TEST: 2238

Touristes tués à Koh Tao: Le roi commue la peine de mort des condamnés

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 16/08/2020 à 03:07 | Mis à jour le 17/08/2020 à 04:43
Photo : REUTERS / Athit Perawongmetha / Archives
Birman-peine-mort-Thailande-Koh-Tao

Deux travailleurs migrants condamnés à mort en Thaïlande pour le meurtre de deux vacanciers britanniques en 2014 ont vu leur peine commuée en prison à vie vendredi par un décret royal, a déclaré leur avocat.

Les deux travailleurs, Zaw Lin et Win Zaw Htun, avaient été condamnés à mort dans un procès très controversé pour le meurtre de David Miller et le meurtre et le viol de Hannah Witheridge. Les corps des deux jeunes touristes avaient été découverts sur une plage de l'île de Koh Tao en septembre 2014.

Les deux jeunes hommes avaient été reconnus coupables et condamnés à la peine capitale en 2015, un verdict confirmé par une cour d'appel en 2017 puis par la Cour suprême en août 2019.

Leur procès et la procédure d’enquête, laquelle avait dans un premier temps impliqué un membre d’une famille puissante de l’ile, avaient été entachés d’innombrables irrégularités. 

Les journalistes admis dans le tribunal n'avaient pas le droit de prendre de note durant le procès. Plusieurs médias internationaux ont dit avoir eu du mal à trouver des interprètes, ceux-ci se disant menacés par des gros bras locaux. Les journalistes étrangers ont également été surpris de voir peu de confrères thaïlandais à ce procès au retentissement international.

Les peines de Zaw Lin et Win Zaw Htun doivent donc être réduites à la réclusion à perpétuité après la publication vendredi d'un décret de grâce royale, a déclaré à Reuters leur avocat Nakhon Chompuchat.

"Les deux sont éligibles, en vertu d’un article du décret de grâce royale, pour obtenir la réduction de leur peine de mort à la réclusion à perpétuité", a-t-il dit.

"Ils auront également la possibilité de voir leur peine réduite encore davantage pour bon comportement."

Le décret publié vendredi précisait que les grâces royales avaient été accordées pour commémorer l'anniversaire du roi le 28 juillet et "illustrer la clémence du roi".
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale