Samedi 31 octobre 2020

La Thaïlande veut mettre de l’eau dans son vin en termes de visas

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 17/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 17/09/2020 à 11:38
Photo : LPJ Bangkok.com
Thailande Visas Gouvernement

Alors que la crise économique fait rage en Thaïlande, le gouvernement envisage d'assouplir les règles sur certains visas afin de séduire les étrangers qui investissent dans le royaume

Le Centre de gestion de la situation économique (CESA), sorte de cellule de crise pour gérer le marasme économique qui frappe le royaume avec l’épidémie de Covid-19, a approuvé sur le principe mercredi des amendements aux critères d'octroi aux étrangers de la résidence permanente et du Smart visa, rapporte le journal The Nation, citant le secrétaire adjoint du Conseil national de développement économique et social (NESDC), le général Danucha Pichayanan.

Il s’agirait d’accorder la résidence permanente aux acheteurs de logements en copropriété (condominium), à condition que les demandeurs n'hypothèquent pas, ne vendent pas ou ne transfèrent pas leur bien pendant cinq ans après l'achat.

Le CESA aurait également élargi les critères d’octroi du Smart visa afin qu’il s’ouvre aussi à ceux qui le souhaitent développer des start-ups ou créer des emplois dans des domaines autres que la science et la technologie.

Le Smart visa pourrait aussi s’adresser aux experts indépendants sans contrat de travail en Thaïlande. Il devrait également autoriser les titulaires à exercer d’autres activités que celles spécifiées sur le visa.

Les critères relatifs à l'expérience professionnelle et au niveau de formation exigé requis jusqu’ici pour le visa devraient également être assouplis. 

Alors que le pays s’est rapidement développé durant ces dernières décennies, les autorités thaïlandaises ont naturellement durci les règles sur les visas mais avec parfois des complexités ou des niveaux d’exigences pas toujours bien perçus au sein des milieux d’affaires étrangers. 

Mardi, le gouvernement thaïlandais a approuvé un visa tourisme pouvant aller jusqu'à 270 jours pour les visiteurs long séjour.
 

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

GéBé jeu 17/09/2020 - 04:49

Quid pour les visa OA ( retraités) coincés à l’étranger sans domicile dans leur pays d’origine avec 800000 baths sur leur compte dans une banque thaïlandaise ?

Répondre
Commentaire avatar

Floride jeu 17/09/2020 - 08:30

C'est triste à dire, mais le gvt n en a cure de ses ressortissants toujours bloqués en France avec famille, biens, enfants et 800 000 bahts. Ce qui les intéressent, ce sont des nouveaux investisseurs, de préférence ultra riches. Depuis un moment ils vendent presque à la criée le visa Élite. A vrai dire, bcp de projets mais pas de solutions miracles pour relancer cette économie du tourisme exsangue...

Répondre

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Placer son capital en tant de crise: le bois d’Agar, vert et rentable

Solution particulièrement intéressante en période de crise, la culture du bois d’Agar ne dépend pas des aléas économiques et le prix de revente au kg de produit fini est fixé contractuellement

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.