Les gazoducs espagnols à la rescousse de la France premium

Par Perrine Laffon | Publié le 09/03/2022 à 21:01 | Mis à jour le 01/04/2022 à 17:42
Photo : Mike Benna
un gazoduc en espagne

L'Union européenne cherche à réduire sa dépendance énergétique envers la Russie. En Espagne, le projet de gazoduc Midi-Catalogne pourrait être relancé. 

 

En réaction à la Guerre en Ukraine, les pays membres de l'Union Européenne ont décidé d'imposer des sanctions commerciales et économiques à la Russie. Mais alors que le ton monte et que Vladimir Poutine fait oreille sourde des avertissements de l'OTAN, les pays européens sont confrontés à un problème de taille : leur dépendance énergétique envers l'Ukraine. En effet, les exportations russes en gaz représentent 40% des approvisionnements énergétiques de l'Europe. 


Recherche de nouveaux fournisseurs

Le prix du gaz connaît une hausse progressive ces derniers mois, entrainant avec lui une hausse effrénée du coût de l'électricité. L'invasion de l'Ukraine par la Russie accélère cet inquiétant processus inflationniste : cette semaine le prix du gaz en Europe a atteint un prix record de 345 euros le Mégawatt par heure. Les européens veulent trouver des alternatives à l'énergie russe, mais ce changement ne peut pas se faire du jour au lendemain, et en attendant l'Europe est totalement dépendante de ses importations énergétiques. De plus, la crainte d'un embargo occidental sur les matières premières russes a de nouveau fait flamber le prix du pétrole. L'Europe doit trouver de nouvelles sources. Elle peut s'approvisionner en gaz naturel auprès de la Norvège (pays auprès duquel s'approvisionne la France) qui produit déjà un quart de cette énergie en Europe, ou de l'Algérie, qui fournit l'Espagne grâce à un conduit sous-marin

 

France et Espagne déjà connectées via deux gazoducs

L'Espagne s'impose alors comme un intermédiaire clé pour permettre à la France de s'alimenter à travers le réseau espagnol, puisque la capacité d'importation de gaz par l'Espagne est presque trois fois plus importante que sa consommation. Actuellement l'Espagne possède deux gazoducs qui la relient au Portugal, et le pays peut d'ores et déjà vendre à la France une partie l'énergie qu'il ne consomme pas à travers les gazoducs existants qui les relient à l'Hexagone : celui de Irún et celui de Larrau dans le Pays basque.

 

 

midcat
Tracé du MidCat / source Pöyry

 


Le gazoduc Mid-Cat à nouveau d'actualité

En soulevant de nombreuses préoccupations pour les ressources énergétiques futures, le conflit vécu à l'est de l'Europe relance le projet de gazoduc Mid-Cat : il s'agit d'un projet de nouvelle connexion énergétique entre la France et l'Espagne, à travers la Catalogne et les Pyrénées. Abandonné par la France en 2019 en raison de son coût et de son faible intérêt à ce moment, ce projet de gazoduc devait permettre d'acheminer plus rapidement vers le nord de l'Europe, à travers la France, le gaz que l'Espagne acquiert auprès de l'Algérie. L'Espagne revendique le rôle qu'elle pourrait jouer pour fournir une nouvelle porte d'entrée du gaz en Europe. Cette solution, bien que nécessaire, reste limitée : l’Espagne ne peut pas acheminer assez de gaz vers tous les pays européens.

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale