Dimanche 8 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un bébé dugong orphelin, star de la protection marine en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 03/07/2019 à 17:38 | Mis à jour le 19/08/2019 à 02:00

Des câlins au moment du nourrissage sont l’une des nombreuses techniques utilisées par des vétérinaires thaïlandais pour élever un bébé dugong orphelin femelle du nom de Mariam. Des techniques efficaces qui ont, par la même occasion, contribué à susciter un intérêt croissant pour la conservation des mers.

Retrouvé échoué sur une plage en mai dernier, âgé de six mois seulement, le jeune mammifère marin, adopté par le Centre de biologie marine de Phuket, reçoit des soins quotidiens de la part des responsables et des vétérinaires de l'institution, ainsi que d’organisations écologistes locales.

Mariam est devenue une star lorsque des photos la montrant en train de se faire bercer par les vétérinaires ont connu un succès viral sur les médias sociaux, le Département des ressources marines et côtières (DMCR) publiant par la suite des mises à jour régulières sur son état.

Le vétérinaire Pathompong Kongjit a confié à l'AFP que Mariam - qui vit maintenant dans les eaux baignant l'île de Ko Libong, dans la province de Trang - est devenue un symbole du besoin urgent de nettoyer les eaux de Thaïlande envahies de plastique.

"Mariam a allumé la flamme chez des Thaïlandais les amenant à se soucier des animaux marins, des espaces marins thaïlandais et de la nature en général", estime-t-il.

Mais jusqu'ici, son plus grand défi est de se nourrir car elle rencontre des difficultés pour déterrer les herbiers du fond de la mer. "Mariam ne parvient à manger que les herbes qui dépassent", dit-il, ajoutant qu'elle "s'améliore".

Les dugongs allaitent aussi généralement leurs bébés pendant qu'ils nagent - ce que les vétérinaires ne peuvent pas faire. "Nous la maintenons donc pendant que nous lui donnons le lait et, après cela, nous devons la faire nager pour exercer son système de digestion", explique Pathompong.

Ses gardiens utilisent également un canot orange - surnommé "Maman Orange" - pour l’inciter à suivre et ainsi s’exercer.

Malgré la dépendance manifeste de Mariam vis-à-vis de ses amis humains, Pathompong estime qu'elle a "appris à s'adapter à l'environnement" et qu'elle ne s’échouait plus sur la plage.

Mais "peu importe le nombre d'animaux marins que nous pouvons sauver... si leur habitat marin est dégradé", alerte le vétérinaire, ajoutant que Mariam va sans doute rester sous leur tutelle pendant encore au moins un an.

La vague d'intérêt auprès du public pour les progrès de Mariam a incité le DMCR à mettre en place une plateforme de diffusion en direct pour suivre l’évolution du bambin en pleine croissance, qui devrait être diffusée à la fin de cette semaine.

Un autre bébé dugong a également été retrouvé échoué à Krabi au début de cette semaine.

Le Centre de biologie marine de Phuket a indiqué dans un communiqué que des dugongs se retrouvaient coincés sur des plages en raison de la pêche et d'autres activités humaines.

Les eaux du sud de la Thaïlande abritent environ 250 dugongs.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO