Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

L'Espagne installera des parcs éoliens au large de ses côtes

parc eolien en pleine merparc eolien en pleine mer
MITECO
Écrit par Armelle Pape Van Dyck
Publié le 25 mars 2023, mis à jour le 26 mars 2023

Le gouvernement espagnol a donné son feu vert à la carte des parcs éoliens qui seront construits au large des côtes. L'Espagne ne compte actuellement aucune installation de la sorte, à la différence de l'Allemagne ou le Danemark.

 

 

La transition énergétique en Espagne est en passe de faire son grand saut en mer. Le plan d'espace maritime (plan de ordenación del espacio marítimo POEM), approuvé par le gouvernement comprend, entre autres activités, les zones marines considérées comme propices à l'implantation de parcs éoliens. Au total, 19 sites répartis sur différentes côtes espagnoles, sont considérés comme adaptés à cette activité, et à priori sans impact environnemental.

Eoliennes en mer: 0,46% de l'espace marin espagnol

L'Espagne ne dispose d'aucun parc éolien maritime, il s'agit donc d'un pas décisif pour promouvoir le décollage de cette technologie de production d'électricité.  Au total, 5.000 kilomètres carrés du littoral espagnol sont réservés au développement de l'énergie éolienne en mer, ce qui représente 0,46% des eaux juridictionnelles de l'espace maritime espagnol (qui totalise un million de kilomètres carrés). Les éoliennes en mer peuvent fonctionner en moyenne 4 à 5.000 heures par an. C'est bien plus que ce qu'elles peuvent faire sur terre et presque trois fois plus que les systèmes photovoltaïques. L'éolien en mer offrirait donc une ressource plus stable et plus constante, ce qui facilite grandement son intégration dans le système électrique.

Où seront situés les parcs éoliennes maritimes?

Concrètement, 19 parcs éoliens ont été planifiés dans quatre régions espagnoles, où il sera possible de développer cette nouvelle forme d'énergie renouvelable, principalement flottante. Dans la région de l'Atlantique Nord (Galice et Asturies), cette technologie pourra être développée sur des zones d'une superficie totale de 2.688 km2. Au large de la côte andalouse, entre Malaga et Almeria, elle occupe une superficie de 1.222 km2; et dans les îles Canaries (avec des sites à Gran Canaria, Tenerife, Lanzarote et Fuerteventura), 561,9 km2 et à une distance plus proche de la côte, d'à peine 2 km.

 

carte des parcs éoliens marins prévus en Espagne
carte des parcs éoliens marins prévus en Espagne/MITECO

 

Dans la zone du Golfe de Roses, en Catalogne, un espace de 250 km2 est réservé, à une distance de 12 kilomètres de la côte à son point le plus proche, et à une profondeur comprise entre 100 et 500 mètres, tandis que sur la côte nord de Minorque, il y aurait deux parcs éoliens d'une superficie totale de 147 km2 et à une distance de 5 kilomètres de la côte.

Une consultation qui a duré 3 ans

Après plus de trois ans de travail, la sélection des meilleurs sites éoliens a été affinée en tenant compte des résultats de vastes consultations auprès des communautés autonomes, des conseils municipaux, des organisations d'entreprises et de différents groupes sociaux, y compris auprès de ceux qui étaient opposés à l'éolien en mer.

 

Ainsi, dans la carte finale, il s'est produit une réduction de 38% de la zone initialement identifiée comme candidate à l'implantation de parcs éoliens par rapport à la proposition faite en juin 2021, avant les consultations. Certains parcs éoliens étaient en effet en contradiction avec des zones sensibles, telles que les zones de pêche. De fait, l'industrie de la pêche continue d'exercer de fortes pressions contre les projets. C'est le cas en Galice, où certaines zones ont été réduites, pour préserver la pêche.

 

Dans les îles Canaries, des zones initialement sélectionnées ont été exclues en raison de leur proximité avec des zones touristiques (Maspalomas à Gran Canaria, par exemple). Il en est de même pour la zone de Cabo de Gata, en Andalousie, écartée en raison de sa proximité avec une réserve, tandis que les zones prévues au large de la côte de Cadix ont été "abandonnées" pour des raisons d'impact sur la pêche et le tourisme.

Plateforme SOS Costa Brava

Le Golfe de Roses, en Catalogne, a également fait l'objet de nombreuses protestations. La plateforme SOS Costa Brava a réitéré son rejet de la zone éolienne, estimant que "ses valeurs naturelles exceptionnelles" sont aujourd'hui laissées sans protection. L'aire marine affectée est située "en plein milieu de zones protégées", et produira, selon la plateforme "de graves impacts terrestres sur trois parcs naturels de l'Empordà (Cap de Creus, Montgrí-Medes-Baix Ter et Aiguamolls de l'Empordà)".

 

Les informations géographiques utilisées et générées dans les POEM peuvent être consultées, à l'échelle et à la précision appropriées, dans le système d'information INFOMAR du Ministère de la Transition ecologique.

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions