Lundi 22 octobre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Lola Lecoutour "J'ai réalisé quelques dessins sur les Français de BCN"

Par Léane Burtier | Publié le 04/10/2017 à 10:40 | Mis à jour le 05/10/2017 à 18:40
Photo : DR
Lola Lecotour Barcelone

Lola Lecotour

Jeune Française à Barcelone depuis 2012, Lola Lecoutour exprime son expérience et son quotidien d’expatriée par le dessin, souvent comique, mais surtout inspiré des gens qu’elle croise à BCN et de l’environnement qui l’entoure. 

 

lepetitjournal.com : Depuis quand es-tu à Barcelone et pourquoi avoir choisi cette ville ?


Lola Lecoutour : Je suis arrivée à Barcelone fin septembre 2012 pour une année Erasmus, après avoir fini mes études. Ayant besoin d'un bol d'air frais et d'un plein d’aventures nouvelles, cela m'a servi de coup de pouce pour partir de France. Je n'ai pas vécu cette année en me disant que "ce n'était qu'une année", alors je ne suis jamais rentrée. D'ailleurs, le mot "rentrer" sonne en moi comme quelque chose de négatif, triste, voire néfaste.

 

Quand as-tu commencé à dessiner ? As-tu fait des études artistiques ou est-ce un loisir à côté ?


J'ai toujours dessiné. Ma mère donnait des cours de dessin à la maison. Paraît-il que toute petite, elle me déroulait de grandes feuilles que je remplissais de peinture par de grands gestes, et que j'en étais ravie ! Plus tard j'ai pris l'option art plastique au lycée. J'ai ensuite étudié un an à l'Université en LEA anglais espagnol pour revenir ensuite vers l'art, en passant par une mise à niveau en art appliqué avant de pouvoir accéder au BTS Communication Visuelle option graphisme/édition/publicité. Mon cœur a toujours balancé entre l'art et les langues. Vivre à l'étranger tout en ayant une pratique artistique, comme je le fais actuellement à Barcelone, est l'équilibre idéal auquel je n'avais jamais songé.

 

Lola lecotour2

 

D'où te vient ton inspiration ?


Je regarde beaucoup les gens, certains sont de vrais personnages. La nature m'inspire énormément aussi, même si je ne la dessine pas beaucoup. Disons qu’elle me provoque un retour aux sources, ma source étant le dessin. Je m'inspire d'associations de couleurs que je remarque en me promenant, de motifs, et quelques fois de l'architecture. 

 

 

 

Comment qualifierais-tu ton quotidien en tant qu'expatriée à Barcelone ? Ressens-tu le besoin de l'exprimer dans tes œuvres ? 


J'aime exprimer mon quotidien à travers des dessins comiques. Je le faisais déjà en France. Mais je trouve qu’il se passe beaucoup plus d'imprévus et de choses étonnantes dans mon quotidien à Barcelone. Vivre ici c'est un peu comme une grosse boîte à idées. Je ne saurais pas qualifier mon quotidien... je suis d'avis et d'humeur très changeants !

 

As-tu remarqué des différences majeures entre la France et Barcelone ? Essayes-tu de faire passer des messages aux nouveaux expatriés à travers tes dessins ?


Je trouve qu'on se sent plus libre ici. Il y a moins de jugements entre les gens... Mais cela est sûrement dû au fait que Barcelone est une ville internationale. Le mélange culturel est tellement énorme que la norme n'existe pas. Dernièrement, j'ai réalisé quelques petits dessins au sujet des Français de Barcelone à travers des saynètes comiques retraçant la vie de tous les jours. Nous sommes tous différents mais il est drôle de se rendre compte que notre culture française nous rapproche malgré tout. Les habitudes culinaires en est un bon exemple. Je voulais créer quelque chose en rapport avec ce lien qui unit les Français à l’étranger. J'espère que ceux qui ont vu ces petites vignettes s'y sont retrouvés et ont esquissé un sourire. À part cet "exercice" auquel je me suis prêtée cet été, je ne vise personne en particulier avec mes dessins.

 

lolalecotour3

 

La plupart de tes dessins sur les expatriés sont en noir et blanc, est-ce pour exprimer quelque chose en particulier ? 


Je pense que je dessine en noir et blanc pour laisser place à l'histoire, au dialogue, à l'expression des personnages. La couleur ne viendrait ajouter aucune information nécessaire. Peut-être viendrait-elle même troubler l'efficacité que peut avoir le dessin au trait, tel le dessin de presse.

 

Beaucoup de tes personnages sont des oiseaux, pourquoi ce choix ? 


J'ai habité au Havre jusqu'à mes 18 ans. Les mouettes sont partout dans la ville, ce qui a dû les humaniser d'une certaine manière dans ma tête. Les jours de pluies elles semblent attendre le bus avec nous, abritées sous l'abri bus, et les jours de beau temps elles attendent avec impatience notre fin de pique-nique sur la plage. Je n'ai pas cette même approche avec les chiens ou les chats qui partagent pourtant notre quotidien. Les oiseaux vivent leur vie indépendamment de la nôtre, ce qui me fascine sûrement davantage.

 

As-tu prochainement des événements, des expositions qui pourraient nous intéresser ?


J'ai récemment quitté mon travail de vendeuse pour voyager, prendre un bol d'air frais nécessaire, pour ma part, à la création et revenir pleine d'entrain pour me consacrer à l'illustration et au graphisme. J'espère exposer en novembre ou décembre. Si je ne change pas d'avis l'exposition s'appellera "pájaros en la cabeza", ce qui signifie en espagnol "avoir une araignée au plafond", ce qui me correspond tout à fait !

 

Lien vers son blog : https://lolalecoutour.wordpress.com/ 

 

 

léane burtier

Léane Burtier

Grande fan et pratiquante de sport, voyageuse curieuse qui ne demande qu'à découvrir le monde, mais aussi grande lectrice et adoratrice de littérature française.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet