Mercredi 30 septembre 2020
Barcelone
Barcelone

VIE À L'ESPAGNOLE - Mange-t-on réellement tout le temps?

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 04/08/2020 à 13:00 | Mis à jour le 04/08/2020 à 13:00
repas

Paëlla, tapas, tortilla, quand on pense à l'Espagne et à sa gastronomie, de nombreux plats nous viennent à l'esprit. Depuis la France, nous avons l'impression que les Espagnols mangent beaucoup et plus souvent que nous, mais qu'en est-il vraiment? Entre préjugés et réalité, lepetitjournal.com revient pour vous sur les habitudes alimentaires dans la péninsule.

 

 

 Si en France on s'en tient essentiellement à trois repas par jour, avec une pause quatre-heure notamment pour les enfants, l'organisation des repas en Espagne est un peu plus compliquée que cela. En effet, aux côtés des trois repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner et dîner), se trouvent également deux repas dits "secondaires": l'en-cas, prévu en milieu de matinée, et le goûter. Cette première différence entre les deux pays est due aux horaires espagnols, connus pour être plus tardifs que dans le reste de l'Europe. Ainsi, pour pouvoir attendre le repas principal, que ce soit le déjeuner, comme le dîner, nombreux sont les Espagnols à recourir à ces deux types de collations. En effet, entre 40 et 50% de la population seraient concernés selon une étude sur les habitudes alimentaires des Espagnols réalisée par la sociologue Cecilia Diaz Mendez. 

 

L'organisation des repas en Espagne


Généralement pris entre 7 heures et 9 heures (cela dépend de l'heure du début du travail), le petit-déjeuner est souvent quelque chose de léger, pris rapidement. Il se compose essentiellement de café, de jus de fruit, parfois de toasts avec du beurre et de la confiture, voire des céréales. Les petits-déjeuners salés sont rares en Espagne. En France, ils sont généralement plus consistants avec notamment le recours à la viennoiserie. Le traditionnel chocolate con churros est un petit-déjeuner plutôt réservé aux jours de fête.
Comme les Espagnols prennent leur premier repas tard, il n'est pas rare de les voir s'arrêter dans la matinée pour une pause café et un petit en-cas. Pris entre 10 heures et midi, il s'agit plus ou moins d'un second petit-déjeuner pour tenir jusqu'au repas suivant. Souvent pris dans les bars à tapas, il se compose d'un café, d'un petit sandwich, d'une barre chocolaté ou encore d'empanadas
Vient ensuite le repas le plus important de la journée: le déjeuner. Il a généralement lieu entre 14 et 15 heures et constitue une vraie pause dans le travail puisque les Espagnols préfèrent s'assoir pour manger et ne pas le prendre à la va-vite. Il se compose de trois plats : un premier plat composé de légumes, de pâtes, de soupe ou de riz, un second plat plus consistant à partir de viande ou de poisson accompagné de pommes de terre ou de champignons, et un dessert sous la forme de fruits ou de gâteau. Le pain est un incontournable des repas espagnols ainsi qu'un café pour terminer le déjeuner.
Le goûter concerne environ 40% de la population espagnole, et notamment les enfants. Il constitue un moyen de tenir jusqu'au repas du soir et il est plus ou moins consistant suivant les efforts de la journée et le repas du midi. Il se compose d'un fruit, d'un aliment sucré ou encore d'un petit sandwich.
Le dîner est plus léger que le déjeuner. Pris généralement entre 21 et 22 heures 30, il peut avoir lieu beaucoup plus tard, notamment en été où il n'est pas rare de voir des Espagnols s'attabler à minuit. Il se compose d'un unique plat (salade, soupe, ?ufs) et d'un dessert, que ce soit un fruit ou un gâteau.

 

Les habitudes alimentaires en Espagne


À chaque pays ses traditions et ses plats typiques. L'alimentation des Espagnols se compose de nombreux produits de la mer, notamment le cabillaud ou les différents fruits de mer ainsi que de l'agneau (cordero), le porc avec son célèbre jamón serrano ou encore le fromage. Par ailleurs, les Espagnols sont aussi friands des abats comme le boudin, les crêtes de coqs ou encore les testicules de taureau. Concernant les boissons, les Espagnols boivent beaucoup de café, que ce soit le matin, dans la journée ou pour finir un repas. Ils ont aussi une large sélection de vins (vino tinto, vino blanco). Pays célèbre pour sa convivialité, l'Espagne perçoit aussi le repas comme un moment de partage et de retrouvailles. Les Espagnols sont ainsi nombreux à se retrouver le dimanche pour un repas en famille. Si en France, c'est aussi le cas, notamment autour d'un barbecue, d'un poulet rôti ou d'un plat traditionnel, en Espagne, cela concerne la famille élargie, à savoir les grands-parents mais aussi les oncles, tantes et cousins. La paëlla est un des plats typiques de ce genre de réunion familiale. Autre possibilité, le dimanche est aussi le jour parfait pour manger des tapas. Avec des combinaisons multiples, les tapas ou pinchos permettent de passer un bon moment et de déguster des mets différents à partager autour de la table.  

 

Préjugés et réalité sur l'alimentation en Espagne


La nourriture espagnole ne se réduit pas aux tapas ni à la paëlla. En effet, si c'est le plat traditionnel de la ville de Valence, il s'avère que chaque région et de nombreuses villes possèdent leur propre plat typique, permettant aux touristes de goûter une cuisine riche et variée. On peut notamment penser au pan con tomate, pa amb tomàquet en catalan, considéré comme la préparation la plus typique de la Catalogne, la Fabada, sorte de cassoulet espagnol à base d'haricots blancs, de poivrons et de porc au nord de l'Espagne ou encore le gaspacho en Andalousie. Ainsi, si on devait choisir un plat représentatif de l'Espagne, ce serait plutôt la tortilla, réalisée traditionnellement à partir d'?ufs, de pommes de terre et d'oignon, plat le plus commun dans toute la péninsule.
Autre préjugé: la présence de l'huile d'olive dans toutes les préparations. Cette fois-ci, on s'approche plus de la réalité. En effet, si en France, nous avons le beurre, les Espagnols sont plus friands d'huile d'olive, notamment pour les liens avec la culture méditerranéenne. Les sandwichs possèdent donc régulièrement une base d'huile d'olive là où tout bon Français y mettrait du beurre. De plus, la cuisine espagnole propose souvent des produits frits, d'où une utilisation fréquente de l'huile d'olive. 

 

Les différences culturelles dans l'alimentation des enfants


Pour beaucoup de Français et d'étrangers, les Espagnols mangent tout le temps. Toutefois, cette image s'explique par le décalage dans les horaires des repas et la nécessité pour les enfants de réussir à tenir jusqu'au prochain. En ce sens, les collations qu'ils prennent sont plus conséquentes et plus fréquentes que pour les petits Français. L'en-cas matinal, l'almuerzo, n'est dont pas réservé aux adultes puisque les enfants mangent souvent un petit sandwich avec du fromage ou de la charcuterie, chose que ne font absolument pas les Français. De même, si au goûter, ces derniers mangent souvent un fruit ou un gâteau vers 16 heures, les petits Espagnols prennent une collation plus importante: avec en plus d'un en-cas sucré (yaourt, fruit, viennoiserie...), un sandwich de charcuterie ou de fromage. Le moment du goûter espagnol est aussi plus long puisque la plage horaire qui lui est dédiée s'étend de 17 heures pour aller parfois jusqu'à 20 heures. De même, une grande majorité des Espagnols ne déjeune pas à la cantine et sont récupérés par leurs parents pour le repas du midi. 

 

Clémentine COUZI 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet