Jeudi 4 mars 2021
Barcelone
Barcelone

Olivier Ramadour (Consulat): "Un rôle de service public de proximité"

Par Francis Mateo | Publié le 10/11/2020 à 17:27 | Mis à jour le 11/11/2020 à 12:20
Photo : DR
Olivier Ramadour

Olivier Ramadour est le nouveau Consul de France à Barcelone, où il arrive après un parcours international marqué par la coopération et le développement, notamment en Amérique latine et en Turquie ; puis une étape auprès de l'ex-maire de Bordeaux Alain Juppé (comme directeur général des relations internationales). Interview.


Qu'est-ce qui vous a motivé à postuler pour devenir consul à Barcelone ?

Le choix est en partie lié à la dimension de cette "ville monde" que représente Barcelone, que j'avais pu redécouvrir ces dernières années dans le cadre de mes fonctions à Bordeaux, pour y étudier notamment les expériences sur la ville intelligente. C'est un exemple parmi d'autres des secteurs où la France et la Catalogne ont beaucoup à partager, à travers nos expertises respectives, avec la mise en place de partenariats efficaces entre public et privé. Au delà de Barcelone, nous sommes ici dans une circonscription qui regroupe officiellement 38.000 Français, c'est à dire l'une des dix plus grandes populations de compatriotes expatriés, en plus de ceux qui ne sont pas enregistrés au consulat ou qui sont seulement de passage. C'est dire l'enjeu et le rôle important de notre consulat.


Une circonscription qui regroupe officiellement 38.000 Français, c'est à dire l'une des dix plus grandes populations de compatriotes expatriés


Comment envisagez-vous votre rôle de nouveau consul ?

Il y a bien évidemment plusieurs facettes dans cette fonction, dont deux qui me semblent prioritaires aujourd'hui, à commencer par la dimension du service public de proximité, particulièrement importante au cœur de cette crise sanitaire. La communauté française a besoin, sans doute plus qu’habituellement, d'une aide de proximité qui est déjà assurée par toutes les équipes du consulat, et que je vais m'attacher à poursuivre et renforcer. 
La deuxième priorité concerne la promotion des initiatives de part et d'autre des Pyrénées pour susciter de nouveaux liens transfrontaliers ; c'est ce qui donne la vraie mesure de notre identité européenne aujourd'hui. Je parle de la dimension économique, mais aussi culturelle et éducative. Je pense qu'il y a encore beaucoup de choses à faire en matière de recherche et de coopération universitaire.

 

La communauté française a besoin, sans doute plus qu’habituellement, d'une aide de proximité qui est déjà assurée par toutes les équipes du consulat, et que je vais m'attacher à poursuivre et renforcer. 


Quel est aujourd'hui l'impact de la crise du Covid-19 sur la communauté française ?

L'impact est différent selon les territoires de notre circonscription. Il est très fort par exemple pour la communauté française implantée aux Baléares, dont l'activité économique est très liée au tourisme. Nous avons donc affaire à des situations difficiles socialement, économiquement et humainement. C'est aussi le cas en Catalogne pour les professionnels de la restauration et l'hôtellerie. Seule notre communauté d'Aragon, dont l’économie est moins dépendante du tourisme, échappe quelque peu à ces difficultés. Mais dans tous les cas, cette crise creuse les inégalités, C'est pour cela que la France a notamment mis en place des bourses spécifiques afin de répondre aux besoins des parents dont les enfants sont scolarisés dans des établissements français. L'État français propose également une aide exceptionnelle (1) pour pallier la chute brutale des revenus et permettre de faire face aux dépenses vitales en attendant que les aides nationales soient effectives en Espagne.

 

Cette crise creuse les inégalités


Que répondez vous aux Français de Catalogne, comme de l’ensemble de circonscription, qui peuvent avoir eu le sentiment de ne pas avoir été assez pris en compte ?

Je ne pense pas que ce sentiment soit justifié, comme en témoignent les aides que je viens d'indiquer. Les Français de l'étranger sont d'ailleurs pleinement pris en compte dans le plan de relance de Franck Riester (2). Comparé aux autres grandes puissances, l’État français est celui qui vient le plus en aide à ses ressortissants à l'étranger. C'est aussi pour cela que nous avons multiplié les représentants élus de la communauté française et que l'on renforce les pouvoirs des conseillers consulaires qui seront élus en mai prochain. À ce titre, il est justement important que la communauté française de l'étranger soit active. C'est un message important à l’attention de ces Français qui pourraient s'estimer à tort en manque de considération : il doivent se mobiliser pour avoir des élus qui les représentent et qui légitiment toute démocratie représentative. Comme viennent de le prouver à nouveau les élections aux États-Unis, le scrutin reste le moyen le plus sûr et le plus efficace pour peser sur les décisions, pour s'impliquer dans la vie de la communauté nationale, en France comme à l'étranger. 

(1) 171,10 € par mois et par ménage (+ 114,07 € par enfant à charge). 
(2) Franck Riester est ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur  


 

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

AVO7 jeu 12/11/2020 - 11:50

Je reçois aujourd'hui même une demande de certificat de vie d'info retraite pour ma mère âgée de 92 ans et dont la mobilité est quasiment nulle, ce document précise que le Consulat de France peut l'établir .....Qu'en est-il vraiment? Ce serait en effet un vrai service de proximité pour les Francais très âgés ....surtout à un moment où les touristes étant absents l'activité du Consulat doit être considérablement réduite....

Répondre
Commentaire avatar

Marie-Jeanne Marie-Jeanne jeu 12/11/2020 - 08:46

bonjour une question qui m interresse je suis francaise mais j ai entendu que l on pouvait prendre la double nationalite es ce que cette question est au programme de nouvelles lois je vous en remercie d avance marie jeanne GIRONA

Répondre

Actualités

ENVIRONNEMENT

Quel est l’état de la biodiversité en Catalogne ?

Núria Pau est coordinatrice du rapport sur l’état de la nature en Catalogne, notamment sur la biodiversité. Ce rapport fait part de ses observations sur les sujets relatifs à la biodiversité.

Expat Mag

Bombay Appercu
Religion

Les déités féminines dans l'hindouisme

Dans l’hindouisme, l'être suprême peut aussi avoir un aspect féminin qui s’appelle la Devi et recouvre plusieurs formes, la mère aimante, la fidèle épouse, la déesse puissante ou féroce.

Sur le même sujet