Samedi 17 avril 2021

Un chanteur thaïlandais arrêté pour avoir brûlé le portrait du roi

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 04/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 04/03/2021 à 01:46
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha - Le musicien et activiste Chaiamorn "Ammy" Kaewwiboonpan, 32 ans, reçoit des roses à son arrivée au bureau du procureur général de Bangkok, le 17 février 2021
Chanteur inculpe pour lese-majeste en Thailande

Un militant anti-gouvernemental accusé d'avoir brûlé un portrait du roi de Thaïlande a été arrêté mercredi, selon la police, qui a interpelé plusieurs des dizaines de personnes ces derniers mois pour insulte à la monarchie.

Le chanteur Chaiamorn "Ammy" Kaewwiboonpan, 32 ans, a admis après son arrestation avoir incendié le portrait du roi Maha Vajiralongkorn pour exprimer sa colère de voir ses camarades militants maintenus en détention en attendant leur jugement pour lèse-majesté.

Chaiamorn Kaewwiboonpan est accusé en vertu de l’article 112 du code pénal, la fameuse loi de lèse-majesté, passible d'une peine pouvant aller de 3 à 15 ans de prison s'il est reconnu coupable, ainsi que d'incendie criminel et de crimes informatiques.

L'incident a eu lieu dimanche devant une prison de Bangkok où quatre membres du mouvement de contestation antigouvernemental sont détenus pour des propos jugés insultant vis-à-vis de la famille royale formulés pendant des manifestations l'année dernière.

"L’incendie du portrait royal a été effectué par moi et j'en suis seul responsable, le mouvement n'est pas impliqué", a écrit Chaiamorn sur la page Facebook de son groupe de musique, un message que son avocat a confirmé comme étant authentique.

Le chanteur a déclaré que son action était stupide et l’avait mis dans le pétrin, et qu'il était frustré de ne pas pouvoir aider les militants détenus.

Le chef de la police de Bangkok, Pakapong Pongpetra, a indiqué qu'il y avait des témoins et des preuves le liant à l'infraction soulignant que d'autres pourraient avoir été impliqués.

Chaiamorn est soigné pour une blessure qui n’est pas liée à son arrestation, a indiqué la police. Son avocat a déclaré qu'une demande de mise en liberté sous caution avait été rejetée par la cour.

Au moins 61 personnes ont été inculpées de lèse-majesté, selon l’ONG Thai Lawyers for Human Rights.

La destruction du portrait du roi a eu lieu quelques heures avant que les manifestants ne marchent vers une caserne militaire pour exhorter le roi à renoncer au contrôle direct d’unités de l'armée que lui a transféré le gouvernement de Prayuth Chan-O-Cha en 2019.

La police a utilisé des balles en caoutchouc contre les manifestants pour la première fois dimanche, ainsi que des gaz lacrymogènes et des canons à eau.
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Les astuces pour trouver un billet de train pas cher

Il est bien évidemment difficile de se projeter pour voyager, les règles à ce sujet changeant constamment. Cependant, qu’il s’agisse d’un retour à la maison pour voir la famille ou d’un projet de…