METRO FANTÔME – Ces stations de Barcelone où le train ne s’arrête pas

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 04/02/2015 à 23:00 | Mis à jour le 05/02/2015 à 03:11

Qu'elles aient fonctionné puis aient été laissées à l'abandon ou qu'elles n'aient jamais servi, certaines stations du métro de Barcelone sont aujourd'hui désertes et inutilisées. Des stations fantômes juste sous la deuxième plus grande ville d'Espagne : à la découverte de Gaudi, Correus, Ferran et Banco.

Créées il y a plusieurs dizaines d'années, voire plus d'un siècle, certaines stations de métro ne sont plus en activité ou ne l'ont jamais été. Projet avorté, arrêt inutile, de multiples raisons sont à l'origine de ce qu'on appelle aujourd'hui les stations fantômes. Elles existent dans toutes les grandes villes du monde, New York, Londres, Buenos Aires, Paris... L'Espagne est le pays qui possède le plus de villes concernées pas ces arrêts clandestins, selon Wikipedia. On y retrouve Madrid, Malaga, Saragosse et Barcelone.

A Barcelone on dénombre une dizaine de stations fantômes, selon ShBarcelona. Certaines ont disparu, d'autres n'ont jamais ouvert, mais aujourd'hui le métro ne fait halte à aucune d'entre elle. La station la mieux entretenue est la station Gaudi. Prévue pour desservir la Sagrada Familia, elle a été remplacée par l'arrêt de métro homonyme. Elle serait visible depuis la rame du métro, quand la luminosité le permet (généralement en matinée), entre les stations Hospital Sant Pau et Sagrada familia (L5). La station Gaudi a été construite en 1968 pour relier les lignes L2 et L5 mais n'a jamais était inaugurée. Elle est aujourd'hui condamnée et interdite d'accès.

Une autre station qui n'a jamais été utilisée est celle de Banco, objet de nombreuses légendes urbaines. En plein milieu du vieux Barcelone, cet arrêt fantôme se trouve entre les stations Urquinaona et Jaume de la ligne L4. Construite en 1911, son nom et son mythe viennent de sa position géographique, juste en dessous de l'actuelle banque Catalunya Caixa, anciennement la Banque d'Espagne. Une histoire raconte que ce tunnel était utilisé pour amener l'argent ou l'or destiné aux autorités financières, afin d'y être stocké en toute sécurité, rapporte La Vanguardia.

Dans ce même tunnel centenaire, un peu plus loin, la station Correus a quant à elle servi plusieurs années avant d'être condamnée en 1972. Créé en 1934 elle se situe sur la ligne L4 dans le même secteur que Banco. Certaines vidéos montrent comment la station est restée en l'état, après sa fermeture : affiches publicitaires, affiches électorales et pancarte annonçant la fermeture des lieux sont toujours là pour témoigner de la vie qui un jour a habité cet endroit. Aujourd'hui, seule l'entrée est visible depuis l'extérieur, mais il est impossible d'y pénétrer à des fins touristiques.

Toujours concernant les stations ayant été desservies au cours de leur histoire, on retrouve Ferran sur la ligne L3. En 1946, lors de son inauguration, c'était le terminus de la vieille ligne de Barcelone connue sous le nom de "Gran Metro de Barcelona". Quand la ville a décidé de prolonger ses trains souterrains, en 1968, la station a été fermée et n'a jamais été rouverte depuis. Elle se situe entre les stations de Liceu et de Drassanes et est aujourd'hui interdite au public.



Jules BESSE (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 5 février 2015
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale