Samedi 21 juillet 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

17ème édition de la semaine du Cinéma français à Berlin

Par Vincent Villemer | Publié le 23/11/2017 à 10:14 | Mis à jour le 23/11/2017 à 10:19
17ème-édition-du-cinéma-français-Berlin

Du 29 novembre au 6 décembre et pour la 17e année, l'Institut Français et UniFrance proposent à la capitale allemande de fêter le cinéma français avec une Semaine du Cinéma Français à Berlin riche d'événements et d'invités.

Cette année, 13 films français seront présentés au public berlinois en avant-première, dans huit lieux de projection différents. Le festival travaille main dans la main avec les distributeurs pour en assurer la promotion. L’occasion, une nouvelle fois, de souligner la richesse de la diversité du cinéma français, particulièrement apprécié outre-Rhin.

Seront cette année présents une quinzaine de réalisateurs, réalisatrices, acteurs et actrices français et francophones, pour accompagner leurs films et rencontrer le public.

La délégation

  • ¥    Grand Corps Malade et Mehdi Idir pour le film Patients
  • ¥    Philippe Lioret et Pierre Deladonchamps pour le film Le Fils de Jean
  • ¥    Eric Toledano et Olivier Nakache pour le film Le Sens de la fête
  • ¥    Hélène Angel pour le film Primaire
  • ¥    Sou Abadi pour le film Cherchez la femme
  • ¥    Barbara Cabrita et Éric Heumann pour Mission Pays Basque
  • ¥    Blandine Lenoir pour le film Aurore
  • ¥    Claire Denis pour le film Un beau soleil intérieur
  • ¥    Rachid Hami pour le film La Mélodie
  • ¥    Tony Gatlif, Daphné Patakia et Maryne Cayon pour le film Djam
  • ¥    Michael Kupfer Radecky pour L'Opéra

C'est Le Sens de la fête, de Eric Toledano & Olivier Nakache, qui fera l'ouverture de la Semaine, le 29 novembre au Kino International, en leur présence. Une semaine plus tard, c'est Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, qui fermera les festivités, en leur présence également, et recevra pour l'occasion le prix d’aide à la distribution UniFrance/MFG/OFAJ attribué au prix du public, décerné au sein du Festival international du film francophone de Tübingen | Stuttgart.

La sélection

  • ¥    Le Sens de la fête de Eric Toledano, Olivier Nakache
  • ¥    Ôtez-moi d'un doute de Carine Tardieu
  • ¥    La Mélodie de Rachid Hami
  • ¥    Primaire de Hélène Angel
  • ¥    Un beau soleil intérieur de Claire Denis
  • ¥    Djam de Tony Gatlif
  • ¥    L'Opéra de Jean-Stéphane Bron
  • ¥    Aurore de Blandine Lenoir
  • ¥    Une vie de Stéphane Brizé
  • ¥    Mission Pays Basque de Ludovic Bernard
  • ¥    Cherchez la femme de Sou Abadi
  • ¥    Le Fils de Jean de Philippe Lioret
  • ¥    Patients de Grand Corps Malade, Mehdi Idir

La French Touch du court-métrage

Avec cette sélection, le public berlinois pourra découvrir le court-métrage français contemporain dans toute sa diversité. De la comédie au drame, en passant par la romance ou le suspense, les cinéastes y abordent des genres éclectiques avec des rapports au temps hétéroclites. Et si certains privilégient la concision et l’efficacité, d’autres n'hésitent pas à installer le spectateur dans des narrations plus ambitieuses. L'occasion de s'immerger dans un monde en 360°, de tenter l’expérience de la réalité virtuelle, ou d'explorer l’univers magique de la réalité augmentée lors de séances concoctées avec le concours de « Prenez du Relief ». Et pour finir, le public sera invité à découvrir la sélection proposée par Le Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains et le GREC - Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques, deux structures qui œuvrent depuis longtemps à l’émergence des jeunes talents.

Nuit du court-métrage :

  • ¥    António, lindo António de Ana Maria Gomes
  • ¥    Aux battements du parloir de Pascal Marc
  • ¥    Archipels, granites dénudés de Daphné Hérétakis
  • ¥    Belle à croquer de Axel Courtière
  • ¥    Garden Party de Florian Babikian, Vincent Bayoux, Victor Caire, Théophile Dufresne, Gabriel Grapperon, Lucas Navarro
  • ¥    Gli Immacolati (Les Immaculés) de Ronny Trocker
  • ¥    In, Over & Out de Sebastian Brameshuber
  • ¥    Logorama de François Alaux, Hervé de Crécy, Ludovic Houplain, H5
  • ¥    Maman(s) de Maïmouna Doucouré
  • ¥    Marlon de Jessica Palud
  • ¥    Mr Hublot de Alexandre Espigares, Laurent Witz
  • ¥    Natural Process Activation #3 Bloom de Hicham Berrada
  • ¥    Une vie radieuse de Meryll Hardt

Programme Réalité virtuelle

  • ¥    Altération de Jérôme Blanquet
  • ¥    D.M.Z.: Memories of a No Man's Land, de Hayoun Kwon
  • ¥    I, Philip de Pierre Zandrowicz
  • ¥    La Tentation de Saint Antoine de Jérôme Bosch de Carlos Franklin
  • ¥    Notes to My Father, de Jayisha Patel
  • ¥    The Hourglass, de Matthieu Lienart
  • ¥    Notes on Blindness de Peter Middleton, James Spinney

 

vincent villemer

Vincent Villemer

Journaliste sportif radio/web. Passionné par le ballon rond, la culture urbaine et sa musique.
0 CommentairesRéagir

Actualités

Perpétuité pour l'unique rescapée d'un trio néonazi en Allemagne

Au terme d'un procès fleuve de plus de cinq ans, l'unique survivante d'un groupuscule néonazi allemand a été condamnée mercredi à Munich à la réclusion à perpétuité pour une série de meurtres racistes