Mardi 18 juin 2019
Barcelone
Barcelone
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BRUIT - Pollution acoustique et nuisances sonores en Espagne

Par Lepetitjournal Barcelone | Publié le 26/04/2017 à 22:00 | Mis à jour le 07/01/2018 à 05:19

Vivre en ville comporte tous les avantages que l'on connaît : proximité des services, large offre culturelle et de loisirs, ouverture plus grande au monde, mais aussi quelques inconvénients et notamment celui du bruit. Passants un peu trop bruyants, trafic routier, sons industriels, ces différents bruits jouent inconsciemment sur votre moral et votre santé et deviennent un enjeu à prendre en compte pour le bien-vivre de la population. Retour sur la situation en Espagne et les mesures mises en place pour lutter contre la pollution sonore.

(photo domaine public) Le 26 avril, le monde célèbre la Journée internationale contre le Bruit, manière de sensibiliser les populations aux conséquences du bruit sur la santé mais aussi sur les conditions de vie de chacun. D'après une enquête récente, environ cent millions de personnes au sein de l'Union européenne souffrent de pollution acoustique. Parmi les principales causes, on retrouve en première position le trafic routier puisque sur les cent millions de victimes européennes des nuisances sonores, 32 millions le sont à cause de la circulation. Viennent ensuite le réseau ferroviaire, le trafic aérien ainsi que les bruits industriels. Ainsi, une personne sur cinq en Europe serait victime de pollution acoustique due au trafic. La situation est encore plus préoccupante en Espagne puisque c'est le cas d'un Espagnol sur quatre. En effet, 26% de la population espagnole y serait exposée, soit environ 12 millions de personnes, chiffre qui pourrait même être revu à la hausse une fois les dernières données enregistrées. On peut également faire référence aux activités de loisirs, notamment aux bars ou encore discothèques dont la proximité avec des lieux résidentiels cause souvent des problème. Enfin, il faut aussi rappeler la forte croissance du tourisme d'ivresse en Espagne, notamment lors de la saison estivale, qui contribue aussi à gêner les habitants des grandes métropoles comme Barcelone.

Les zones les plus exposées en Espagne
De manière générale, ce sont essentiellement les grandes agglomérations espagnoles qui sont fortement touchées par la pollution acoustique, notamment pour l'importante circulation des véhicules mais aussi pour les différentes activités de divertissement qui y sont organisées. Pour être plus précis, on peut notamment faire référence au district Centro dans la capitale espagnole qui fait partie des zones les plus exposées en Espagne. En effet, 30% des établissements de cette zone comprennent des activités hôtelières ou des discothèques. Ce sont également la présence des commerces ouverts en continu 24 heures sur 24 qui sont à l'origine du bruit ainsi que les bars qui concentrent de nombreuses personnes. On peut également citer la zone de la Barceloneta à Barcelone où se succèdent les boîtes de nuit, zone extrêmement fréquentée en période estivale par les jeunes venus faire la fête en Espagne.

Un impact sur les conditions de vie et sur la santé des habitants
Ces nuisances sonores répétées peuvent rendre la vie des habitants difficile et même les pousser à déménager pour retrouver calme et sérénité. On assiste donc, dans certaines cas, à la fuite des habitants. En effet, sur les cinq dernières années, le district Centro de Madrid a perdu 6% de ses habitants pour cette raison, soit 9.400 personnes. D'autre part, la pollution acoustique a aussi des conséquences sur la santé des habitants. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le bruit serait en effet le second problème environnemental impactant le plus l'être humain, derrière la pollution atmosphérique. La confédération Écologistes en Action insiste sur ce point, mentionnant que le bruit peut provoquer des gênes, du stress mais aussi causer des problèmes sur le sommeil, affecter les capacités cognitives des personnes ainsi que provoquer des maladies cardiovasculaires ou respiratoires. Pour toutes ces raisons, il convient de prendre en charge ce problème afin de limiter l'effet négatif du bruit sur la vie et la santé des individus, d'autant plus que l'Espagne serait en retard concernant l'adaptation des normes établies par l'Union européenne sur ce point.

Les mesures développées par les autorités
La législation concernant le bruit en Espagne émane de différents canaux mais se base avant tout sur la Loi Bruit de 2007. Loi étatique, elle concerne les bruits dus aux activités commerciales et industrielles ainsi qu'aux installations routières, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires. Pour chacun de ces points, elle définit des niveaux sonores à ne pas dépasser, avec des situations différentes en fonction de l'heure de la journée (diurne ou nocturne). Les autres types de bruits (domestiques, discothèques) relèvent de la compétence des différentes villes et des mairies. À titre d'exemple, Madrid a mis en place l'Ordonnance de protection contre les pollutions acoustiques qui prévoit des sanctions si elle n'est pas respectée (jusqu'à 750 euros d'amende si le niveau maximal de décibel autorisé est dépassé de 4 décibels, jusqu'à 1.500 euros s'il est dépassé d'entre 4 et 7 décibels et jusqu'à 3.000 euros qu'il est dépassé de plus de 7 décibels). La mairie madrilène a également mis en place une carte des bruits pour renseigner les habitants, mais il reste difficile de légiférer contre ce problème au vu du conflit d'intérêt existant entre les habitants et les activités économiques. Pour sa part, Barcelone s'appuie sur un Plan de réduction de la pollution acoustique et sur une carte des bruits pour lutter contre les nuisances sonores. À l'occasion de la Journée Internationale contre le Bruit, la ville a décidé de sensibiliser la population au travers d'ateliers destinés à mesurer la différence de bruits entre des quartiers avec et sans voitures ou encore par le biais de la Campagne de contrôle de la fumée et du bruit qui propose de réaliser des contrôles volontaires dans certains quartiers de la ville pour mesurer le taux d'émission des véhicules ainsi que le volume sonore. 

Clémentine COUZI (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 27 avril 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Vivre à Barcelone

Madrid Appercu
TRIBUNE

L'Espagne sans clichés - S’intégrer sans peur et sans reproche

Il est difficile de faire preuve de plus d’incohérence qu’en vivant dans un pays que l’on critique. C’est ce qui arrive à de nombreux expatriés qui ne savent pas s’adapter à une autre culture.

Expat Mag

HISTOIRE

Les premiers pas sur la Lune: le récit de l'AFP le 21 juillet 1969

Il est 22H56 au centre spatial de la Nasa de Houston ce dimanche 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Pour couvrir l'événement, l'AFP a dépêché sur place plusieurs envoyés sp

Sur le même sujet