Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les étrangers s'adjugent 15% de l'achat immobilier en Espagne

Par Vincent Garnier* | Publié le 30/10/2018 à 15:00 | Mis à jour le 31/10/2018 à 09:23
Photo : Creative Commons 2.0 José María Mateos https://www.flickr.com/photos/rinzewind/2992847783
immobilier espagne

Selon les données fournies lors de la 15e édition des journées immobilières Inmointer, organisées à Madrid courant octobre par la FIABCI, la Fédération internationale de l'immobilier, les étrangers représentent désormais 15% de l'achat immobilier en Espagne. La majorité des opérations sont concentrées dans les Baléares, aux Canaries, en Catalogne, dans la Communauté de Valence et dans la Communauté de Madrid.

 

Des chiffres qui suivent une tendance à la hausse, selon les spécialistes, qui observent par exemple dans la capitale que 6% des affaires, tant en nombre d'opérations qu'en volume des ventes, est le fait des étrangers. Concrètement, les acheteurs d'Amérique latine, les Chinois et les Scandinaves se distinguent sur le marché madrilène. "Madrid génère un intérêt toujours plus grand pour l'achat de résidence, du fait de niveaux de bien-être particulièrement attractifs par rapport à d'autres villes en concurrence. Il s'agit d'une des capitales européennes qui dispose des prix les plus compétitifs", a estimé Ramón Riera, Président de FIABCI Espagne et de FIABCI Europe. "Ce n'est pas seulement ceux qui souhaitent vivre dans le pays qui sont intéressés", a ajouté Mercedes Blanco, Vice présidente de FIABCI Espagne, "mais aussi que les investisseurs immobiliers, qui continuent à percevoir l'Espagne comme un pays où la rentabilité reste bonne et l'accès au financement très favorable".

 

Les Français adeptes de la Costa Brava

Les Français, plus discrets dans la capitale, ne sont pas en reste sur l'ensemble du territoire, notamment et sans surprise sur la Costa Brava, "depuis les années 60, leur refuge naturel", selon Ramón Riera : ils y trouvent une proximité et des prix défiant toute concurrence et s'accaparent la première place en tant qu'acheteurs étrangers, devant les Italiens, les Allemands, les Russes ou les Chinois. La Costa Blanca et la Costa del Sol constituent deux autres zones où ils sont en outre très acheteurs.

"Le marché est en très bonne santé", estime le Président de la FIACBI Espagne. Et si la Catalogne "a payé" pour son contexte incertain, le pire est derrière, au regard de l'intéressé, qui relève néanmoins la concurrence croissante d'autres destinations, à l'instar du Portugal.

"L'investissement immobilier, quand il s'agit d'un placement à des fins de rentabilité, et non de l'achat d'une résidence secondaire, tend à se développer dans des villes à fort potentiel touristique, à l'instar de Barcelone, Malaga, Alicante ou Valence, mais aussi de Madrid", relève-t-il. Si l'achat est réalisé dans le but de faire du bien un logement touristique, attention, "les villes ne sont plus du tout tolérantes", avertit Riera. "Il est conseillé d'acquérir des biens qui disposent d'une licence touristique", estime-t-il, "même si cela suppose un surcoût".

5 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Pas lun 05/11/2018 - 08:53

Des chiffres bien différents selon les sources: "según los últimos datos del Colegio de Registradores, la compra de viviendas por inversores foráneos representó un 13% del total entre enero y marzo (2018)" ABC https://www.abc.es/economia/abci-extranjeros-compran-mas-casas-nunca-espana-201807222052_noticia.html

Répondre
Commentaire avatar

pas ven 02/11/2018 - 11:24

C'est le second commentaire que j'envoie: le pourcentage de 15% n'a pas varié depuis des années. Merci d'en informer vos lecteurs

Répondre
Commentaire avatar

pas ven 02/11/2018 - 11:23

2° commentaire : ce pourcentage n'a pas varié m

Répondre
Commentaire avatar

Patrick ven 02/11/2018 - 11:13

Selon les données notariales, la part des étrangers dans les achats immobiliers en Espagne n'est pas de 15%, mais de 20%. 100.000 LOGEMENTS VENDUS À DES ACHETEURS ÉTRANGERS EN 2017 Avec 516.000 logements vendus en 2017, le marché immobilier espagnol est revenu au niveau de 2008. Mais il n’a toujours pas atteint le record de 792.000 logements de 2007. La crise immobilière a fait plonger le marché jusqu’au minimum de 317.000 ventes en 2011. Depuis le marché s’est redressé et il est probable qu’on soit proche des 600.000 ventes en 2018. Les étrangers ont largement accompagné la reprise du marché immobilier. Depuis 2014, le taux annuel de croissance de leurs achats immobiliers est un taux à deux chiffres. Au point qu’en 2017, les nombre de logements vendus à des étrangers a atteint un record historique avec un peu plus de 100.000 unités : c’est trois fois plus qu’en 2008 ! Le poids des étrangers dans le marché immobilier espagnol qui étaient inférieur à 10% avant la crise est aujourd’hui stable autour de 20%. Source : http://acheterenespagne.fr/100-000-acheteurs-etrangers-en-2017/

Répondre
Commentaire avatar

pas mer 31/10/2018 - 14:06

Cette proportion n'a pas changé depuis plusieurs années: entre 18% et 15% des acheteurs sont étrangers en Espagne !!! Rien de nouveau

Répondre
Sur le même sujet