Mercredi 21 février 2018
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Generalitat: ERC et JxCat s'accordent sur la candidature de Puigdemont

Par Vincent GARNIER | Publié le 10/01/2018 à 10:57 | Mis à jour le 10/01/2018 à 11:02
Photo : Creative Commons 3.0 SANDRA LÁZARO (eldiario.es)
carles puigdemont

Selon l'agence de presse EFE les deux principales formations indépendantistes ERC et Junts per Catalunya sont arrivées cette nuit à un accord, pour proposer conjointement la candidature de Carles Puigdemont, à la présidence de la Generalitat. 

 

A une semaine de la la session constitutive du Parlement régional de Catalogne, l'accord conclu cette nuit à Bruxelles entre Carles Puigdemont (JxCat) et Marta Rovira (ERC) constitue une avancée considérable pour le bloc indépendantiste, confronté à de nombreux obstacles pour concrétiser la majorité obtenue aux élections du 21D. A commencer par l'exil de l'ex-Président de la Generalitat, actuellement en Belgique, qui risque de passer directement par la case prison à son retour au pays. L'accord prévoit ainsi une candidature défendue "de façon déléguée ou télématique", toujours selon EFE. La "façon déléguée" consisterait en la lecture du discours du candidat par un autre député, tandis que la "façon télématique" pourrait se faire via Skype. 

 

La nouvelle tombe dans la foulée de la démission, hier soir, d'Artur Mas à la présidence du PdeCat. Le Parti démocrate européen catalan, fondé en 2016, constitue une sorte d'esatz indépendantiste de la défunte formation CiU, tiraillée par les discordes et rongée par les accusations de corruption, à l'instar du cas Palau, dans lequel le Président démissionaire est directement mis en cause. Toujours est il que "le pas en arrière" effectué hier par Artur Mas est analysé par de nombreux observateurs comme un autre symptôme des désaccords entre l'ex-président de la Generalitat et son successeur, Carles Puigdemont, concernant la stratégie à suivre suite aux dernières élections régionales.

 

Selon El Mundo, la députée de la CUP Natàlia Sànchez a estimé "positif" l'accord, qui prévoit notamment la constitution d'un bureau du Parlement avec une répartition pour moitié de députés ERC et pour autre moitié de députés JxCat. La CUP "appuiera un Président républicain" a déclaré la députée de la formation indépendantiste et anticapitaliste, qui compte avec 4 représentants au Parlement, indispensables à la majorité indépendantiste.

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet