Jeudi 20 septembre 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Isabelle Lamblin-Burguet : s’installer à Barcelone en famille

Par Léane Burtier | Publié le 12/11/2017 à 21:47 | Mis à jour le 13/11/2017 à 10:56
Photo : DR
Isabelle Lamblin-Burguet : s’installer à Barcelone en famille

Rencontre avec Isabelle Lamblin-Burguet, expat française venue s’installer à Barcelone avec sa petite famille, et blogueuse pour partager ses expériences d’expat, son amour pour la ville, et ses conseils pour les nouvelles familles qui veulent visiter ou même vivre à Barcelone. 

 

lepetitjournal.com : Depuis quand êtes-vous à Barcelone et pourquoi avoir fait ce choix ?


Isabelle Lamblin-Burguet : On est arrivés en juin 2016, en famille avec mon mari et nos jumelles qui ont maintenant 8 ans, c’était par choix. Je travaillais à Paris dans le marketing, j’avais envie de changer d’air, je n’en pouvais plus de travailler en entreprise. Aussi, Paris nous était devenu pénible à vivre. On cherchait une ville pleine d’énergie, de dynamisme, de vibrations. On hésitait alors entre New-York et Barcelone. Ce qui a fait pencher la balance pour Barcelone, c'est d’abord que nos petites ont été conçues par don d’ovocytes à Barcelone. J’avais aussi l’une de mes meilleures amies qui vivait ici. Et puis l’avantage c’est que cette ville est proche, c’est un peu la banlieue de Paris, si on a un souci on peut rentrer en 1h30 d’avion, ce qui est plus compliqué avec New-York. Et c’est une ville qui a tous les critères, moi je suis une citadine j’ai besoin de ma culture, de mes boutiques, de voir des gens tout le temps, que ça bouge ! Et bien sûr le gros plus de Barcelone c’est son ensoleillement et sa proximité avec la mer, car j’ai besoin de lumière, j’en avais assez de la grisaille parisienne !

 

Est-ce que l’intégration en famille n’a pas été trop dure ?


Alors pas du tout ! On a inscrit les filles dans une école catalane où elles sont rentrées en ce qui est l’équivalent du CE1. Le 1er trimestre a été un peu difficile parce que forcément elles ne parlaient pas la langue, mais depuis elles se sont très vite adaptées, elles ont eu des cours de soutien de catalan et me ramènent de très bonnes notes maintenant. L’une des deux est même la meilleure de sa classe en catalan, elle m’a ramené un 10/10, un comble quand même ! J’ai été tout de suite accueillie dans le groupe Whatsapp des mamans d’élèves, on a vraiment été bien intégrés !

 

Comment vous est venue l’idée du blog et quel est le principe ?


Je suis un peu hyperactive, je ne voulais pas retourner en entreprise, et j’ai trouvé ça sympa ! Je parle de notre vie d’expats, de notre amour pour cette ville, j’essaye de conseiller les familles qui viennent sur Barcelone, que ce soit pour un jour ou pour toujours. Plus tard j’aimerais proposer des choses pour touristes. D’ailleurs, les gérantes de Barcelonawink sont venues vers moi, et je fais maintenant du tourisme familial. On propose des circuits pour les familles, des visites ludiques. Notre objectif pour janvier prochain est de créer une vraie plateforme pour que les familles puissent réserver leur appartement pour venir à Barcelone, avoir tous les conseils, bénéficier d’avantages, tout ça directement sur notre plateforme.

 

Vous sentez-vous encore comme des expatriés ?


A vrai dire on est des expats volontaires, donc c’est plus facile de ne plus se sentir expats. On a fait l’effort de s’intégrer, j’ai pris des cours de catalan, en particulier pour suivre la scolarité de mes filles, je comprends bien l’espagnol maintenant, je ne le parle pas trop mais les gens sont gentils, indulgents.

 

Fréquentez-vous des associations de Français ?


Pas tellement à part quelques copains. Je fais aussi partie de l’équipe d’administrateurs de la page Facebook Français à Barcelone, pour l’entraide entre Français.

 

Si vous aviez un conseil à donner aux nouveaux expatriés francophones arrivant à Barcelone ?


Aller vers les autres, ne pas rester entre Français, demander de l’aide aux associations de Français bien sûr, mais ne pas rester qu’avec eux, aller à la rencontre, se promener, sentir l’atmosphère. Il faut aussi selon moi faire l’effort de prendre des cours de catalan. Mais surtout profiter de cette ville fantastique, ne pas avoir peur d’y venir malgré les événements du moment car la vie y reste très douce !

 

Avez-vous un lieu préféré à Barcelone ? Une activité préférée ?


Le plus dur va être de choisir… J’adore aller dans les hauteurs, aux bunkers del Carmel et aller dans les parcs à côté, j’aime aussi me perdre dans le quartier du Born. Mais mon coup de cœur du moment c’est la Casa Vicens qui va ouvrir au public, j’ai eu la chance de pouvoir la visiter en avant-première, c’est un bijou ! Je crois que mon endroit préféré restera le quartier de Gràcia, c’est un village mais qui grouille de vie, il y a plein de petites boutiques bio, de petites places où on peut boire un coup pendant que les filles jouent au milieu, cet endroit est un vrai facteur de sociabilité ! Je dirais que mon activité préférée reste la plage, avec mes filles on y va presque tous les week-ends en haute saison.

 

Blog : www.famillebarcelone.com 


Facebook : FamilleBarcelone


Instagram : famillebarcelone


Twitter : @famillebarcelon

léane burtier

Léane Burtier

Grande fan et pratiquante de sport, voyageuse curieuse qui ne demande qu'à découvrir le monde, mais aussi grande lectrice et adoratrice de littérature française.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

BUSINESS

CCI française de Barcelone: 135 ans d'une entité "de référence"

La CCI française de Barcelone a organisé jeudi 13 septembre une cérémonie d'anniversaire, en présence de la maire de Barcelone Ada Colau et des représentants du milieu entrepreneurial franco-espagnol

Sur le même sujet