Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

La Catalogne poursuit son idée de réaliser un référendum

Discours de Carles Puigdemont le 10 de octubre de 2017Discours de Carles Puigdemont le 10 de octubre de 2017
Discours de Carles Puigdemont le 10 de octubre de 2017
Écrit par Perrine Laffon
Publié le 15 décembre 2022, mis à jour le 15 décembre 2022

Le govern catalan a annoncé travailler sur la mise en place d'un référendum sur l'indépendance de la région, malgré le refus du gouvernement espagnol.

 

 

Le référendum sur l'indépendance de la Catalogne est un sujet qui revient régulièrement sur la scène politique locale, et souvent dans un contexte de tensions et de polémiques. En 2017, le gouvernement catalan alors dirigé par Carles Puigdemont avait concrétisé une déclaration unilatérale d'indépendance, annulée dans la foulée. Après l'événement, la réaction judiciaire de la part de l'Espagne a conduit à l'inculpation des membres du govern pour rébellion et sédition. Aujourd'hui, les dirigeants catalans espèrent pouvoir organiser un référendum en accord avec le gouvernement central espagnol.

ERC s'appuie sur une formule de calcul basée sur celle du Montenegro pour son indépendance de la Serbie en 2006, qui avait été validée par l'Union européenne.

Une formule de calcul favorisant l'indépendance

Le parti de gauche républicaine ERC, à la tête du parlement catalan, a annoncé son projet de ratifier une feuille de route menant à l'organisation d'un référendum sur l'indépendance. Les Républicains catalans veulent s'engager à porter la demande de référendum à une table de dialogue avec le gouvernement espagnol. Les conditions de ce projet devraient être définies lors du prochain congrès du parti qui aura lieu en janvier, à travers "un accord de clarté" selon les dires du Président de la Generalitat Pere Aragones.

La proposition de ERC considère la victoire du "oui" à l'indépendance si au moins 50% de la population vote à ce référendum, et si seulement 55% des votants choisissent l'indépendance. Les Républicains s'appuient sur une formule de calcul basée sur celle du Montenegro pour son indépendance de la Serbie en 2006, qui avait été validée par l'Union européenne.

Peu importe le refus du gouvernement espagnol

Les indépendantistes suivent leur feuille de route vers l'indépendance. Mais il semblerait que le Govern anticipe l'accord du gouvernement central espagnol. En effet, les membres de ERC annoncent un référendum pacté en accord avec le gouvernement de Pedro Sanchez. Et cela sans l'accord du gouvernement de Pedro Sanchez. Le ministre espagnol de la Présidence, Félix Bolaños García, a rapidement réagit en annonçant à la presse que la mise en place d'un référendum selon la "formule du Montenegro" est inimaginable en Espagne, et ne sera pas appliquée. Face à ces annonces, les dirigeants catalans préfèrent faire la sourde oreille: la porte-parole du govern catalan, Patrícia Plaja, a expliqué que les indépendantistes sont "très habitués à ce que le gouvernement dise toujours 'non' au départ".... laissant entendre qu'au final l'Espagne cèdera.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024