Jeudi 12 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un puissant séisme secoue la frontière thaïlandaise et laotienne

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 21/11/2019 à 02:54 | Mis à jour le 22/11/2019 à 02:31
Sesime-Thailande-Laos

Un puissant tremblement de terre a secoué le nord du Laos et de la Thaïlande jeudi matin, les secousses ayant été ressenties jusqu’à Bangkok.

L’observatoire sismologique thaïlandais a mesuré le tremblement de terre à 6,4 degrés sur l’échelle de Richter, tandis que le United States Geological Survey, a enregistré une magnitude 6,1. Le séisme a frappé au Laos à environ 92 kilomètres au nord-est de la ville thaïlandaise de Nan aux alentours de 6h50 heure locale.

Les secousses ont été ressenties dans le nord de la Thaïlande et jusqu’à Bangkok, à plus de 600 km au sud, pour les gens se trouvant dans de hauts immeubles. Les résidents près de l'épicentre ont déclaré avoir ressenti plusieurs répliques. Le dispositif thaïlandais de surveillance sismologique a enregistré dans les 24 heures suivantes 64 répliques. 

Le département thaïlandais de la météorologie a indiqué qu'aucun dommage grave n'avait été signalé, mais que des responsables inspecteraient les sites historiques de la région, selon le journal en ligne  Manager Online.

Au Laos, la centrale thermique de Hongsa a suspendu ses activités, mais aucun dommage important n'a été enregistré et la production d'électricité pourrait bientôt reprendre, a fait savoir dans un communiqué la société thaïlandaise Banpu Power PCL, qui détient 40% des parts dans la centrale.

Le groupe thaïlandais CK Power a pour sa part déclaré que les deux barrages hydroélectriques qu’il exploite au Laos, Xayaburi et Nam Ngum, fonctionnent normalement, sans avoir été affectés par le séisme.

Le nord de la Thaïlande est traversé par des lignes de failles sismiques secondaires et les sismographes relèvent régulièrement des secousses de faible intensité. En janvier 2017, plus de 100 petits séismes avaient été ressentis en quelques jours dans la région de Chiang Mai autour du Doi Inthanont, montagne la plus haute du pays.

Les sismologues thaïlandais estiment que la région, particulièrement Chiang Mai et Chiang Rai, pourrait être secouée par un tremblement de terre de magnitude 5 d’ici à 10 ans, selon des prévisions basées sur l'analyse des mouvements sur les lignes de faille de Mae Tha, et sur le tremblement de terre de 5,1 survenu en 2006, dont l'épicentre se trouvait sous le district de Mae Rim à Chiang Mai.

Des experts rappellent d'ailleurs que le risque de puissant séisme est permanent et appellent les autorités à faire le nécessaire pour que les constructions soient renforcées, notamment celles des établissements publics comme les écoles et les hôpitaux. 

0 Commentaire (s)Réagir