Vendredi 27 novembre 2020

Une ONG dénonce vidéo à l’appui des abus sur les éléphants à touristes

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 30/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 08/07/2020 à 04:50
Photo : World Animal Protection / Document via REUTERS - Un éléphanteau dans un lieu non divulgué en Thaïlande est attaché à des poteaux durant le dressage, appelé «l'écrasement», destiné à le rendre suffisamment docile pour interagir avec les touristes
Elephant-Thailande-Torture

Une vidéo en caméra cachée réalisée dans le cadre d’une enquête sur des actes de cruauté envers des animaux montre des bébés éléphants en Thaïlande retirés à leurs mères puis soumis à des méthodes de dressage violentes pour les amener à effectuer des tours pour les touristes, selon une ONG.

La Société mondiale de protection des animaux (WSPA) a publié des images filmées secrètement dans plusieurs camps dans des lieux non divulgués entre décembre 2018 et janvier 2020, montrant des mères et leurs petits paniqués être séparés, avant que les éléphanteaux ne subissent isolement et traumatismes physiques et mentaux.

Les vidéos dévoilent ce que l’ONG explique être trois équipes de dresseurs brisant l'esprit des éléphants pour les sevrer de leurs mères puis les rendre dociles et capables d'apprendre des tours comme marcher en se tenant sur les pattes arrière, peindre sur une toile ou encore faire tourner des cerceaux autour de leur trompe.

Le ministre thaïlandais de l'environnement a déclaré lundi à Reuters que la cruauté envers les animaux ne serait pas tolérée et que si les images étaient authentiques, des mesures rapides seraient prises contre les auteurs de ces actes.

Les enregistrements montrent aussi huit éléphants soumis à un programme en quatre étapes que la WSPA appelle "l'écrasement", qui comprend notamment de les faire marcher avec des jambes entravées par des chaînes, de piquer des zones sensibles avec un ankus, cane munie d’un crochet, ou de les faire marcher près de routes rapides très fréquentées.

Dans la vidéo, on peut voir le calvaire d’une mère éléphant, Gintaala, séparée de chacun de ses quatre éléphanteaux l’un après l’autre au fil du temps.

"Les éléphants, ils sont ensemble ... Ils se promènent en troupeau et ils s'occupent les uns des autres. Par conséquent, faire des choses comme cela est très inhumain", explique Roatchana Sungthong, responsable pays pour WSPA.

Les éléphants ont été une source de fierté nationale et d'identité culturelle pour la Thaïlande tout au long de son histoire, utilisés pour le travail de force, les transports et acteurs de premier plan des victoires des guerriers et des rois sur les champs de bataille.

Le ministre de l'Environnement, Varawut Silpa-archa, a déclaré que la cruauté envers les animaux était inacceptable et a exhorté tout groupe disposant d'informations ou de preuves d'abus à se manifester immédiatement.

"Parce que ce genre de choses, vous savez, une seconde de retard signifie la vie et la mort de ces animaux", a-t-il dit.

Laithongrien Meepan, expert en éléphants et propriétaire d'un camp d'éléphants à Ayutthaya au nord de Bangkok, a déclaré que les vidéos étaient selon lui mises en scène et montraient des méthodes obsolètes qui étaient auparavant utilisées sur des éléphants capturés dans la nature.

L’homme, dont le camp n'a pas été accusé de mauvaises pratiques, affirme que les dresseurs d'éléphants n'utiliseraient pas de telles méthodes.

"Ces clips vidéo sont bidonnés et c’est un coup monté. Qui ferait des choses pareilles ? Pour moi, il n'y a aucune raison de le faire", a-t-il dit, faisant référence aux techniques employées.

Roatchana Sungthong affirme que la vidéo est bel et bien réelle et n’est pas un montage.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.