Thaksin invité à s’exprimer sur les droits de l’homme à Washington

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 07/12/2010 à 00:00 | Mis à jour le 02/08/2022 à 09:56

L'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra a accepté l'invitation d'une commission parlementaire américaine de se rendre à Washington le 16 décembre pour s'exprimer sur les droits de l'homme en Thaïlande, a confirmé son avocat, Noppadon Pattama, cité hier par The Nation.

La Commission sur la sécurité et la coopération en Europe souhaite que Thaksin donne sa vision des troubles politiques d'avril et mai dernier, au cours desquels 91 personnes ont été tuées et 1.900 blessées. L'ex-Premier ministre, renversé par un coup d'Etat en 2006, avait pourtant été fortement critiqué pour de nombreuses atteintes aux droits de l'homme durant ses deux mandats de 2001 à 2006. "Je peux dire que Thaksin ne fera aucune action qui pourrait heurter le pays. Il dira simplement la vérité à la commission", a précisé son avocat. La commission, appelée U.S Helsinki Commission, réunit neuf membres du Sénat américain, neuf autres de la Chambre des Représentants, et un responsable des départements du Secrétaire d'État, de la défense, et du commerce. Devant cette assemblée, Thaksin se trouverait aux côtés d'un membre du gouvernement thaïlandais et d'un analyste de l'organisme bruxellois Crisis Group.

Cette proposition intervient moins d'un mois après l'extradition express du trafiquant d'armes russe Viktor Bout. Empêtré dans un bras de fer diplomatico-judiciaire entre la Russie et les Etats-Unis qui a débuté en 2008, il avait été soudainement expulsé dans le secret et en quelques heures. Hier, les autorités thaïlandaises ont fait savoir qu'elles considéraient la possibilité d'engager auprès des Etats-Unis une procédure de demande d'extradition de Thaksin qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt national depuis 2008 pour une condamnation à deux ans de prison pour conflits d'intérêts.

mardi 7 novembre 2010
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale