Lundi 20 mai 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Prix Pyrénées: A la découverte des 18 lauréats déjà primés

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 02/12/2018 à 16:30 | Mis à jour le 02/12/2018 à 16:37
19e prix pyrénées

Jeudi 20 décembre à Barcelone aura lieu la remise du 19e Prix Pyrénées, organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Française de Barcelone. Si on ne connaît pas encore le nom du lauréat, plusieurs informations ont déjà été divulguées concernant l'événement, qui devrait une fois de plus laisser sa marque dans le cadre des relations entre la France et l’Espagne, à l'instar des 18 éditions précédentes. Retour sur les profils des vainqueurs ayant déjà reçu la distinction.

 


La remise du 19e Prix Pyrénées aura lieu au cours d'une cena de gala organisée le jeudi 20 décembre à 20h15, au sein du Grand Marina Hotel (World Trade Center - Moll de Barcelona). Cette année, c'est Reyes Maroto, ministre espagnole de l'Industrie, du Commerce et du Tourisme qui présidera la cérémonie, inscrivant ainsi la démarche de la CCI française de Barcelone dans une reconnaissance au plus haut de l'Etat espagnol.

Plus d'informations pour réserver une table et inscriptions, ici.
 


Comme lors des éditions précédents, on ne connaîtra le nom du lauréat -"une entreprise, un organisme ou une personne qui, par son activité ou son dynamisme, contribue d’une manière significative, au développement des relations entre la France et l’Espagne"- que le jour même de l'événement. Le suspens reste entier, ce qui ne nous empêche pas de revenir sur les remises de prix précédentes, histoire de disposer d'un regard sur l'évolution de cette distinction.

1er prix pyrénées

Le Ier Prix Pyrénées a été décerné en 2000 au groupe MANGO.
Le jury a mis en valeur la croissance considérable de la société en France, aussi bien en ce qui concerne son chiffre d’affaires que par le nombre de magasins (45 en 2000). D’autre part, le jury a pris en considération l’excellente image qu’elle projette sur le marché français et qui favorise l’ensemble des entreprises et des produits espagnols.

Le II Prix Pyrénées a été décerné en 2001 au groupe FREIXENET.
Le jury a valorisé particulièrement l’achat par le groupe espagnol d’Yvon Mau, deuxième opérateur de vin à Bordeaux, une opération qui a combiné effort et audace et qui a permis, pour la première fois à un groupe vinicole espagnol, d’occuper une place importante sur le marché français. L’achat d’Yvon Mau a permis au Groupe Freixenet de se situer entre les dix premiers groupes dans le classement mondial d’élaborateurs de vins.

Le III Prix Pyrénées a été décerné en 2002 au groupe MARIONNAUD PARFUMERIES.
Le jury a spécialement tenu en compte l’effort et le dynamisme qu’ont représenté l’implantation du groupe français en Espagne tout au long de l’année 2002, avec l’achat de la chaîne de magasins basque Etxenzuri, la chaîne nationale Conrado Martín, la chaîne catalane Cuscó et la chaîne d’Estrémadure, Mendoza.

Le IV Prix Pyrénées a été remis en 2003 à PUIG BEAUTY & FASHION GROUP.
Pour la concession de ce prix, le jury a valorisé d’une manière particulière l’ancienneté et la continuité des liens du groupe avec la France, à travers, entre autres, Paco Rabanne, Nina Ricci et les Laboratoires Payot.

Le V Prix Pyrénées a été décerné en 2004 à JORDI PUJOL.
Pour la concession du cinquième Prix Pyrénées, le jury a mis en avant l’européen convaincu qui a créé un environnement favorable et a contribué de façon notable au développement des relations entre la France et l’Espagne.

6e prix pyrénées

Le VI Prix Pyrénées a été décerné en 2005 à JEAN NOUVEL.
Pour la concession de ce sixième prix, le jury a mis en avant l’intégration des bases culturelles et urbanistiques des deux plus grandes villes espagnoles par l’édification de deux constructions emblématiques : la Tour Agbar, à Barcelone et l’agrandissement du "Museo Nacional Centro Arte Reina Sofia" à Madrid.

Le VII Prix Pyrénées a été décerné en 2006 à ABERTIS.
Pour la concession de ce septième Prix Pyrénées, le jury a mis en avant la réussite d’un groupe espagnol dans l’adjudication d’une des principales infrastructures européennes. Cette opération ne fait que renforcer le nouveau regard que la France et l’Europe portent sur l’économie espagnole et ses entreprises.

Le VIII Prix Pyrénées a été décerné en 2007 à BUREAU VERITAS.
Pour l’attribution du huitième Prix Pyrénées, le jury a souhaité saluer et récompenser un groupe qui, au travers d’un investissement important sur le marché espagnol, a montré sa foi en l’économie nationale.

Le IX Prix Pyrénées a été décerné en 2008 au groupe PLANETA.
Pour l’attribution du IX Prix Pyrénées, le jury a récompensé le nouveau pari d’un groupe espagnol pour le marché français, démontrant ainsi son esprit d'entreprise et d'innovation au sein de l’économie du pays. En mai 2008, Planeta a absorbé Editis, deuxième groupe editorial français, ce qui lui confère une nouvelle position de leader européen.

Le X Prix Pyrénées a été décerné en 2009 au groupe TP Ferro.
Pour l’attribution du dixième Prix Pyrénées, le jury a mis en valeur la construction de la nouvelle ligne ferroviaire de trafic mixte à grande vitesse entre Figueres et Perpignan et l’intérêt stratégique et économique de cette nouvelle infrastructure tant pour la France comme pour l’Espagne.

Le XI Prix Pyrénées a été décerné en 2010 à DESIGUAL.
Pour l’attribution du onzième Prix Pyrénées, le jury a souligné l’engagement de Desigual sur le marché français qui devrait représenter en 2011 près de 20 % du total de son chiffre d’affaires. Cela confirme le grand potentiel de croissance qu’ont les entreprises espagnoles de l’autre côté des Pyrénées et leur intérêt prioritaire vers ce marché.

El XII Prix Pyrénées a été décerné en 2011 à Louis Vuitton.
Pour l’attribution du douzième Prix Pyrénées, le jury a récompensé le nouveau pari d'un groupe français, malgré la conjoncture difficile dans le marché espagnol.
La compagnie a réaffirmé cette année son pari par l'Espagne, et plus concrètement par la Catalogne, après avoir inauguré à Gérone un nouveau centre de production.

13e prix pyrénées

Le XIII Prix Pyrénées a été décerné en 2012 à Eric Abidal.
Pour l’attribution du XIII Prix Pyrénées, le jury a souhaité établir un parallèle entre l’effort et le combat contre la maladie du sportif et celui des entrepreneurs dans la difficile conjoncture économique actuelle. Avoir foi et croire dans un projet permet de surmonter avec facilité même les obstacles les plus importants. En ce sens Eric Abidal est devenu un exemple à suivre.

Le XIV Prix Pyrénées a été décerné en 2013 à Gas Natural Fenosa.
Dans l’attribution du XIVème Prix Pyrénées, le Jury a voulu mettre en valeur un groupe espagnol dans l’octroi d’un concours public sur le difficile marché français. Ce fait conforte l’entreprise dans sa reconnaissance internationale et peut servir de référence pour beaucoup de PME espagnoles qui -dans leur développement à l’international- cherchent à s’implanter de l’autre côté des Pyrénées.

Le XV Prix Pyrénées a été décerné en 2014 à Assurances du Crédit Mutuel.
Pour la concession de ce XVème Prix Pyrénées, le jury a voulu mettre en valeur l'implantation d'un groupe français dans le secteur des assurances, très compétitif en Espagne.

Le XVI Prix Pyrénées a été décerné en 2015 à INELFE.
Le jury a voulu mettre en valeur l'intérêt stratégique et économique d’INELFE (Interconnexion Électrique France-Espagne) qui constitue un pas en avant vers une Europe plus intégrée du point de vue énergétique et qui permet une plus grande incorporation des énergies renouvelables dans le réseau européen.

Le XVII Prix Pyrénées a été décerné en 2016 à VENTE-PRIVÉE.
Le jury a mis en avant l'important pari d'un groupe français pour le marché espagnol. En effet, le rachat de Privalia cette année par vente-privee, outlet en-ligne né à Barcelone en 2006, représente une des plus importantes acquisitions de startup en Espagne.

18e prix pyrénées

Le XVIII Prix Pyrénées a été décerné en 2017 à AGUAS DE BARCELONA - GRUPO SUEZ.
Pour l’attribution du XVIIIe Prix Pyrénées, le jury a voulu mettre en valeur que, depuis l'entrée de la Lyonnaise des Eaux dans son actionnariat au XIXème siècle, la connexion de Aguas de Barcelona avec le capital français a toujours été importante. Cela représente, sans aucun doute, l'une des raisons majeures de ses succès, tant dans l'amélioration de ses prestations que dans son expansion internationale. C’est aujourd'hui, l'une des entreprises les plus emblématiques du groupe Suez dans le monde.

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet