Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une chanteuse de K-Pop thaïlandaise fait scandale avec un t-shirt nazi

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 27/01/2019 à 08:55 | Mis à jour le 18/02/2019 à 04:27
Photo : Pierre QUEFFELEC - Les images d'Hitler, croix gammées et autres symboles nazis ne sont pas rares sur les t-shirts et objets de collection en Thaïlande, un phénomène imputé à un manque de compréhension historique plutôt qu'à une tendance politique
Croix-gamee-Thailande-740

Un nouveau scandale à la croix gammée en Thaïlande est survenu samedi lorsqu’une chanteuse du groupe de K-Pop BNK48 s’est montrée à la télévision vêtue d’une chemisette à l’effigie du drapeau nazi

Une chanteuse du groupe de K-Pop le plus populaire de Thaïlande s’est présentée sur un plateau télévisé vendredi pour une répétition vêtue d’une chemisette à l’effigie du drapeau de l'Allemagne nazie flanquée d’une croix gammée en son centre, suscitant "choc et consternation" au sein de l'ambassade d'Israël.

Les images d'Hitler, croix gammées et autres symboles nazis ne sont pas rares sur les t-shirts et objets de collection en Thaïlande, un phénomène imputé à un manque de compréhension historique plutôt qu'à une tendance politique.

Le dernier faux pas a été commis par Pichayapa "Namsai" Natha, une des chanteuses du groupe BNK48, lorsqu'elle portait un haut rouge et noir avec au centre une croix gammée lors de la répétition du groupe, vendredi.

La cheffe de mission adjointe de l'ambassade israélienne à Bangkok, Smadar Shapira, a exprimé sur Twitter "choc et consternation" à l'égard de cette tenue, d’autant que dimanche se trouve être la Journée internationale du souvenir de l'Holocauste. La chanteuse de 19 ans devait rencontrer l'ambassadeur d'Israël dimanche après-midi, a déclaré Smadar Shapira à l'AFP.

Samedi soir, Namsai a présenté ses excuses sur la scène avec larmes lors d’un concert. "Je veux que ce soit un exemple pour tout le monde, pardonnez-moi s'il vous plaît", dit-elle en éclatant en sanglots.

Elle a ensuite pris l'entière responsabilité de son ignorance dans des excuses publiées sur sa page Facebook officielle. "S'il vous plaît, donnez-moi des conseils pour que je puisse devenir une bonne adulte dans le futur... Je ne peux pas réparer l'erreur, mais je vous promets que cela ne se reproduira plus", a écrit Namsai en thaï.

Les fans de BNK48, créé sur le modèle du groupe japonais de K-Pop AKB48, sont venus à la défense de Namsai. "J'ai plus de 40 ans et je ne sais rien de ce sujet. Quand j'ai vu l’habit, je ne pensais pas que cela poserait problème", a déclaré le fan Prasit Rudeekriengkrai.

D'autres ont blâmé le système éducatif thaïlandais, qui ne s'intéresse pas beaucoup à l'histoire du monde. "Qu’est-ce que vous espérez? Quand nous étions à l'école, ils ne nous enseignaient que les guerres de Thaïlande et de Birmanie", a déclaré Samruay Kraspra.

La Thaïlande a plusieurs fois été critiquée par le passé pour son utilisation désinvolte des images liées à Hitler et aux nazis.

En 2013, la prestigieuse université Chulalongkorn de Bangkok avait été contrainte de présenter des excuses après que des étudiants avaient réalisé une peinture murale intégrant Hitler parmi des superhéros lors des cérémonies de remise des diplômes. Une école catholique a également fait l’objet de vives critiques en 2011 lorsque des étudiants avaient paradé vêtus de l'uniforme nazi lors d’un défilé sportif.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la