Jeudi 20 septembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COMMUNAUTE – Mais qui est le mystérieux L’Altrange ?

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 20/05/2015 à 22:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 14:47

L'Altrange (c'est comme cela qu'il se fait appeler) est une personnalité atypique qui vit à Barcelone depuis 40 ans. Artiste, conférencier, enseignant, l'Altrange s'intéresse au pouvoir de la communication entre les hommes, qu'elle soit verbale ou non. Passionné d'art avant tout, il organise des rencontres thématiques et il est lui-même le créateur de nombreuse ?uvres. Rencontre avec un Français aux multiples facettes.

L'Altrange (photo lepetitjournal.com) a quitté la France en 1970. Après cinq années de voyages, il s'est installé définitivement à Barcelone, où il a commencé à donner des cours de français, qui se sont rapidement transformés en cours d'anglais, la demande de l'époque. Il fut Directeur pédagogique durant 10 ans, puis devint distributeur de livres d'art en 1985, pour 10 ans de plus. Passionné de communication et de transmission de l'apprentissage, il se dédie désormais à la tenue de conférences sur l'art, une autre de ses marottes.

A comme Altrange et comme art
L'art a toujours fait partie de la vie de L'Altrange. Issu d'une maison d'artiste, (son père était peintre), il peint et présente une grande sensibilité depuis toujours. Pendant plusieurs années, L'Altrange travaille sur ses créations et se fixe la barrière des 400 ?uvres, à partir de laquelle il pourra commencer à montrer son travail, "pour ne pas présenter quelque chose de médiocre". Il a regroupé l'ensemble de ses ?uvres dans un catalogue. Les 6.214 travaux qu'il a créés depuis 1970 y sont représentés et numérotés. Et s'il reconnaît "qu'absolument tout ce qu'il y a dans la vie" l'inspire, la rétrospective offerte par le catalogue permet d'apprécier l'évolution de l'artiste au fil des années. Plutôt figuratif à ses débuts, il évoluera vers l'art abstrait et l'art plastique. "L'art est un langage", estime L'Altrange, "qui part d'une certaine manière, puis qui évolue sans cesse. On ne sait jamais jusqu'où cela va nous mener".

Le conférencier
Faire de l'art... et parler de l'art. L'Altrange dédie une partie de son temps à donner des conférences sur l'art. Il a démarré un peu par hasard, admet-il. "Un jour dans un centre de conférences, l'orateur du jour était absent. On m'a alors demandé si je pouvais intervenir pour dépanner. J'ai proposé d'animer la conférence en réalisant un test artistique psychologique. J'ai donné des papiers aux personnes présentes pour qu'elles fassent un dessin sur ce que je racontais. Ensuite nous avons interprété tous ensemble les dessins. Les participants son apparemment ressortis ravis". Le succès de cette conférence interactive entre le public et L'Altrange fut le point de départ. "Les conférences que je donne sur l'art s'adressent à tous ceux qui sont intéressés à ce qui se passe en dehors d'eux-mêmes", explique-t-il. "Inter-actives", ses interventions facilitent l'apprentissage grâce à la richesse des échanges du groupe. "On a par exemple un garçon qui répare des mobylettes à côté d'un médecin, et ils doivent travailler ensemble pour donner leur opinion sur les ?uvres. Souvent ils s'entendent à merveille et partagent un débat et un apprentissage". Les 712 conférences de ce type qu'il a donné au sein de l'association Culturelle CETRES, ou du Cercle des français, lui ont permis d'expérimenter cette méthode d'interaction. "On pousse l'auditoire à devenir conférencier à sa manière", explique-t-il.

Des méthodes utiles dans toutes les situations
Une interaction qui provient de l'apprentissage des langues, selon L'Altrange, qui rappelle : "On ne peut pas demander à quelqu'un qui vient apprendre une langue de se taire pendant une heure". Et il y a quelques éléments clé à connaître pour structurer l'échange. "Il faut être capable de poser des questions et de s'interroger à l'autre. Et surtout éviter les monologues". Arrivé à Barcelone il y a plus de 40 ans, L'Altrange n'a eu aucun mal à s'adapter à la ville qui l'inspire tant. Selon lui, l'intégration et l'apprentissage de la langue répondent à la même problématique dans tous les pays. "Si l'on sait s'intégrer, tout va bien. Mais si la personne se retire, s'enferme et ne fait que regarder la télévision chez elle, elle aura un problème, et ce ne sera pas la faute des autres", prévient-il. Il explique que c'est grâce à l'immersion sensorielle que l'on peut apprendre parfaitement une langue. "Ce que l'on entend ressort beaucoup plus proche de la réalité", précise-t-il. "Il faut entendre et s'imprégner de la langue pour l'apprendre au mieux".

"L'Altrange", pourquoi ce nom étrange ?
L'artiste explique avoir fait le choix de se faire appeler ainsi depuis 1968. "Chacun est libre d'utiliser le nom qu'il choisit et qui lui convient. J'ai fait le choix de m'appeler ainsi, c'est comme ça", tranche l'intéressé, avant d'ajouter que s'il y a plusieurs raisons personnelles pour lesquelles il utilise un pseudonyme, il s'agissait aussi de se différencier de son père François Galle, artiste peintre. "Je ne voulais pas qu'il y ait un autre artiste François Galle, pour ne pas confondre. C'est normal de vouloir une identité propre". Il reconnaitra aussi auprès de la presse locale, que ce nom vient de "l'autre ange", symbole qu'il y a 2 côtés dans chaque personne. Et il n'y pas que sous un pseudonyme que se cache ce personnage, car lorsqu'il se fait prendre en photo, c'est avec un masque. "Une photo d'un visage quelconque, ça n'intéresse pas ; alors que là, les gens s'arrêtent sur ce visage masqué", justifie-t-il.

Infos
L'Altrange fait régulièrement des conférences à l'association culturelle CETRES, carrer de Muntaner, 411, et intervient également avec le Cercle des français.

Perrine LAFFON (lepetitjournal.com ? Espagne) Jeudi 21 mai 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

BUSINESS

CCI française de Barcelone: 135 ans d'une entité "de référence"

La CCI française de Barcelone a organisé jeudi 13 septembre une cérémonie d'anniversaire, en présence de la maire de Barcelone Ada Colau et des représentants du milieu entrepreneurial franco-espagnol

Sur le même sujet