Mercredi 21 août 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CLICHES – Les 6 coutumes locales qui agaçent les Français d’Espagne

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 10/12/2018 à 09:00 | Mis à jour le 10/12/2018 à 15:42
Photo : Photo by James Bold on Unsplash
cliché espagne

Certes, la France et l'Espagne partagent leurs frontières, mais les différences culturelles sont tout de même bien présentes. En quittant l'Hexagone pour vous installer en Espagne, vous serez confrontés à quelques caractéristiques propres au peuple espagnol auxquelles il vous faudra vous habituer mais qui, au fil du temps, vous paraîtront faire tout le charme de ce pays très accueillant qu'est l'Espagne.



Le bruit


Les habitants des grandes villes espagnoles supportent des niveaux de bruit bien souvent au-dessus de la limite saine des 65 décibels. Un Français qui s'installera dans l'une d'elle sera d'abord étonné par ce bruit qui est en majorité causé par le trafic routier, mais qui est agrémenté des klaxons, des marteaux piqueurs, des scooters, des alarmes, des télévisions, des feux d'artifice, des voisins bruyants, des fiestas, sans oublier le niveau sonore généralement très élevé d'une simple conversation entre deux amis. Tous ces petits détails donnent certes une ambiance chaleureuse à la ville, mais peuvent parfois titiller quelque peu les oreilles.


La cuisine à l'huile


Loin l'envie des Français de critiquer leurs fameuses tapas, mais... La manie qu'ont les Espagnols de tout cuisiner à l'huile peut étonner au premier abord. Et généralement lorsqu'un espagnol verse de l'huile dans sa poêle, ce n'est pas qu'à moitié. Ce sera pour cuire absolument n'importe quel aliment, et cette noyade que subit la nourriture a tendance à alerter les français. A noter cependant que les deux pays partagent ce goût pour les parties peu appétissantes des animaux, que les gens "civilisés" ne mangeraient pas : oreilles de cochons, testicules de taureaux? La seule différence réside dans la manière de les cuire. De leur côté, les Espagnols s'étonnent d'ailleurs de l'utilisation abusive du beurre par les français.


Les papiers administratifs, cet enfer


Certes, les administrations françaises ne sont pas non plus célèbres pour leur qualité d'organisation et leurs services rapides. Mais un Français, qui croyait avoir déjà tout vu dans son pays, sera étonné de s'apercevoir qu'en Espagne, c'est bien souvent pire que chez lui ! La bureaucratie et les papiers ne sont pas non plus leur point fort, les files d'attente sont souvent interminables, et payer une facture ou bien aller à la poste deviendra une épreuve plus qu'une formalité pour un français résidant ici.


Le symptôme du mañana


Pour un Espagnol, tout sera possible demain. Vous ne trouvez pas l'article recherché dans un magasin ? Pas de panique, il sera livré mañana. Mais attention, là se trouve le piège : dans cette circonstance, mañana ne voudra dire ni demain, ni matin. Il voudra dire plus tard, à un moment, après demain, la semaine prochaine, ou même jamais. Les contraintes de temps ne font pas partie du quotidien espagnol, dire mañana simplifie juste le devoir de donner une date exacte.
Des horaires parfois aléatoires
Ce manque de contrainte concernant le temps, amène naturellement à parler d'un retard chronique cultivé par les espagnols. Il est dit que la seule chose qui commence à l'heure en Espagne est la corrida? Evidemment (très) exagérée, cette phrase reflète cependant le peu d'importance accordé en général aux horaires d'ouverture ou même de rendez-vous. Difficile de s'y faire au début, cette caractéristique finit par devenir sympathique : moins de stress et plus de laisser aller ne fait en effet de mal à personne.


La rigolade oui, au sujet du sport non


Sensibles à la critique, attention aux blagues lorsqu'elles touchent leur histoire, leurs traditions et? leurs sportifs. Critiquer l'Espagne est un droit réservé aux Espagnols, dont ils profitent d'ailleurs abondamment. La France a déjà fait les frais de cette susceptibilité lorsque les Guignols ont eu la mauvaise idée de blaguer sur le possible dopage des sportifs espagnols. La polémique a duré des mois et a terminé au tribunal. Oui, vraiment.

Attention, l'idée est tout de même de ne pas de généraliser, et surtout de ne pas oublier qu'aux yeux des Espagnols, les Français sont loin d'être parfaits. Et oui, que serions-nous hors de nos frontières sans notre fidèle réputation de râleurs, de clients (trop) exigeants avec la nourriture, de population toujours en vacances mais également toujours en grève, etc? ?


Alexia RICARD 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Barcelone ?

TOURISME

Les tops et les flops des plages espagnoles

L’Espagne est connue pour réunir quelques unes des plus belles côtes d’Europe. Mais si on y trouve de véritables joyaux, d’autres plages peuvent très vite vous faire déchanter.

Expat Mag

FAITS DIVERS

Du transit à la rétention, le calvaire de 3 Sud-Américaines en France

Jacqueline Madeline, Présidente de l'association Welcome a accepté de livrer son témoignage sur le cauchemar de trois touristes qui ont été placées en rétention alors qu'elles étaient en transit.  

Sur le même sujet