Faux chauffeurs et agressions : choisissez bien votre taxi à Barcelone

Par Perrine Laffon | Publié le 03/04/2022 à 14:00 | Mis à jour le 03/04/2022 à 14:00
Photo : Flickr.es
Un parking où attendent des taxis de Barcelone

L'année dernière, quatorze femmes ont été prises en charge aux urgences suite à des agressions sexuelles de la part de chauffeurs de taxis dans la zone métropolitaine de Barcelone. Des mesures préventives sont à l'étude par les autorités.

 

Le taxi est un moyen de transport très pratique et accessible à Barcelone. Il est facile de monter dans un taxi et de rejoindre différents points de la ville rapidement, à un prix modéré. Une solution pratique pour rentrer chez soi sans avoir à prendre les transports en commun. Cette option est privilégiée par de nombreuses femmes qui rentrent tard le soir, pour des raisons de sécurité. Mais de mauvaises rencontres avec des chauffeurs malintentionnés peuvent parfois renverser la situation.

Prévention et protection avec les syndicats de taxis

L'Hôpital Clinic de Barcelone a publié son rapport sur les violences faites aux femmes : en 2021, un total de 468 femmes victimes d'agressions sexuelles ont été prises en charge aux Urgences de l'établissement. Parmi les victimes, l'hôpital recense quatorze jeunes femmes âgées de moins de 25 ans qui ont subi des agressions sexuelles de la part de chauffeurs de taxi dans lesquels elles étaient montées pour rejoindre leur domicile.

 

Une femme attend d'être examinée à l'hôpital / Hospital Clinic
Une femme attend d'être examinée à l'hôpital / Hospital Clinic

 

Interrogé sur la question, le coordinateur du Syndicat Elite Taxi a souligné que le secteur est constitué de 14.000 professionnels qui réalisent environ dix millions de courses par an, et qu'il s'agissait ici de cas isolés. Les professionnels du taxi se disent préoccupés et sensibilisés à la violence de genre. Pour les représentants de l'Institut Metropolità del Taxi (IMET), "le taxi doit rester un lieu sûr". Ils réclament la mise en place de nouvelles mesures en coordination avec la police, comme par exemple l'installation dans les véhicules d'un "bouton de panique", qui permettrait d'alerter directement les forces de sécurité en cas d'agression.

Attention aux "taxis pirates"

Le secteur du taxi est également perturbé par une autre menace : les taxis pirates. Il s'agit de chauffeurs non officiels qui proposent leurs services comme s'ils étaient des taxis licenciés. Ces réseaux opèrent principalement à l'aéroport de Barcelone, où ils se sont multipliés l'année dernière, sous les yeux impuissants des taxis officiels.

 

Les taxis pirates sont des mafias qui récupèrent les clients à l'intérieur de l'aéroport pour les orienter vers leurs véhicules dans le parking. Monter dans un taxi pirate vous expose aux dangers de monter avec un inconnu et dans un véhicule aux documents et à l'identité non vérifiées. Les chauffeurs autorisés dénoncent l'agressivité et la dangerosité de ces chauffeurs pirates.

Les taxis de Barcelone sont jaunes et noirs

Les taxis de Barcelone sont facilement reconnaissables à leurs couleurs jaune et noire, et au numéro de licence qui est marqué sur leur carrosserie. Attention cependant : lorsque vous montez dans un taxi à Barcelone, vérifiez que le chauffeur qui conduit est bien la personne qui est inscrite avec sa photo sur la licence du chauffeur, qui doit être bien visible à l'intérieur du taxi. La sanction pour conduire un taxi pirate peut s'élever jusqu'à 6.000 euros d'amende et l'immobilisation du véhicule.

Sur le même sujet
perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale