Dimanche 16 mai 2021

Twitter coupe le sifflet de la propagande royaliste thaïlandaise

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 30/11/2020 à 01:58 | Mis à jour le 09/04/2021 à 04:45
Photo : REUTERS / Panu Wongcha-um / archive - Des volontaires royaux se préparent à effectuer des travaux de peinture et de jardinage au Temple Wat Arun à Bangkok le 14 octobre 2019
Des volontaires royalistes thaïlandais font un salut de la main

Twitter a suspendu en Thaïlande un compte pro-royaliste lié au palais qui, selon Reuters, était lié à des milliers d'autres profils créés ces dernières semaines, diffusant des messages en faveur du roi Maha Vajiralongkorn et de la monarchie.

Une enquête de l’agence de presse Reuters a décelé plusieurs dizaines de milliers de tweets qui, selon un expert, semblent provenir de comptes destinés à amplifier des messages royalistes dans le but de contrer le mouvement de protestation anti-gouvernemental qui a pris de l’ampleur après avoir brisé un vieux tabou en août en osant défier la monarchie thaïlandaise.

Des documents internes de formation militaire examinés par l’agence américaine comportent des preuves d'une campagne de propagande coordonnée conçue pour diffuser des informations favorables et discréditer les opposants.

Le compte pro-monarchie @jitarsa_school a été suspendu après que Reuters a demandé mercredi à Twitter de donner son avis à propos de la récente vague royaliste intervenue sur le réseau social, où les militants pro-démocratie thaïlandais sont très présents depuis longtemps.

Les réseaux sociaux ont été un élément clé dans le développement et l’organisation de la contestation thaïlandaise qui a démarré en début d’année dans les campus universitaires et représente un défi inédit pour la monarchie et le gouvernement de l'ancien putschiste Prayuth Chan-O-Cha.

Créé en septembre, le compte @jitarsa_school comptait plus de 48.000 "followers" avant sa suspension.

"Le compte en question a été suspendu pour avoir enfreint nos règles sur le spam et la manipulation de la plateforme", a déclaré dimanche une représentante de Twitter. Elle a affirmé que la suspension était conforme aux politiques de la société et ne résultait pas de la demande de commentaires de Reuters.

Le profil du compte en question indiquait qu'il formait des personnes pour le programme des Volontaires Royaux, qui est géré par le Bureau Royal. Une page Facebook de l’Ecole des Volontaires Royaux, qui publie des vidéos pro-monarchie et des nouvelles du programme, présente également le compte Twitter comme le sien.

Ni l'école ni le siège des Volontaires Royaux n'ont répondu aux demandes de commentaires sur la suspension. Le programme "Jitasa 904" (จิตอาสา 904), ou Esprit volontaire 904, a été mis en place sous le règne du roi actuel, qui a débuté en 2016, pour fidéliser la monarchie.

Le palais a pour politique de ne pas parler aux médias et n'a fait aucune déclaration ni commentaire depuis le début des manifestations.

Réponse royaliste

Ces dernières semaines, les mots-dièse royalistes ont commencé à devenir tendance sur Twitter. Or, il ressort de l'enquête de Reuters que plus de 80% des comptes qui suivaient @jitarsa_school ont eux aussi été créés tout récemment à partir de septembre. L’analyse d’un échantillon de 4.600 comptes récemment créés révèle que ces profils avaient pour seule activité de promouvoir les mots-dièse royalistes.

Un échantillon de 559 retweets des tweets du compte @jitarsa_school provenaient quasiment tous de comptes présentant des caractéristiques similaires a des "bots", selon une analyse du cabinet de conseil en réseaux sociaux Drone Empirit.

"Les forces gouvernementales ont essayé de contrer les manifestants", a indiqué Saijai Liangpunsakul du groupe indépendant Surveillance des Réseaux Sociaux pour la Paix. "Twitter a supprimé certains comptes, mais il y en a beaucoup d'autres."

Twitter suspend un compte royaliste de propagande
Le compte  Twitter @jitarsa_school était suspendu dimanche. Photo Reuters

Le chef du groupe royaliste Warong Dechgitvigrom n’a pas souhaité faire de commentaire sur la suspension du compte, affirmant qu'il n'en savait rien.

Il a déclaré à Reuters qu'il y avait davantage de messages pro-monarchiques sur Twitter parce que les royalistes reconnaissaient de plus en plus la nécessité de contrer les messages des manifestants et s'étaient encouragés les uns les autres à rejoindre la plateforme.

"Les hashtags pro-monarchiques sont authentiques, nés de vrais sentiments", a-t-il dit.

Les manifestants accusés par les royalistes

Les royalistes ont accusé les manifestants de déployer une activité non-authentiques sur Twitter.

Mais Parit "Penguin" Chiwarak, l'un des leaders de la contestation, a assuré que les manifestants qui s’exprimaient sur la plate-forme étaient authentiques et il s'est félicité de la suspension du compte pro-royaliste.

"Ils ne sont pas recrutés comme les militaires pour créer des mots-dièse et ils n'utilisent pas l'argent des contribuables", a-t-il déclaré.

Bien qu'il ne soit pas directement lié au compte @jitarsa_school, un document de l'armée de 28 pages examiné par Reuters contient les détails d’une opération de désinformation organisée pour cibler les "opposants" et diffuser des messages pro-monarchiques sur Twitter.

Le document indique que 17.562 comptes Twitter gérés par 9.743 officiers de l'armée sont répartis en une "équipe blanche" et une "équipe grise / noire" chargées de tweeter avec des mots-dièse coordonnés, et aussi de s'aimer, de se retweeter et de se suivre les uns les autres.

Le document suggère des mesures pour donner le plus possible l’apparence de comptes authentiques.

L'armée a reconnu samedi que le document était authentique, affirmant dans un message sur Facebook qu'il avait été utilisé lors d'une session de formation pour renforcer les relations publiques de l'armée.

Début octobre, Twitter a annoncé avoir supprimé 926 comptes liés à l'armée thaïlandaise pour avoir enfreint ses politiques sur la manipulation de la plateforme en amplifiant le contenu pro-gouvernemental et en ciblant des personnalités de l'opposition politique.

L'armée avait nié alors que les comptes appartenaient à des responsables de l'armée.
 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

ROBERT mar 01/12/2020 - 04:27

Armée et monarchistes ont le même combat pour empécher tout retour à une meilleure situation politique . merci twitter

Répondre