SEISME – Troisième tremblement de terre en deux jours à Phuket

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 18/04/2012 à 00:00 | Mis à jour le 22/02/2019 à 05:12

Un nouveau séisme d'une magnitude de 3,1 sur l'échelle de Richter a fait tremblé l''île de Phuket hier midi, au lendemain de deux secousses mesurés respectivement à 4,3 et 5,4. L'épicentre du séisme d'hier a été localisé dans le district de Thalang et à une profondeur estimée entre 10 et 30 km.

D'après le Centre national d'alerte aux catastrophes, aucun dommage sérieux n'était à déplorer, rapportait hier le site Internet du Bangkok Post. Dans le même temps, la Premier ministre Yingluck Shinawatra a demandé à ce que la solidité des bâtiments de l'île, en particulier les plus anciens, soient inspectée par les équipes du ministère de l'Intérieur. Les dommages causés par les séismes de lundi, qui avait provoqué des fissures dans les murs de certaines maisons, devront être également évalués.

Un séisme de magnitude 8,7 s'était produit mercredi dernier au large de Sumatra, à environ 430 km au sud-ouest de Banda Aceh, provoquant le lancement d'une alerte au tsunami sur l'ensemble de l'océan Indien. Le séisme avait eu lieu à 8H38 GMT, à 23 km de profondeur, et avait été ressenti à Phuket et même à Bangkok. Il avait été suivi deux heures plus tard par une réplique de magnitude 8,2. Finalement, une vague de 10 centimètres seulement avait atteint les côtes de l'ile thaïlandaise de Koh Miang, dans la province de Phang Nga, selon le directeur du Centre, Somsak Khaosuwan. Sur la côte occidentale de Sumatra, les vagues n'avaient pas dépassé un mètre de hauteur.

Les autorités thaïlandaises ont indiqué que plusieurs petits séismes devraient se reproduire dans les prochaines semaines.

En 2004, Phuket avait été durement frappée, comme le reste de la côte d'Andaman et plusieurs pays de l'océan Indien, par un tsunami ravageur qui avait fait 5.400 morts en Thaïlande et 220.000 au total sur la région.

Y.F. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) mercredi 18 avril 2012

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale