Élections à venir en Catalogne début 2021

Par Perrine Laffon | Publié le 04/10/2020 à 10:00 | Mis à jour le 04/10/2020 à 22:09
Photo : Arnaud Jaegers
élections catalogne

Le Président du Parlement catalan, Roger Torrent, a avancé à la presse que les prochaines élections du gouvernement régional se tiendront probablement le 14 février 2021. 

 

Nouveaux rebondissements dans la sphère politique catalane. Le président du gouvernement catalan Quim Torra a été destitué de ses fonctions par la justice espagnole pour désobéissance. La Cour Suprême espagnole a condamné le chef de file catalan, profondément indépendantiste, à un et demi d'inéligibilité pour avoir refusé, en 2019, de retirer des façades du siège régional des banderoles de soutien aux anciens membres du gouvernement catalan emprisonnés. La condamnation l'empêche d'exercer toute fonction publique locale, nationale ou européenne. Il devra également s'acquitter d'une amende de 30.000 euros. Torra, qui a déjà annoncé faire appel de cette décision, a déclaré que son geste était "politique et non administratif", et a insisté sur l'impartialité du tribunal.  


Élections le 14 février ?

La destitution de Quim Torra précipite l'organisation de nouvelles élections pour choisir le nouveau dirigeant catalan. Le Vice-Président Pere Aragonès assume la présidence du gouvernement en intérim d'ici là. Selon le processus établi pour choisir un nouveau leader, le président du parlement a débuté une consultation auprès des différents groupes parlementaires afin de savoir si un candidat a une chance d'obtenir assez de soutien pour être élu (un scénario a priori impossible). Le temps des consultations prendra fin le 15 octobre. Si aucun candidat n'a pu être choisi, un délai de 54 jours doit alors être respecté avec de réaliser les élections, ce qui nous mènerait au 10 février. Cette date tombant en semaine, les élections se tiendraient donc le dimanche suivant, le 14 février 2021. 


Nouvelle polémique autour du référendum

La formation politique catalane Junts per Catalunya (JxCat), parti du président sortant Quim Torra et de l'ancien président Carles Puigdemont, exilé en Belgique, a complété ce week-end son processus de constitution en vue de ces nouvelles élections. La nouvelle composition inclut plusieurs grandes figures du mouvement indépendantiste catalan, comme Puigdemont ou Jordi Sànchez, ex-président de l'Association Nationale Catalane et condamné par la justice espagnole lors du procès sur le référendum de 2017. L'objectif du parti est que "les listes indépendantistes obtiennent plus de 50% des votes", pour reprendre le même chemin qu'en 2015 et mener à nouveau la Catalogne vers un référendum unilatéral sur l'indépendance de la région. Les représentants de JxCat comptent cette fois-ci faire appel à la Commission européenne pour mener à bien leur projet et le faire passer coûte que coûte. La stratégie de confrontation annoncée n'est pas du goût des dirigeants de ERC, autre parti indépendantiste de poids, qui n'oublient pas les dégâts provoqués par les confrontations du 1er octobre 2017. ERC préfère miser sur une technique de négociation avec l'état espagnol. 
 

Sur le même sujet
perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale