Dimanche 16 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un militaire thaïlandais séropositif arrêté pour viol sur 75 mineurs

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 09/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 28/11/2018 à 10:32
Photo : Margo-Wright
viol mineur thailande

Un sergent-major de l’armée thaïlandaise, atteint du VIH, a été interpellé et inculpé pour le viol présumé d’environ 75 adolescents, a fait savoir à l’AFP jeudi un haut responsable de l’autorité judiciaire.

Le militaire, âgé de 43 ans, a été arrêté à son domicile de la province de Khon Kaen puis limogé de l’armée mercredi, a précisé le major-général Surachate Hakparn, directeur adjoint de l’unité de lutte contre le crime lié aux technologies. 

Selon lui, 75 garçons, âgés de 13 à 18 ans, auraient été violés. «Nous avons des preuves claires à ce sujet et il a reconnu les faits», a précisé Surachate Hakparn. Les enquêteurs soupçonnent l’existence d’autres cas.

Le suspect utilisait un faux profil sur les réseaux sociaux, en particulier Blued une application destinée à la communauté homosexuelle.

Pour attirer les adolescents, il postait des photos de jeunes hommes sur son profil page. Il leur demandait ensuite de lui envoyer des clichés de leurs organes génitaux, puis les invitait à le rencontrer.

Au moment du rendez-vous, quand ceux-ci s’apercevaient qu’il n’était pas l’homme du profil, il les menaçait de publier les photos qu’ils lui avaient adressées, puis les agressait sexuellement.

Le sous-officier aurait mené cette activité pendant quatre ans. Les autorités ont été informées par un témoignage posté sur la page Facebook de l’unité de lutte contre le crime lié aux technologies. Des tests vont être pratiqués sur les victimes afin de savoir si certaines ont pu être infectées par le VIH.

Mais la police est convaincue que l’étendue de ses crimes est certainement plus large et pourrait remonter encore plus loin en arrière, a souligné Surachate Hakparn. "Il faisait cela aux garçons quand il servait à Bangkok et a continué de le faire à Khon Kaen", a indiqué Surachate, ajoutant que le suspect avait été déchu de son rang.

Le suspect est sous le coup de six chefs d’accusation, dont viol et molestation d’enfants mineurs. La peine maximale pour le viol d’enfant est de 20 ans de prison.
 

0 Commentaire (s)Réagir