des ateliers particulièrement adaptés à leur besoins. La plupart d'entre eux donnent des tuyaux pour développer des projets ou permettent de se tenir au fait des technologies de pointe, qui modifieront bientôt notre existence. Ainsi, parmi les prochains ateliers en date, l'un sera consacré au droit des entreprises, un autre aux différents moyens de financer efficacement son projet, un troisième au fonctionnement et à l'usage de la révolutionnaire imprimante 3D? "De quoi se préparer à plonger dans le grand bain", conclut Madeleine en souriant.

Partout autour de nous, de jeunes gens pianotent frénétiquement sur leur ordinateur, arpentent la pièce, se lancent dans des échanges passionnés. Pas de doute, le cadre stimule la matière grise.

Guillaume Renouard (www.lepetitjournal.com/Berlin) jeudi 28 juin 2013

En savoir plus :

http://betahaus.de/preise/


A relire :

http://www.lepetitjournal.com/berlin/economie/156056-creativite-jerome-entrepreneur-et-coordinateur-de-la-blue-factory

http://www.lepetitjournal.com/berlin/economie/154777-creativite-berlin-capitale-des-start-ups

http://www.lepetitjournal.com/berlin/accueil/actualite/149625-blue-factory-l-incubateur-de-start-up-de-l-escp-ouvre-ses-portes-demain-soir-a-berlin

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Berlin

TOP 10

10 phrases qui agacent les expatriés en vacances en France

Votre esprit est déjà aux vacances en France : la tournée des amis, les apéros qui s’éternisent, les barbecues au vert…Aucun nuage à l’horizon, si ce n’est LA réflexion qui dérange. Florilège.   

Expat Mag

Jakarta Appercu
ÉCHAPPÉE BELLE

Sulawesi - À la découverte du pays Toraja

Des paysages splendides, des rizières somptueuses, une architecture propre à la région, une population accueillante et surtout des rites funéraires uniques font du pays Toraja un endroit à découvrir.

Sur le même sujet